Broken


J’avais dit que je reviendrai plus souvent… j’avais dit ! Et puis… j’ai pas réussi…

Et c’est bien de ma faute hein, j’ai pas trouvé l’énergie. Parce que je vais pas vous mentir les meufs, ça a pas été très fort. Ça a même été de moins en moins bien.

Le coup de mou a commencé en avril je dirais. Pas de raison particulière, il s’est rien passé de spécial en avril.
Une accumulation.
Ça redevenait très difficile avec Minus, malgré les séances avec la psy. J’avais donc l’impression de foutre mon temps et mon argent en l’air.

Je voyais arriver les grandes vacances avec angoisse, en me disant que ça allait encore être très très compliqué. (Spoiler : ça n’a pas été si pire en fait)

Et puis Bulotte allait rentrer à l’école… je crois que ça m’a mis un coup aussi. Evidemment je savais que ça allait arriver hein, je suis pas si concon ! Mais j’ai eu le sentiment que je devenais maintenant inutile à tous. J’ai plus de bébé à m’occuper la journée, c’était mon rôle principal, alors à quoi vais-je bien servir maintenant ?
Déjà que manifestement j’arrive pas à maintenir une famille unie et heureuse avec les 2 grands qui passent leur temps à se battre, l’inutilité de ma personne a fortement grandit d’un seul coup.

C’est pas un secret, j’ai pas trop envie de reprendre mon boulot de prof.
Je suis bien trop sensible à la critique, surtout en ce moment, (je sais y’en a partout, mais avouez que les profs prennent cher à longueur de temps) pour entendre trop souvent que je suis une feignasse bonne à rien… et même si j’aime énormément enseigner, tout ce qui n’est pas de l’enseignement était trop conséquent pour moi avec mes 300 élèves (minimum) par an.

On m’a souvent dit que peut-être je pourrais vivre de mon blog.
Alors c’est une proposition très gentille hein, malheureusement si j’avais dû vivre de mon blog, ça aurait déjà été le cas, il aurait bien mieux marché que ce qu’il ne marche !
Ça ne m’a jamais gênée que ça ne marche pas plus. Mais au bout d’un moment je me suis dit que j’étais même pas assez douée pour écrire non plus et c’est aussi devenu une source de frustration et de tristesse.

Alors qu’est-ce que je pourrais faire d’autre ? Rien, puisque je sais rien faire d’autre !

Il paraît que c’est faux, mais pas dans ma tête…

Pas assez bien pour écrire, pas assez bien pour avoir une famille « heureuse », je sais rien faire, je n’arrive à rien.

Il n’a finalement pas fallu longtemps pour penser que de toutes façons tout le monde serait mieux sans moi.

A partir de ce moment, la seule chose dont j’ai été capable c’est de fusionner avec mon canapé tout en regardant Netflix.
J’avais plus envie de sortir, j’ai même fini par annuler des soirées avec mes meilleures copines parce que j’avais pas le courage de faire semblant.

Faire semblant… ça, je sais faire ! Sourire devant les autres, à la sortie de l’école, sur Instagram, devant la famille alors que tu te sens tellement pourrie à l’intérieur…
Oui je donnais plutôt bien le change. Mais ça se met pas sur un CV ça je crois !
En revanche ça fatigue, vraiment ça fatigue.

Et puis pour ajouter à la fatigue, j’ai eu des angoisses de folie les nuits.
Principalement celle de mourir qui a été assez énorme à une période, je sais absolument pas pourquoi ! J’avais peur de ne pas me réveiller…
Dès que j’avais un truc de travers, j’avais peur de mourir, de laisser mes enfants qui s’engueulent tout le temps et de ne finalement jamais vivre le moment où ils s’entendraient enfin bien (si tant est que ça arrive un jour).
Mon mari a eu plusieurs déplacements en fin d’année, j’avais peur de ne pas me réveiller le lendemain matin et que mes enfants me trouvent sans vie…
Résultat j’ai eu plusieurs nuits quasi blanches… Nan mais sérieux qui fait ça ? (en vrai je suis sûre que je suis pas la seule !)

Bref, ça m’a laissé du temps pour réfléchir à ma ptite personne (trop de temps probablement, certain(e)s diraient que c’est là le problème).
Je me suis rendue compte qu’au fil des ans je me suis « perdue ».

Je ne suis plus la femme que j’étais ni l’épouse que j’étais. Et je ne suis définitivement pas la mère que je voulais être.
Je n’ai plus d’entrain, je ris beaucoup moins, je vois le verre à moitié vide tout le temps ou presque. Bref, je suis devenue l’opposée totale de ce que j’étais. (Oui avant j’étais fraîche, pleine d’humour, particulièrement intelligente et belle, j’étais parfaite quoi ! Evidemment ! Quoi ?)

Je me suis donc échouée sur mon canapé, j’ai arrêté d’écrire, j’ai quasi disparu des réseaux sociaux. D’ailleurs certaines s’en sont rendues compte et se sont inquiétées, vos messages m’ont tellement fait du bien.
Parce que je me sentais seule… putain qu’est-ce que je me sentais seule… forcément quand on a repoussé tout le monde, y’a plus personne. Quand on a montré que des sourires, personne ne pense qu’on a désespérément besoin de quelqu’un en fait.

Je n’aimais déjà pas ce que j’étais devenue mais là ça devenait critique pour moi.
Alors j’ai pris la décision d’arrêter les séances de psy de Minus, puisque, apparemment, ça ne lui était plus utile et de les transférer à ma ptite personne.
J’ai ma première séance la semaine prochaine. Honnêtement, je ne sais pas si ça va m’aider, je suis assez dubitative. Mais ça aura le mérite de me donner une heure où je me déchargerai, où je ne ferai pas semblant.

Depuis que j’ai pris cette décision, j’ai sorti un peu la tête de l’eau. Comme si j’avais été soulagée. Ce qui est assez paradoxal parce que je vivais déjà les séances de mon fils comme un méga échec personnel mais en prendre pour moi… ben ça veut juste dire que je sais même pas ME gérer !

Aujourd’hui, je vais pas vous dire que tout est réglé, que c’est la fête et que tout est merveilleux au pays des Bisounours.
Je reviens de loin.
Mais j’ai passé des vacances d’été pas trop mauvaises, je suis allée en Bretagne et ça m’a fait un bien fou.
On a refait notre chambre et elle est trop belle…
J’ai eu des bonnes nouvelles cet été, dont une trop cool de ma sœur qui vient enfin s’installer à Bordeaux (depuis le temps qu’ils en parlaient) !

Bulotte est rentrée à l’école et elle adore déjà ça. Je vais avoir du temps que pour moi.
Je vais me fixer des objectifs et m’y tenir parce que le canapé est toujours très attirant et j’aimerais bien ne plus le sentir aussi souvent sous mes fesses.
Je vais me remettre à écrire, même si on dit que les blogs sont morts.
Je vais mettre des photos sur Insta même si je sais pertinemment qu’elles ne plairont pas forcément ou ne seront pas vues… je m’obstine parce que moi je les aime ! Et qu’il faut, dans les espaces que je me suis créés, que je fasse ce que j’aime, sans pression !

J’ai hésité longtemps avant de faire un tel billet parce qu’il est très personnel et que ça aussi ça plaît pas à tout le monde.
Parce que, vu qu’il est très personnel, j’avais pas forcément envie que « tout le monde » sache, que les gens devant qui je fais semblant sachent.
C’est pas forcément bien perçu de montrer ses faiblesses.

Et j’ai très clairement pas envie qu’on m’attaque là-dessus un jour ou qu’on me fasse des remarques. Je sais qu’il y en a qui en sont capables…

Mais je sais aussi que le peu de fois où je l’ai fait j’ai eu beaucoup de soutien et c’est extrêmement précieux.
ET surtout, à chaque fois j’ai aussi reçu des messages de mamans qui étaient dans le même cas et qui étaient juste soulagées de ne pas être les seules. Alors si ça peut soulager ne serait-ce que 2 d’entre vous, ça vaut toujours le coup.

Alors on se dit à bientôt, j’ai des vacances à vous raconter, des activités avec les kids à vous partager, des DIY à vous montrer…
Et je vais m’y tenir en même temps que je colmate mes fêlures.

Pour la peine je vous fais un bisou.

PS : Le portrait, c’est la merveilleuse Anne de Kalon Sardin qui me l’a fait… je l’aime !

83 réflexions au sujet de « Broken »

  1. Laurinette

    Le tout de suite .. je pense à cette image vu récemment sur les réseaux avec le texte qui disais «moi essayant d’avoir une vie sociale, une vie de maman, une vie d’épouse, une vie professionnelle , une vie sportive » etc ….. c’est un peu ça je trouve aussi …. il faut qu’on soit sur tous les fronts, tout en étant parfaite …. et on s’oublie! On oublie de penser à nous, à ce qu’on veut vraiment, …. alors moi je trouve bien que tu prenne du temps pour toi pour te retrouver (avec des séances de psy si cela peut t’aider….) peut être envisager du sport pour prendre du temps pour toi encore (et faire des rencontres aussi c’est toujours agréable)!
    Courage à toi en tout cas! Bravo de te livrer comme cela avec nous… tu montres que la vraie vie c’est aussi ça….

    Pas: tu étais prof de quoi?

    Répondre
    1. mamourblogue Auteur de l’article

      Eh ben figure toi que je suis allée marcher ce matin ! Je peux pas faire beaucoup plus que de la marche rapide, j’ai un genou complètement foutu mais j’y suis allée quand même !
      J’étais prof de SVT, enfin je suis toujours officiellement !

      Répondre
      1. Céline

        Je me disais bien que cette absence sur insta ne cachait rien de bon. Mais difficile de savoir si c’est pour prendre de la distance ou si tu subissais.
        Courage, tu es déjà dans le remonte-pente! Tu as mis des mots sur ton malaise, tu as pris des initiatives, le plus dur est fait, je pense.
        Bonne chance et au plaisir de te lire ici ou te revoir sur Instagram (meme si je commente ou like rarement, j’aime avoir de tes nouvelles!

        Répondre
        1. mamourblogue Auteur de l’article

          J’ai hâte de faire la première séance même si ça me stresse un peu aussi…
          En tout cas j’espère que ça va vite m’aider !
          Merci en tout cas <3

          Répondre
  2. Guerin

    Coucou jolie madame !

    Merci ! Je ressens tellement souvent la même chose ! Parfois je me dis et si je disparaissait, qui en aurait qqxh à faire ! De toute façon je suis pas grand chose…

    Ma psy m’aide énormément pas parce qu’elle me dit : »mais non c’est pas vrai » mais plutôt parce qu’elle m’apprend à en avoir rien à foutre de ça ! (ce qui n’est pas encore gagné)
    Parfois je me dis que j’ai plus de mal à gérer mon mal être que le handucap d’Emma pour te dire !
    Emma est dure avec nous et la 2eme à un putain de caractère et parfois à la maison c’ est ultra tendue. Souvent j’arrive au boulot tellement épuisée (bébé et insomnies, bcp d’insomnies) et je fais de la merde… Et la je me dis que même dans mon boulot je n’arrive pas à faire les choses correctement !!

    Alors merci, non tu n’es pas là seule, la merde que je suis le ressens tellement souvent aussi. Il paraît que nous serions des êtres dotés d’une hypersensibilité et que la société de merde ds laquelle ont vie nous détruit petit à petit…

    Alors ma belle ! T’es enfants sont superbes, tu es une maman géniale, tu as préservé ton mariage et ta famille au détriment de bcp de choses mais ne renonce pas à toi ! Reprend à 80% si tu as besoin ou fait des cours particuliers pour te remettre dans le bain, profites pour faire tout ce que tu n’avais pas le. Temps de faire avec enfants. Et si tu as besoin de 2 mois de canapé Netflix pour récupérer des 6 dernières années de bons et loyaux services en tant que super maman, qui te blâmera ?? Les jalouses ! Sûrement… Parfois je rêve de ça 🙂
    Courage jolie madame, profites tu n’as qu’une vie que tu as réussi bien plus que tu ne le crois 🙂

    Je t’embrasse fort.
    Elo

    Répondre
    1. mamourblogue Auteur de l’article

      Oh oui je sais que je l’ai dans l’ensemble réussie ! Mais pas sur sur le plan vraiment personnel, pas pour moi vraiment moi. C’est d’ailleurs pour ça que je me retrouve à ne pas savoir que faire aujourd’hui…
      Je t’embrasse très très fort aussi parce que je sais bien qu’en plus ça doit pas être simple quand on est loin de sa famille, même si c’est le soleil (ou la pluie !) de la Réunion !

      Répondre
      1. Chtitenelo

        Coucou ma belle, je suis toujours là moi aussi, et je te lis ici et sur insta… j ai ete surprise en lisant tes lignes, je ne pensais pas ne plus te voir pour ses raisons. Sache qu aller vour un psy n est pas une tare, c est plutôt sain justement de vouloir aller mieux, et aller de l’avant. Le premier pas est le plus dur … Tu es une belle personne, ne laisse personne te laisser croire le contraire, et même si tu ne pense pas faire tout ce que tu voudrais faire pour tes enfants, tu fais ce que tu peux et c est bien l’essentiel. J espere que tu remonteras vite la pente, il faut parfois tomber bien bas pour commencer à amorcer la remontée. Ça peut prendre du temps, mais tu y arriveras. Je te soutiens du Nord ! Plein de bisous

        Répondre
        1. mamourblogue Auteur de l’article

          Merci Elo !
          J’espère que ce sera pas trop long quand même parce que la patience et moi… hum hum…
          Plein de bisous aussi <3

          Répondre
  3. Marjorie

    Du courage Marjolaine. J’ai arrêté de travailler en avril pour m’occuper des enfants parce que le travail était devenu trop dur, ambiance tout ça. Puis surtout mour m’occuper des enfants. Je pensais que si j’étais plus là ça irait mieux. Et là paf, ça ne va pas mieux. Je me suis sentie tomber encore plus bas que d’habitude, a avoir des insomnies, angoisses, accès de colère. Diagnostic burn out, antidépresseurs et toute la click . Aujourd’hui c’est mieux. Enfin j’ai toujours du mal à gérer mes enfants mais je prends du temps pour moi un peu plus. Alors des bisous tout plein .

    Répondre
    1. mamourblogue Auteur de l’article

      C’est vraiment indispensable de prendre du temps pour soi, j’en mesure de plus en plus l’importance !
      Bon courage aussi et plein de bisous <3

      Répondre
  4. Carine P.

    Coucou
    J’ai vu que tu avais disparu mais je suis du style à pas aimé déranger. Tout tes mots me touches car je l’ai vécu là. J’ai raté les oraux du CRPE alors que tt le monde compté sur moi. Les gamins sont tjs en train de se bagarrer… ma maison n’est pas rangée alors que je suis à la maison… c’est tellement difficile aujourd’hui d’être une femme. Il est simple de mettre un sourire de façade, personne ne va chercher à plus loin. Lorsque j’ai fais ma dépression a la naissance de num2 ben personne ne s’en ai rendu compte avant que j’en parle quand cela allait mieux.
    Je te souhaite beaucoup de courage et j’espère que la psy t’aidera il ne faut pas se sentir coupable tes enfants seront mieux quand leur maman sera mieux. Pense à toi.

    Répondre
    1. mamourblogue Auteur de l’article

      Aïe je suis triste pour le concours… c’est vraiment pas facile ! J’ai raté le mien 3 fois je crois avant de l’avoir…
      J’espère qu’elle trouvera quelques solutions oui, enfin qu’on les trouvera toutes les deux ! Je croise les doigts !
      Plein de bisous <3

      Répondre
  5. Chagazetvous

    Pas facile de devenir maman… J’ai ressenti cela aussi durant plusieurs années, où je pleurais de soulagement dès que mon mari passait le pas de la porte. Aujourd’hui je vais beaucoup mieux. Les doutes sont parfois encore là mais je vais mieux. Une chose aussi, je balance mega loin tout ce qui peut m’être négatif. Courage. Poser les mots sur les maux c’est déjà un énorme pas.

    Répondre
  6. Robin

    Que ton message est touchant, comme quoi cela n’arrive pas forcément aux autres, ni qu’à nous-mêmes. Tu es une femme, une battante, une mère plein de courage, qui sait se remettre en question puisque la preuve tu prends les décisions toujours du mieux possible.
    Tu as bien raison de prendre ses séances de psy pour toi, si tu vas bien, tes enfants vont bien, ta famille va bien. Ce n’est pas uniquement cela, mais c’est un tout.

    Je suis certaine que tu vas réussir à t’en sortir, Et il est vrai que comme beaucoup de personnes sans doute je me suis demandé où tu étais passé, si j’avais loupé des post à toi et je t’ai cherché. Je n’ai pas pris le temps de t’envoyer un message mais si je prends le temps de le faire ce soir c’est pour te rassurer et pour te dire que tu n’es pas seule dans cette détresse, que chacune notre tour nous avons nos combats nos familles à gérer et nos difficultés. Je suis convaincue que tu vas réussir à remonter cette pente, et retrouver la force qu’il te manque.
    Quant au préjugés et aux autres personnes nauséabondes, s’il y a bien une chose à retenir c’est de les éloigner de toi et tu le prouves déjà en osant un post qui te touche personnellement.

    Je te soutiens vraiment et te souhaite un bon rétablissement.

    Amandine une maman solo qui sait de quoi elle parle

    Bisous

    Répondre
    1. mamourblogue Auteur de l’article

      Nan mais c’est pas grave de ne pas m’avoir envoyé de message, t’inquiète pas ! Je voulais pas faire culpabiliser des gens ^^
      En tout cas merci beaucoup (même si je suis pas sûre de prendre les bonnes décisions !)
      Je t’embrasse Amandine <3

      Répondre
  7. Élodie

    Coucou,

    Je t’ai lu et jusqu’au bout et je te souhaite de remonter la pente. Je suis sûr que tu y arrivera. J’ai eu une belle baissé de morale avant de reprendre le travail et c’est cela qui m’a poussé à me bouger pour en trouver un.

    Après 5 ans à bosser auprès des personnes avec de lourds handicaps , qui me prennaient au tripes et des horaires qui m’ont fait louper pas mal de première fois de mes Loulou. J’ai décidé d’arrêter avec un projet en tête. Après plusieurs mois je me suis rendu compte que Monn projet ne tiendrai pas la route. Je suis dit que rester à la maison me ferai du bien , de profiter plus de mes enfants etc… Mais pareil ça ne dure qu’un temps je finissais par touner et en rond, il faut que je trouve quelque chose mais quoi ?
    Je me suis dirigé vers auxiliaire de vie scolaire, et ça plutôt bien marchés j’en suis à ma troisième année, je fais ce qui il me plaît et je continue de profiter de mes enfants.
    Je te souhaite de trouver la voie du bonheur

    Répondre
  8. Elise R.

    Je suis triste de te savoir mal. Je ne dirais pas que je comprends puisque je n’ai jamais ressenti ça, mais en tout cas je conçois qu’on puisse se sentir inutile à différents moments de sa vie. C’est un passage un peu compliqué j’imagine avec l’entrée de Bulotte à l’école. Tu as raison de prendre du temps pour toi et je suis sûre que ça va t’aider. Rien qu’à vider ton sac et à te trouver de nouveaux projets. Je suis de tout cœur avec toi

    Répondre
    1. mamourblogue Auteur de l’article

      Merci beaucoup Elise, je crois que oui, clairement, l’entrée à l’école de la ptite m’a un peu mis le coup fatal !
      Plein de bisous !

      Répondre
  9. Laetitia

    Je pense que les coups de mois, petits ou grands, arrivent à tout le monde et surtout aux personnes biens. Je ne te connait pas depuis longtemps, mais dans tes posts on sent que tu aimes ta famille et tes proches et même un peu nous ceux que tu ne connais pas….
    Tu as bien fait de prendre du recul, des fois ça aide. Par contre si je peux te donner un conseil, ne fait jamais semblant devant tes ami(e)s, ce sont les seules personnes qui peuvent te comprendre, t’aider, te soutenir.
    Tu as aussi bien fait de prendre rdv chez le psy si ça t’aide pas tu annules les prochains rdv mais au moins tu auras essayer et si au contraire ça t’aide ça sera que du positif pour toi. Ce n’est pas parce qu’on va voir un psy qu’on a foiré sa vie ne t’inquiètes pas…. Sinon tout le monde aurait foiré….
    Bon courage pour la suite. Prends ton temps pour revenir, ne te mets pas la pression, fait ce qui te plaît pour le moment ça t’aidera à te « reconstruire ».

    Répondre
    1. mamourblogue Auteur de l’article

      Oui je devrais pas m’en cacher mais c’est vraiment très dur pour moi d’en parler « en vrai ». J’ai toujours préféré m’éclipser et attendre que ça passe pour revenir…
      Je me plains régulièrement sur le blog, souvent en rigolant mais dans la vie, je ne dis rien à personne… finalement heureusement que j’écris ici…
      En tout cas merci pour tes mots, ça me fait du bien <3
      Le bisou !

      Répondre
    1. mamourblogue Auteur de l’article

      Oui, mine de rien ne plus cacher ce qui va pas, ça fait déjà du bien… même si quand je vais sortir tout à l’heure je ferai de nouveau comme si tout roule…
      Bisous 🙂

      Répondre
  10. Lili

    C’est très touchant ton témoignage et en même temps très courageux.
    Pourquoi tu te sens seule? Parce que même si des milliers de femmes (et d’hommes!) vivent de sales moments, on n’en parle pas! Pas assez. On a honte d’etre ce qu’on est à ce moment là de notre vie. Mais pourtant ça arrive et c’est normal!
    Tu changes de statut, tu remets ta vie en question. C’est normal!
    Depuis l’adolescence je porte un masque de fille sympa, joyeuse, et pourtant… j’en ai déjà un peu parlé, je souffre terriblement d’angoisse généralisée et de spasmophilie. Il y a des périodes fortes et des périodes où je suis plus tranquille. J’ai mis longtemps à me dire: mais pourquoi moi? Tout va bien! Mais j’ai pourtant des pensées, des tourments, des questions sans réponses et des peurs irraisonnées (comme celle de la mort, typique de l’angoisse). Et pourtant personne ne le voit, ne le sait. (Plus maintenant, aujourd’hui j’en parle et je me rends compte que beaucoup de personnes souffrent en silence et que cela dédramatise beaucoup.)
    En message privé, je peux te conseiller une femme extraordinaire qui allie le soin énergétique + un côté psy de dingue qui m’aide beaucoup plus que toutes les séances de psy réunies!! Elle est sur villenave d’ornon.
    Plein de bonnes ondes, et dis toi que tout ce qui touche le fonds remonte tôt ou tard!

    Répondre
    1. mamourblogue Auteur de l’article

      Oui on en avait parlé de la spasmo je me souviens…
      C’est vrai que se sentir mal c’est de toutes façons très tabou. On a pas le droit ! Et ça fait encore plus de dégâts…
      Je veux bien les coordonnées de cette personne, ça peut ptêtre m’aider 😉
      Merci en tout cas !

      Répondre
  11. Suzanne

    J’espère que cette séance chez le psy t’aidera à sortir tout ce que tu as sur le coeur comme ça l’a été pour moi il y a deux ans.
    Ca m’a fait un bien de déballer mon sac à une parfaite inconnue mais qui était là pour ça. J’ai versé des océans de larmes mais au fil des séances je me sentais apaisée mais surtout comprise.
    Après je comprends qu’il y a une histoire de feeling aussi ! Il y a une dizaine d’années, j’avais aussi consulté une psy. Je n’ai fait qu’une seule séance car je n’avais pas envie de parler, de lui parler.
    En tout cas, l’écriture de cet article est un premier pas et je te souhaite de reprendre confiance en toi et d’aller mieux dans ton fort intérieur !

    Répondre
    1. mamourblogue Auteur de l’article

      Oui voilà, au moins elle est là pour entendre mes jérémiades, elle a pas le choix ^^ Et ça me fera du bien de le faire, j’en doute même plus.
      Après est-ce que ça m’aidera pour la suite pour le quotidien, je sais pas…
      Merci en tout cas !

      Répondre
  12. M&S

    Oh ben écoute, ça m’attriste de lire ça. Le temps passe super vite et c’est vrai que je n’ai même pas pris de tes nouvelles.
    Mais voilà, doit y avoir un truc dans l’air, parce que moi aussi j’allais mal. J’ai frôlé le burn out, et c’est pas encore la joie mais ça va mieux. J’ai commencé à mettre des choses en place pour aller mieux (et moi aussi je vois la psy de ma fille, au départ pour un bilan et puis… je pense que je vais aussi faire quelques séances).
    Se rendre compte qu’on va mal, refuser de se laisser sombrer, oser demander de l’aide, c’est loin d’être une faiblesse. C’est une grande force.
    Être là pour soi-même, c’est aussi d’une importance capitale.
    Une formatrice m’a dit un jour que j’étais trop egocentrée et pas assez égoïste. Sous entendu : j’accorde trop d’importance à ce qu’on pense et dit de moi, et je m’oublie à vouloir faire tout bien pour les autres. Il y a un équilibre à trouver, et c’est dur. Quand on a l’impression de devoir changer sa nature profonde, alors que non, c’est la vie qui nous a laissé devenir comme ça.
    Tu es une belle personne n’en doute pas, et je suis certaine que tu vas apprendre à t’être utile.
    Plein de bises !

    Répondre
    1. mamourblogue Auteur de l’article

      Putain ils mettent des trucs dans les vignes qui font déprimer ! Jsuis sûre que c’est ça !
      Bon en tout cas, j’espère que ça va nous faire du bien à toutes les deux et qu’on va retrouver notre joie de vivre !!
      Je te fais plein de bisous aussi !

      Répondre
  13. Elise Fragola

    Je le savais que tu avais la volonté de remonter la pente. Parce que j’ai vu deux ou trois photos de tricotins et que ça faisait longtemps. Bon ok ça voulait peut être rien dire mais je me suis dit que c’était peut être un signe ! Bon, pour la suite, comme dit Muse dans leur magnifique chanson Unintended, « I’ll be there as soon as I can », prends le temps d’aller mieux, prends le temps de te sentir bien à nouveau, et d’être là à nouveau quand ça ira mieux. Plein de bisous ❤

    Répondre
    1. mamourblogue Auteur de l’article

      Oui j’essaie de m’y remettre aussi mais j’avoue je dois me faire violence… mais je me force, je me dis que ça m’occupe les mains et l’esprit et que c’est pas plus mal !
      Gros bisous !

      Répondre
  14. Fanny

    C’est fou encore une fois comme on vit des choses similaires … et tu en parles tellement bien … les sourires de façade, le fait de ne plus voir personne car c’est trop difficile de faire semblant, avoir l’impression de foirer tout ce qu’on entreprend et se sentir inutile, … tout ça est tellement difficile. Je vis exactement les mêmes choses depuis quelques mois (à la différence que nos vacances ont été tellement pourries qu’elles ne m’ont même pas fait de bien) et je n’en parle pas (à qui, de quoi, pourquoi … de toute façon ils ne comprendraient pas …). Je m’en veux aussi de ne pas être là pour mes amies qui ne vont pas bien (au téléphone du moins car elles sont loin) car j’ai trop peur qu’elles me demandent de mes nouvelles et mon « état » me parait tellement dérisoire à côté de ce que vivent certaines … Je ne vois pas comment remonter cette pente qui me parait tellement raide et l’arrivée tellement lointaine !
    La journée a été horrible avec les enfants aujourd’hui ; mais le pire c’est que je suis certaine que c’est moi qui induit cette situation dans le vouloir, et que si j’allais mieux je vivrais les choses différemment !
    PS : je suis sincèrement désolée pour ma question sur insta l’autre jour, avec le recul je me dis qu’elle n’a pas dû t’aider à te sentir mieux … (c’est comme ça que je le vis en tout cas quand on me la pose)
    Bon courage, j’espère que tes séances chez la psy te feront du bien !

    Répondre
    1. mamourblogue Auteur de l’article

      C’est « marrant » parce que ces vacances j’ai un peu eu l’impression de vivre à côté de moi même. C’est bizarre à expliquer, mais un peu comme si j’étais 2 ! Y’avait celle qui se prenait la tête avec son fils et qui a encore fait la police plusieurs fois et à côté y’avait celle qui en même temps regardait ça de l’extérieur et se tournait vers la mer pour juste profiter.
      Comme si j’arrivais à réellement séparer les 2 pour profiter un peu plus… je sais pas du tout si c’est clair…
      En tout cas, j’espère vraiment que les séances vont m’aider aussi et je te souhaite également beaucoup de courage <3

      Répondre
  15. Astrid (phoenixette sur insta)

    Olalalala… Tu n’es PAS seule. J’ai eu les mêmes moments, les mêmes phases, les mêmes pensées. Je ne me trouve jamais assez bien, en tant qu’épouse, en tant que maman, en tant que tout. Je me dévalorise tout le temps. Mes deux grandes s’écharpent à longueur de temps et j’en peux plus. Ma moyenne de 9 ans fait pipi au lit TOUS les jours et je fais donc des machines TOUS les jours et… Ça me mine.
    MAIS je pense en fait qu’on manque surtout de bienveillance envers nous mêmes. On n’est pas parfaites mais on fait ce qu’on peut. Ce n’est pas de notre faute si nos enfants se chamaillent. Ce sont juste des enfants ! Et si, jolie Marjolaine, tu es Belle. Du dedans comme du dehors. Je commenté rarement mais je te suis depuis longtemps, j’aime ta simplicité et ta fraîcheur, j’ aime ton naturel et ta force. Oui oui oui, crois le. Et ce n’est pas faible que d’avoir besoin d’un coup de pouce à un moment dans sa vie.
    Aies confiance en toi, courage et bravo pour ton article si personnel qui va mettre du baume au cœur à beaucoup de mamans je pense….

    Répondre
    1. mamourblogue Auteur de l’article

      Merci beaucoup pour tes mots Astrid, ça me touche beaucoup <3
      Je vois bien à quel point tu peux être fatiguée toi aussi alors je te souhaite aussi beaucoup de courage et jte fais plein de bisous <3

      Répondre
  16. Emmaginaire

    Il y a des périodes + ou- compliquées et je crois qu’à force de nous bassiner avec Super Woman (qui réussi tout facilement carrière, famille, femme épanouie) on fini par se sous-estimer.
    Tu fais de ton mieux est c’est déjà énorme. Ce moment de « down » te fait aussi prendre conscience qu’il faut que tu prennes du temps pour toi. Écoutes toi et tu trouveras la nouvelle toi.
    En tout cas tes mots/ maux font aussi écho dans ce que je ressens en ce moment. Le faire semblant, trouver sa voie, l’équilibre familial. Tu m’étonnes que l’on soit angoissée.
    Donc hauts les cœurs et si tu croises Super Woman j’aimerai lui dire 2 mots

    Répondre
    1. mamourblogue Auteur de l’article

      Oui jte l’envoie si je la trouve 😉
      Je crois surtout que c’est de ne pas réussir ce qui me tenait le plus à cœur qui me mine depuis longtemps… mais bon, ptêtre qu’un jour tout portera ses fruits et que ça ira comme sur des roulettes !

      Répondre
  17. Picou

    Ce sont des confidences très touchantes, et clairement ça donne envie de te faire un hug de derrière notre écran pour te rassurer sur toute ton utilité! Non, ce n’est pas facile d’assurer sur tous les fronts, et en plus ça ne dépend pas que de nous. On ne te connait pas vraiment, malgré tout, mais tu as l’air – toujours! – de quelqu’un de frais et d’adorable. En tant que maman, que femme, que blogueuse… et je ne doute pas que tu le sois dans la vraie vie, mais comme tu le dis, des fois on ne voit pas les évidences soi même. Le simple fait que tu aies pris cette décision d’un psy, et que tu aies écrit cet article est sans doute un signe que tu va rebondir, et c’est bien tout ce que je te souhaite. J’espère que ta route ira vite vers le meilleur!

    Répondre
  18. Marie

    Là tout de suite, je me dis que ça fait trop longtemps que nous ne sommes pas allées boire un verre ou manger un bout. Et puis qu’il faudrait que je te fasse un câlin, même si je ne suis pas très douée pour ce genre de choses, mais ça fait du bien.
    Je suis désolée de ne pas avoir vu que ça n’allait pas. Et de ne pas t’avoir dit que je vois quelqu’un depuis un an, parce que tu aurais peut-être plus osé parler de toi. Tu es une belle personne Marjolaine, n’en doute pas.
    Bref, fais moi signe si tu veux qu’on sorte un soir. Et puis n’arrête pas d’écrire, parce que ton blog est top !
    De gros bisous

    Répondre
    1. mamourblogue Auteur de l’article

      ça c’est vrai qu’il est temps qu’on aille se faire un resto, je suis bien d’accord !
      Après il faut pas être désolée Marie, on a toutes notre vie bien chargée et nos soucis, on peut pas non plus porter ceux des autres <3
      Et rien à voir mais bon anniversaire à toi !!
      Gros bisous !

      Répondre
  19. Maman Poule et ses 3 Cocottes

    Je suis surprise de te lire… tes mots renvoyaient tellement de peps, de joie de vivre et d’énergie ! Je fais souvent le parallèle avec ma vie quand je te lis, et j’avoue que j’étais un peu envieuse de te voir faire autant de choses tout en gérant tes 3 enfants…
    Moi je travaille à mi-temps, mais le canapé m’attire les deux autres jours malgré la présence pour cette année encore de ma ptite dernière… et je passe mon temps à culpabiliser de ne pas être assez présente, pas le temps de jouer avec mes filles, pas le temps de lire des histoires sauf le soir…
    Les nuits sont encore hachées par les réveils de ma troiz. Mais je connais aussi les insomnies et les angoisses de mort: j’ai fini par identifier que c’était assez proche de crises de spasmophilie, que c’était quand j’etais trop fatiguée et que je manquais de magnésium. Depuis si je sens les angoisses arriver ou des fourmillements, des palpitations dans l’oeil, c’est cure d’hepar! Ça ne règle pas tout mais ça aide à relativiser…
    Bonne idée en tout cas d’avoir pris rdv chez la psy, ça va t’aider à reprendre confiance en toi ! N’abandonne pas au premier rdv surtout !
    Sur ce bon courage à toi… et au plaisir de te lire à nouveau !

    Répondre
    1. mamourblogue Auteur de l’article

      Oulala il ne faut jamais être envieuse des autres sur les réseaux ! Tu sais bien on ne montre que ce qu’on veut… déjà on montre que ce qu’on veut aux gens dans la vraie vie alors ici c’est encore plus vrai ! Rien n’est jamais tout rose…
      C’est vrai que la fatigue ça aide pas du tout pour tout ça… mais c’est difficile de l’éviter avec 3 enfants et après c’est un cercle vicieux !
      Merci en tout cas et jte fais plein de bisous <3

      Répondre
  20. Céline

    *Gros câlin* Quel plaisir de vous lire à nouveau, même si tout n’est pas joyeux. on vous souhaite de trouver quelque chose pour aller mieux, vous méritez tellement ❤️ Hâte de lire les prochains posts! Bisous !

    Répondre
  21. Chab Emma

    D’abord des bisous
    Tes mots résonnent vraiment beaucoup en moi, et non tu n’es pas seule et prendre du temps pour toi c’est essentiel.
    Pour ma part ma dernière vient de rentrer en maternelle aussi et je me retrouve desoeuvrée, à ne pas savoir comment m’occuper mais sans réussir à faire ce que je devrais faire (ménage etc) je sais pas si c’est très clair ^^ mais en tout cas c’est fatiguant.
    Si t’as besoin de compagnie pour ta marche rapide hésite pas je pense qu’on est pas très loin et j’ai vraiment besoin de bouger ! ^^

    Répondre
    1. mamourblogue Auteur de l’article

      C’est très très clair, parce que c’est exactement ça ici aussi ! Je comprends exactement ce que tu veux dire…
      Merci en tout cas <3

      Répondre
  22. Stéphanie Zébulon

    Je t’envoie plein d’ondes positives pour les jours , semaines à venir….ça fait un an que je vois une psy chaque vendredi et ça m’a beaucoup aidée. Je faisais aussi des crises d’angoisse et m’inquiétais énormément pour mon fils très angoissé….( les chiens ne font pas des chats) C’était un cercle vicieux ! Mon fils a commencé une thérapie en même temps que moi et il a beaucoup évolué depuis ! Tes confidences sont très touchantes….C’est en effet très fatigant de faire semblant ! Plein de courage ! J’attends tes prochains articles

    Répondre
    1. mamourblogue Auteur de l’article

      Merci !
      Moi j’ai RDV tous les mois jusqu’à décembre pour l’instant et après on avisera… si ça me fait du bien je continuerai probablement sinon on essaiera autre chose…

      Répondre
  23. maman délire

    tu sais, en ce moment je suis le programme d’un coach québecois, francois lemay, qui dit tellement de choses censées, j’ai envie de te le partager. alors la première chose c’est de te donner de l’amour. d’être douce avec toi même. ça n’est pas facile, mais c’est tellement important. tu te juges, tu te critiques, tu te culpabilises ! on a tellement tendance à se taper dessus. la première des choses que ce coach nous apprend, c’est à arrêter de nous taper dessus, et de nous dire « je m’aime et je suis fière de toi ». ooohhhh je te vois hausser les sourcils d’ici !!! bien sur que tu n’as pas envie de faire ça. mais tu passes tellement de temps à te critiquer, est ce que tu veux bien s’il te plait, te le dire quelques fois par jour ?? tu sais le cerveau a tendance à croire ce qu’il entend, encore plus si c’est une répétition.. alors introduis juste un peu de « je m’aime et je suis fière de moi ». il dit autre chose aussi de très vrai. TOUT CHANGE. assis toi devant une fenêtre ou dans la rue, et poses toi 5 minutes. regarde, observe. tout change. ( je suis sympa avec toi, nous il nous a demandé de le faire tous les jours pendant une semaine, il fallait noter 100 choses qui changent chaque jour !!) alors cela aussi changera. ton état d’esprit changera. d’ailleurs, il a déjà commencé à changer n’est ce pas ? tout est cycle dans la vie, et ces cycles sont accompagnés d’expansion et de contractions. toujours, pour tout. ce sont des vérités que tu peux retrouver dans tout, dans l’univers, dans la plante de ton jardin, dans les animaux, dans tout. ça peut paraître perché ce que je dis, ce que je retransmets de ce qu’il nous dit, mais si tu réfléchis, ça se retrouve dans tout. nous aussi donc, nous vivons comme ça. nous naissons grâce à une contraction ! donc dans la vie, tu connais une succession d’expansions et de contractions. tu as eu des expansions, en ce moment tu vis une contraction. tu auras de nouveau une expansion. et oui, tu auras encore, par la suite, des contractions. c’est ainsi. et alors avec tout ça, qu’est ce que je fais ? tu vas me dire. accepter, accueillir ce qui est. te donner de l’amour, comme tu le mérites. prendre du recul sur ce que sont censé vivre les autres, tu sais que les réseaux peuvent biaiser notre perception. tu vois dans les commentaires que tu as eu, que tu es loin d’être seule à ressentir ce que tu ressens. penses à celles qui ont lu qui n’ont même pas osé commenté… pense à celles qui se sentent tellement mal qu’elles ne vont même pas lire les blogs… prend le temps dont tu as besoin pour t’occuper de toi. ( et je ne parles pas que de se vernir les ongles 🙂 ) tu fais bien d’aller voir cette psy. tu es capable de plein de choses. Tu es parfaite telle que tu es, oui. exactement. je t’envoie beaucoup d’amour ! ( je sais que ça peut paraître perché, mais c’est ok, c’est ce que j’avais envie d’écrire. les femmes passent beaucoup, beaucoup, beaucoup trop de temps à se dénigrer, nous avons besoin d’inverser la tendance, vraiment !)

    Répondre
    1. mamourblogue Auteur de l’article

      Merci beaucoup !
      C’est marrant parce que quand j’ai lu ton commentaire hier, j’étais à la terrasse d’un café à regarder les gens passer dans la rue 😉
      Les contractions expansions ça me parle, parce que justement je dis souvent que mon fils marche de façon « cyclique », on a des périodes où c’est très dur (et c’est les périodes les plus longues hein) et des périodes où, on sait pas pourquoi, ça va mieux (mais ça ne dure pas longtemps, c’est le problème). Donc tu vois, ça me parle, je l’exprimais juste pas de la même façon…
      En tout cas encore merci, je ne sais pas si je vais arriver à me dire que je suis fière de moi mais bon…
      Bises

      Répondre
  24. Ma Blog Attitude

    Courage, c’est pas évident de remonter la pente, ça prend du temps et le fait de mettre des mots dessus et de rendre ça public est un vrai bon premier pas dans ce sens. On est en droit de se sentir nulle, d’avoir l’impression d’être passée à côté mais on ne l’est en aucun cas. Cela veut juste dire que tu as la capacité de te remettre en question et pour ma part, je trouve que c’est une belle qualité. Je te souhaite de te sentir mieux très vite et ravie de te relire ♥

    Répondre
    1. mamourblogue Auteur de l’article

      Merci beaucoup !
      Moi ça me donne surtout l’impression que je fais vivre des choses pas cool à mon entourage, du coup c’est ma faute… etc… c’est sans fin !
      Mais bon, j’ai passé un cap alors j’espère que tout ira mieux maintenant…

      Répondre
  25. Audrey zeplant

    En lisant ton article, la première chose que je me suis dite c’est que tu devrais aller voir un psy, ça pourrait te faire du bien, et je suis contente en lisant la suite de ton texte que c’etait une étape que tu allais franchir. J ai connu un temps comme toi ou je me sentais tellement bonne à rien que je n’arrivais même plus à travailler, ma confiance en moi avoisinait les 0 et je me voyais sombrer… Et puis j’ai pris un temps, pour aller voir une psy, une fois par semaine pendant 2 mois, j’ai pleuré beaucoup (surtout la première séance), puis j’ai parlé et surtout j’ai compris, j’ai compris plein de choses sur moi, sur ma famille, sur les personnes qui me faisait du mal et j’ai remonté la pente, le tout en quelques mois. Alors à l’epoque je n’avais pas d’enfants certes , mais encore aujourd’hui ces séances ont toujours un impact positif sur mon quotidien, sur ma vie. Je ne suis pas nulle, alors j’ai fait mon bébé, j’ai changé de boulot et j’ai trouvé un métier ou je me sens douée, utile et surtout appréciée! Tu trouveras, tu as juste besoin d’un coup de pouce, accepte l’aide des autres, entoures toi de tes proches. PROMIS ça finira par aller mieux! On ne se connait pas mais je me suis toujours sentie assez proche de tes textes, j’habite à eysines si un jour tu as envie de discuter, ça me ferait plaisir de te rencontrer. En attendant prends soin de toi . 🙂
    Audrey

    Répondre
    1. mamourblogue Auteur de l’article

      Mais je savais pas que tu étais à côté ! (ou alors mon cerveau de moule l’a oublié…)
      Oui on pourrait se rencontrer ça me ferait plaisir aussi ! (Mais je te préviens, en vrai je suis comme une gamine de 2 ans devant des inconnus, je bafouille, je deviens rouge… bref…)
      En tout cas, j’espère que ça va aller oui ! Sinon, on essaiera autre chose…
      Bisous

      Répondre
  26. Marjoliemaman

    La scolarisation de Bulotte, forcément, ça remue aussi beaucoup de choses et c’est vraiment bien que tu parvienne à penser enfin à toi. Laisse s’exprimer ton petit grain de folie(et ton étincelle de joie) parce que même si le caches derrière ton regard embué, on le voit bien. D’ailleurs, les bains d’eau TRES FROIDE sont conseillés, je te jure. Je t’embrasse bien fort.

    Répondre
    1. mamourblogue Auteur de l’article

      J’arrive toujours pas à croire qu’elle est à l’école ! Je la vois courir (en dansant, c’est un ptit feu follet cette enfant) vers moi dans la cours quand je viens la chercher le soir et j’ai du mal à me dire qu’elle est si grande (alors qu’objectivement c’est une minipouce !).
      En plus elle est tellement à l’aise, on dirait qu’elle y a été toute sa vie… bref…
      Je ne sais pas ce que je vais en faire mais c’est sûr que cette année était nécessaire…

      Alors par contre, pour les bains froids… j’ai essayé en Bretagne hein, je suis pas allée plus loin que les genoux !! Bon en plus c’était côté Manche, mais qu’est-ce qu’elle est froide !!

      Je t’embrasse aussi

      Répondre
  27. Elo

    J’ai tellement l’impression de me revoir l’ete Dernier.
    Aujourd’hui avec des hauts et des bas ça va mieux. On peu s’en sortir même si la peur de replonger et toujours latente, les crises d’angoisse malgré tout toujours présente mais moins intense et moins souvent.
    Moi aussi j’ai passé des nuits blanches avec cette peur de ne pas me réveiller. J’ai toujours du mal à me débarquer des celle là d’ailleurs.
    Alors plein de courage. Ça fait aussi du bien de se dire on est pas seule et on peu s’en sortir

    Répondre
  28. Olive banane pasteque

    Pas facile de mettre son coeur sur la table! La psy c’est une bonne idée déjà?! C’est vrai qu’on n’a pas la l’habitude de montrer quand ça va pas mais je pense qu’il fait pas hésiter à demander de l’aide du soutien… à parler à tes amies! Enfin je dis ça mais la personne a qui je raconte tout c’est mon acupunctrice ;p hum Le sport ça vide la tête en effet… Moi ça m’a fait du bien quand j’avais pas le moral…et si tu faisais de la formation!? Tu aimes enseigner 😉 je te fais mille bises et n’habite jamais à venir me parler même et surtout quand ça va pas!

    Répondre
    1. mamourblogue Auteur de l’article

      Oui j’aimerais trouver un moyen de toujours enseigner mais je sais pas trop comment ça c’est sûr…
      En tout cas merci 🙂

      Répondre
  29. Laetitiamamandoudouce

    Et moi qui pensait que ton éloignement des réseaux était lié à une coupure estivale… Le fait de mettre des mots sur ce qui te ronge et d’aller voir un psy est un très bon début. Prends le temps nécessaire pour te sentir mieux. Il t’a fallu du temps pour descendre la pente, il te faudra du temps pour la remonter. Je sais ce que c’est d’afficher une façade et c’est épuisant. Essaies de prendre du temps pour toi pour ne faire que ce que tu aimes sans contraintes. Je suis de tout cœur avec toi et je t’embrasse fort

    Répondre
  30. Marianne

    Courage !
    Ce que tu prends pour des échecs n’en sont pas, loin de là !
    T’es enfant se disputent ? Les miens aussi et 2 garçons de 16 et 13 ans ça déménage ! C’est épuisant, crispant, triste… mais je ne m’inquiète pas, ils se retrouveront et ils seront proches j’en suis certaine.
    Ne crois pas que le monde autour de toi te juge et que tu es une mauvaise mère parce qu’il y a des couacs dans ta vie… parce que moi des parents parfaits j’en connais pas (des enfants parfaits non plus d’ailleurs) mais des familles qui font de leur mieux ça il y en a des tonnes !
    Quant au temps pour soit il est vital, oui tu es mère mais tu es aussi une jeune femme avec des envies et des rêves ! Personnellement moi je suis à fond dans le sport ( je me lève à 6h du mat, je fais mon sport et après hop ! Au boulot) c’est peut-être pas ton truc… mais il y a sûrement autre chose qui serait ton moment et ton plaisir à toi…
    Bon courage, regarde le verre à moitié plein parce qu’il l’est forcément et bonne route !!!

    PS : Plouescat c’était pas loin de mes terres

    Répondre
    1. mamourblogue Auteur de l’article

      Oui je sais que tous les enfants se disputent, c’est pas le soucis. Y’a différents niveaux quoi hein.
      Mais bon, je garde un fond d’espoir…

      Répondre
  31. Evelyne

    Je me suis étonnée un jour de ne plus recevoir de notification et puis j’ai pensé qu’avec 3 enfants cela était normal de ne pas trouver le temps d’écrire sur le blog..
    Et puis revoilà les notifications et je prends du retard pour les lire ou alors en désordre.

    Je m’étonne encore de me retrouver dans tes écrits. Je sais que je suis différente et ma situation l’est aussi et pourtant j’ai l’impression que j’aurai pu écrire ces lignes.
    Ma fille de 2010(petit zèbre), colérique et exigeante , qui se bat avec son frère souvent même si elle peut se montrer tendre aussi…et son agressivité envers moi également. Ses rv psy qui me donnent la sensation de perdre mon temps et mon argent quand les 2 me font défaut.. maman solo et travaillant en crèche, supportant des cris, des pleurs toute la journée et rebelote le soir. En plus, un entourage très restreint et des commentaires si négatifs sur mon éducation avec mes enfants de la part de la famille que ça n’aide pas…
    J’ai parfois la sensation de friser le « burn-out » et d’ailleurs la psy de Charlotte s’en inquiétait un peu et m’a conseillé une psy à l’institut Montaigne à Cenon pour une therapie Familiale (mais j’y vais souvent seule pour l’instant) et depuis Talence c’est galère surtout entre boulot et école…
    Les vacances couci-couça mais il y a eu pire!!
    Et de nouveau la courses entre boulot ecole et les rv…Ma pepette va commencer la piscine vendredi pourvu que ça l’aide à evacuer ses tensions…
    Je ne sais pas aussi bien écrire…mais je te souhaite de remonter la pente.
    Au plaisir de te relire.
    Bises

    Répondre
    1. mamourblogue Auteur de l’article

      Effectivement c’est pas facile de retrouver des enfants qui se disputent quand on en a entendu toute la journée… c’est vraiment usant pour les nerfs…
      On a aussi envisagé un truc familial mais c’est vrai qu’on a pas eu le temps, on a fait des choix… ptêtre qu’on finira par y aller un jour…
      En tout cas, je t’embrasse bien fort et je te souhaite beaucoup de courage <3

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.