Archives pour la catégorie Mamour aime

Et puis en fait, on s’en fout


Ouh… encore un titre énigmatique… mais de quoi parle-t-elle ?

Du ménage approximatif ? Du bordel à plein temps ? De sa consommation excessive de chocolat ?
Du papier peint arraché par ses mômes ? (ça me rend folle, sachez-le)

Nan ! DE MOI ! Enfin de moi, pas exactement, on s’en fout pas de moi quand même… si ? Oui bon, un peu.
Mais je voulais parler de corps surtout. Et de corpulence.

Tu n’es pas sans savoir que j’avais perdu 18kg. Et que j’en étais folle de joie. Depuis j’ai malheureusement repris 8kg. Te dire que je suis un peu en colère contre moi-même serait inutile tu t’en doutes bien.

Et là je fais déjà une parenthèse pour te dire que je ne remets absolument pas en cause la méthode que j’avais testée l’année dernière. Elle était géniale, j’ai jamais perdu aussi facilement et sainement.
Mais je suis vraiment un boulet. Et j’aime beaucoup trop manger et je manque de courage quand il s’agit de m’écouter. Ce qui est très con parce que je l’avais très bien fait pendant un an et que j’avais aucune frustration, ça avait été facile.
Mais pendant les grandes vacances, j’ai arrêté de m’écouter parce que j’étais pas chez moi et toutes les mauvaises habitudes sont revenues au galop. J’ai envie de me mettre des baffes.
Lire la suite

Si c’était à refaire…


Mon congé parental est fini depuis 2 mois, je me suis mise en disponibilité pour m’occuper de ma ptite Bulotte jusqu’à ce qu’elle rentre à l’école.
Mais un jour, il va falloir que je fasse quelque chose de ma vie (ou pas) !

Du coup, lors d’une de mes folles soirées d’endormissement difficile j’ai réfléchi à ce que j’aurais pu faire d’autre dans ma vie.
Si c’était à refaire, qu’est-ce que je changerais ?

C’est difficile comme question en fait. Parce que je ne changerais rien de ma vie de famille… j’aime mon mari chéri et mes enfants casse-bonbons ! C’est déjà ça tu vas me dire et c’est pas faux !

C’est surtout professionnellement que je changerais tout. J’ai toujours eu envie d’être prof, c’est vrai. Mais j’ai toujours eu envie d’autre chose aussi… encore plus envie en fait.
Je crois que je l’avais déjà dit, je voulais être océanographe.
Je voulais m’occuper des océans, des mammifères marins, des poissons… mais on m’en a dissuadée, c’était bouché, c’était dur, c’était long (je te vois glousser à l’enchaînement de ces 2 morceaux de phrases !), j’avais pas des résultats assez bons, il fallait que je quitte ma famille… Lire la suite

Pourquoi regarder les films/séries en VO ?

Waouw ! On va parler sérieusement aujourd’hui dis donc ! Ça faisait longtemps que c’était pas arrivé en fait…

Mais l’autre jour, alors que je regardais Elite sur Netflix en espagnol sous titré français, je me suis rendue-compte que je commençais à comprendre des trucs ! Je précise que je ne parle pas un mot d’espagnol bien sûr. J’ai eu la merveilleuse idée de faire allemand en seconde langue au collège…
On pourrait penser que ça me servira pour aller à Berlin en mai mais pas du tout hein, j’étais l’une des premières de la classe sur le papier mais en vrai je suis incapable d’aligner 3 mots !

Bref, revenons à nos moutons !

Depuis le collège en gros, mes parents m’ont fait regarder les films en VO. Sous-titrés évidemment, c’était pas des monstres hein !

Et je trouve ça vraiment bénéfique pour plusieurs raisons. Raisons, que je vais bien sûr t’énoncer, je sens que tu en meurs d’envie. Lire la suite

Bonne année 2019 !


Et c’est en direct de l’autoroute A10 que je vous écris ces petits mots ! Nous sommes sur le chemin du retour après une semaine en région parisienne où nous avons vu famille et amis pour bien finir 2018 et commencer 2019.

Ça n’a pas été de tout repos, c’est le jeu à Noël, on a l’habitude, mais ça fait du bien !

Cette année n’a d’ailleurs pas été de tout repos, mais comme le dit l’adage, on se reposera quand on sera morts hein !

Je me dois, pour le souvenir, de faire un ptit bilan de 2018… en gardant que le meilleur bien sûr même si je dois bien dire qu’on a été épargnés par les coups durs et les mauvaises nouvelles cette année.

Alors en 2018, on a voyagé ! On a visité Lascaux et j’y retourne d’ailleurs bientôt en blog trip pour voir plein de nouvelles choses que j’avais pas eu le temps de voir à Pâques. Ce sera la première fois que je pars avec Leslie et Mouette, j’ai hâte !
C’était une découverte pour toute la famille (Maximus y est allé petit, il s’en souvenait pas trop et ça avait changé) et on a adoré cette semaine entre grottes, châteaux et balades à Sarlat. Lire la suite

Idées de cadeaux de Noël pour les kids

C’est bientôt Noël et comme moi, tu n’as quasiment rien pris pour tes enfants ou ceux des autres ?

Alors je vais te donner quelques idées de cadeaux, celles qui chez nous ont cartonné et continuent de cartonner !
Si des fois ça peut aider hein… (d’ailleurs tu pourras aussi me donner les tiennes, ça m’arrangerait…)

1) La Lunii

Alors là immense succès à la maison. On me l’avait beaucoup conseillée et on a fini par l’acheter l’année dernière à Craquotte pour Noël. Et depuis, elle s’en sert quasiment tous les jours ! Et pas seulement elle, Minus a écouté beaucoup d’histoires aussi et Bulotte adore venir écouter une histoire avec sa soeur, toutes les deux dans le lit.

C’est donc un petit boitier qui raconte des histoires à partir des choix de l’enfant. Il peut choisir son héros, le lieu, un objet… Une fois que ses choix sont faits, l’histoire commence.

C’est très facile à utiliser, il y a juste une petite molette à tourner pour choisir et un gros bouton pour valider.

Nous avons également racheté des packs d’histoires parce qu’en un an, ils avaient fait le tour.
La Lunii est entre 50 et 60€ selon les sites, en ce moment elle est à 55€ sur Amazon. On ne regrette pas une seconde notre choix.

2) Achille le petit robot, chez Nathan

Nous avons découvert ce chouette robot pendant la fête de la Science à Bordeaux. Et on a adoré ça !
Le principe ?
Construire son petit robot à partir d’une ossature en carton, d’un moteur et de capteurs. Votre enfant peut également customiser son robot en coloriant et en dessinant sur le corps en carton d’Achille. Lire la suite

Une odeur de violette


Je crois c’est au lycée que j’ai découvert le « concept » de la Madeleine de Proust. Vous savez ce truc qui vous ramène en une seconde à un moment heureux de votre enfance.
Pour Proust donc c’était les madeleines. Mais ça peut être une odeur, une musique, un tissu… n’importe quoi, n’importe quelle sensation qui vous transporte des années en arrière.

Je me souviens qu’à ce moment-là j’avais eu beau réfléchir, je ne trouvais pas de madeleines… bon faut dire qu’au lycée, j’étais pas bien vieille, mon enfance était pas si loin. Ou alors était-ce parce que je n’oublie rien et que je n’avais donc pas besoin de quelque chose d’autre pour faire remonter des souvenirs ?

Je ne sais pas. Mais en tout cas, j’avais pas de madeleine. J’avais l’impression de passer à côté de quelque chose.

Alors bien sûr, l’odeur du pain grillé me fait toujours penser aux ptits déjeuners chez mes parents. Mais comme Maximus en prend quasiment tous les matins aussi et que je déjeune encore chez mes parents pendant les vacances, je considère pas ça comme une madeleine.
J’ai aussi des chansons qui me rappellent une période de ma vie (j’ai beaucoup écouté Pokerface quand j’étais enceinte de Minus) mais c’est pareil ça ne m’émeut pas plus que ça.

Et puis il y a eu samedi soir. Une odeur m’a secouée. Lire la suite

Les maisons de parents Ronald McDonald


La semaine dernière j’ai été conviée à une visite un peu spéciale et je tenais absolument à vous en parler.

Tu es déjà peut-être en train de faire la moue à la vue du titre, je ne peux pas te blâmer, j’ai fait la même. Car oui, c’est bien le géant de la fast food qui est derrière la fondation.
MAIS, c’est une très belle cause alors quand McDonald fait un truc bien et important, il faut le souligner non ?

Et puis qui n’a jamais mangé chez McDo ? Moi ça m’arrive encore quelques fois…

Bref, revenons à la fondation Ronald McDonald et aux maisons de parents. C’est évidemment un projet qui a d’abord été lancé aux Etats-Unis par un grand sportif, papa d’un petit garçon très malade qui a dû être longuement hospitalisé.
Il a vu la galère que c’était pour les parents de ces enfants pour pouvoir rester aux côtés de leur progéniture dans ces moments très difficiles.
Moi qui ai dû dormir à côté de Craquotte pendant 5 jours, je peux comprendre comme c’est éprouvant, et encore, j’ai eu un lit de camps et elle n’était pas gravement malade… alors pour ceux qui doivent être hospitalisés plusieurs semaines, voire plusieurs mois…
Il a donc décidé de lancer ce projet et c’est McDonald qui l’a suivi.

Aujourd’hui le projet s’est étendu au monde entier et il y a des maisons de parents dans tous les pays où il y a des restaurants McDonald.
En France, il y en a 9, bientôt 10.
À Bordeaux, elle est à côté de l’hôpital des enfants de Pellegrin, tout au bout du parking, il y a environ 5 min de marche pour rejoindre l’hôpital.
Lire la suite

Back dans les bacs !


Helloooooo !

Mais oui je sais, tu ne m’attendais plus tellement j’avais déserté ici et sur Facebook ! Mais qu’est-ce que tu veux, les vacances avec 3 enfants ça occupe bien je dois dire !

Par contre, c’est la rentrée, le calme est revenu à la maison. Il n’y a que Bulotte qui, même si elle a fait un peu la gueule ce matin, surkiffe être toute seule pour faire ses ptites affaires au calme.
Et moi je retrouve mon moment rien qu’à moi pendant la sieste !

Nous allons donc reprendre les bonnes habitudes et redevenir assidue par ici !

Alala, vous m’avez manqué ! Si c’est vrai ! Oui même toi qui ne commente presque jamais ! (je te vois)

Alors qu’est-ce qui s’est passé pendant ces deux mois ? Ben plein de choses en fait !
Jte dis tout pêle-mêle comme ça vient : Lire la suite

Des astuces faciles pour réduire ses déchets

Vous avez entendu cette horrible info qu’il y a eu : la Méditerranée est maintenant la mer la plus polluée. Et surtout elle est pleine de plastique. Du plastique qui ne se voit pas forcément puisqu’il est souvent sous forme de particules…

Ces particules sont avalées par les poissons qui sont eux-même avalés… par les Hommes ! Et la boucle est bouclée, les pollueurs sont pollués.

Il est donc temps de réduire nos déchets…

Alors je vais te donner quelques exemples de ce qu’on fait chez nous (et on en a parfois déjà parlé ici) même si on est loin, bien loin, d’être parfaits. Mais on avance petit à petit… Rome ne s’est pas faite en un jour, n’est-ce pas ?
Et je ne parle pas forcément de tout fabriquer soi-même parce qu’honnêtement j’ai pas envie de le faire… mais il existe des solutions !

Dans l’ensemble on essaie de réduire notre consommation de plastique en achetant des trucs avec un emballage cartonné ou en verre ou même sans emballage. Oui je sais le carton et le verre ça fait encore du déchet mais c’est plus facilement recyclable ou dégradable. Donc c’est toujours ça de gagné…

Et ça coûte pas forcément plus cher… ça peut parfois être un investissement à la base mais ensuite c’est vite amorti.

Aujourd’hui je vais donc te parler de ce qu’on utilise et quand il y a encore une meilleure alternative que la nôtre je te la donnerai aussi. Car oui, pour certaines choses, je sais qu’il y a mieux mais je n’arrive pas encore à sauter le pas.

1) On passe au savon et shampoing solide.
Ça, ça fait une sacré réduction de plastique pour nous ! On est 5 dont 3 enfants et 2 qui se lavent maintenant seuls. Je crois bien qu’ils avaient la main lourde sur le gel douche… du coup les bouteilles défilaient relativement vite ! Idem pour le shampoing.

J’ai trouvé la marque qui me convient le mieux pour tout ça et c’est les Savons de Joya. J’en avais pas mal entendu parlé alors j’ai fini par en acheter et je suis ravie.
Les enfants ont bien pris l’habitude de se laver au savon, y’a eu aucun soucis. Lire la suite

Mais pourquoi se faire tatouer ?


J’ai envie de dire que c’est une sacrément bonne question !

Question que je ne m’étais absolument pas posée jusqu’à peu…

En fait, c’est le tatoueur qui va me faire mon prochain tatouage qui me l’a posée. Et il m’a fallu un ptit moment pour y répondre.

Il y a pas mal de choses que je fais, sans me demander pourquoi je les fais. Ça arrive un peu comme une envie de pisser. Sauf que non en fait.
Souvent c’est quelque-chose qui m’attire d’un coup, alors j’y pense pendant longtemps (surtout dans le cas des tatouages, c’est pas anodin) et je finis par foncer parce que je sais que sinon ça ne me sortira plus de l’esprit.

Mais finalement je me demande pas vraiment pourquoi, je sais juste que là il faut que je le fasse.

Alors quand Frédéric m’a posé cette question, je me suis installée dans mon canapé et j’ai réfléchi.

Et puis la réponse est venue presque naturellement. En fait, deux réponses sont venues et elles sont un peu contradictoires je crois. Mais je ne suis plus à une contradiction près… je suis LA contradiction alors bon…
Lire la suite