Mais pourquoi se faire tatouer ?


J’ai envie de dire que c’est une sacrément bonne question !

Question que je ne m’étais absolument pas posée jusqu’à peu…

En fait, c’est le tatoueur qui va me faire mon prochain tatouage qui me l’a posée. Et il m’a fallu un ptit moment pour y répondre.

Il y a pas mal de choses que je fais, sans me demander pourquoi je les fais. Ça arrive un peu comme une envie de pisser. Sauf que non en fait.
Souvent c’est quelque-chose qui m’attire d’un coup, alors j’y pense pendant longtemps (surtout dans le cas des tatouages, c’est pas anodin) et je finis par foncer parce que je sais que sinon ça ne me sortira plus de l’esprit.

Mais finalement je me demande pas vraiment pourquoi, je sais juste que là il faut que je le fasse.

Alors quand Frédéric m’a posé cette question, je me suis installée dans mon canapé et j’ai réfléchi.

Et puis la réponse est venue presque naturellement. En fait, deux réponses sont venues et elles sont un peu contradictoires je crois. Mais je ne suis plus à une contradiction près… je suis LA contradiction alors bon…

La première, c’est que je me suis dit que ça allait me rendre plus jolie. C’est probablement une raison un peu stupide et un peu utopique.
Mais j’ai eu dans l’idée que si je me collais des jolis dessins sur la peau, peut-être que je me trouverai enfin de nouveau jolie.

L’acceptation de soi est toujours très loin pour moi, alors j’use d’artifices. Il y a ne serait-ce qu’une douzaine d’années je m’aimais assez sans avoir à utiliser de ruses.

Aujourd’hui c’est bien loin d’être le cas.
Donc des dessins jolis feraient de moi quelqu’un de plus joli et me redonneraient donc un peu confiance en moi. Et puis ça me permettait de me reconnecter un peu avec mon côté rock’n’roll qui lui aussi s’est bien caché au fil du temps.

Est-ce que ça marche ? Un peu.
C’est pas le miracle mais j’avoue que ça m’aide. J’ai eu le courage de le faire alors que je savais que ça ne plaira pas forcément à mon entourage. Je n’ai pas eu de remarques, j’ai la chance d’avoir une famille qui est toujours bienveillante et ne se permet jamais de juger mes choix. Mais je sais bien que mes parents ne sont pas fans.
Je sais bien que mon mari non plus (mais devinez qui vient de m’offrir un bout de tatouage pour la fête des mères ? Je t’aime chéri !).
J’ai réussi à imposer quelque-chose que je voulais contre l’avis (même silencieux) des autres. Et laissez-moi vous dire que ce n’est pas rien.

Est-ce que je me trouve plus jolie ? Oui !
Et ça peut paraître étonnant parce que les 4 tatouages ne sont pas constamment visibles. Deux sont sur les côtes donc personne ne les voit. Un est sur la nuque, donc pas toujours visible avec les cheveux qui repoussent.
Seul celui sur mon avant-bras est visible, et encore il faut qu’il fasse assez chaud pour que j’aie des manches courtes.
Mais moi je sais qu’ils sont là, et ça me fait du bien.

Et là deuxième raison, c’est que je pense aussi que ça attire l’œil. Alors pour quelqu’un qui veut passer inaperçu c’est bizarre… mais en fait non.
Je m’explique : je ne suis malheureusement pas transparente. On me voit quoiqu’il arrive. Alors je pense qu’en ayant des dessins tatoués les gens vont regarder ces dessins.
Du coup, ils ne verront pas le reste ! C’est à dire tout ce que, moi, je déteste.

D’ailleurs ils sont concentrés sur le haut de mon corps et je n’ai pas du tout envie de me faire tatouer les jambes. Résultat, on voit le haut qui est resté à peu près bien, mais on ne regarde pas le bas que je trouve absolument difforme.

Est-ce que ça marche ?
Probablement que non, vu que la majorité sont cachés ! Il faut peut-être que j’envisage de me tatouer le front…
Mais en fait ça marche avec moi et c’est déjà pas mal non ?
Quand je suis devant le miroir, je ne regarde plus mon arrière train ou mes horribles cuisses. Non, je regarde mes tatouages.
Ils me font oublier le reste (un peu). Et si mon cerveau, à force de se focaliser sur eux, ne voit plus ce que je déteste, peut-être qu’il va finir par me faire croire que je suis pas mal.

Voilà. Je me rends bien compte que c’est un peu bête. Il y a, je pense, autant de raison de se faire tatouer que de personnes tatouées.
Mais en tout cas, je crois que ce sont les miennes.

Me redonner un peu confiance en moi et faire oublier tout ce que je n’aime pas quand je croise un miroir.
Si ça marche un peu, c’est que ça valait la peine de souffrir sous les aiguilles !

Et vous ? Vous êtes tatoués ? Pourquoi vous l’avez fait ?

20 réflexions au sujet de « Mais pourquoi se faire tatouer ? »

  1. Laura

    Tatouée … 2 fois!
    La première fois c’était après une rupture j’avais besoin de tourner la page, de commencer un nouveau chapitre de ma vie… j’ai dessiné un papillon! J’ai pris mon envol comme lui… et j’aime l’evolution Du papillon …
    et le deuxième il fallait que je marque une autre étape de ma vie! Je voulais avoir mon étoile, près de moi, sur moi… en me disant qu’elle veille sur moi….

    Mes raisons sont un peu basiques mais j’aime les regarder (et comme toi c’est dans une zone que je ne vois pas tout le temps : le dos et la cheville)

    Répondre
    1. mamourblogue Auteur de l’article

      C’est pas basique, ce sont de jolies raisons aussi 😉 Et moins futiles que de se rendre jolie au final ^^

      Répondre
  2. Egalimère

    Je rêvais d’un tatouage depuis mes 18 ans. Mais la pression sociale, le refus de mon ex, etc… ont fait que je n’ai jamais sauté le pas.
    Et puis, pour mes 40 ans, j’ai ressenti le besoin de marquer sur ma peau ce que j’appelle ma rennaissance alors j’ai pris RV chez le 1er tatoueur venu. Grand mal m’en a pris. 5 ans plis tard, je le faisais recouvrir en ajoutant d’autres symboles.
    Et demain, j’ai RV avec un nouveau tatoueur pour un autre projet qui va avec mon état d’esprit actuel. Pour ne pas oublier d’où je viens et tout le chemin parcouru.

    Répondre
    1. mamourblogue Auteur de l’article

      Ouais on est d’accord, faut bien choisir son tatoueur… les déceptions arrivent vite ! Pour moi aussi 😉
      Sinon ce sont aussi de jolies raisons 😉

      Répondre
  3. Céline Philippeau

    6 tatouages au total au début c était pour embêter ma maman que j aime…. Et puis de fil en aiguille je n ai pas su m arrêter car j ai toujours été une mordue de tatouage alors j ai décidé de me faire tatouer tout mes projets ce que va faire 10 tatouages en tout. Et j assume entièrement mes tatouages malgré mon métier mais ça va mes employeurs sont assez cool et les acceptent facilement . Donc fait toi plaisir comme dit mon mari que j aime on a qu une seule vie bordel

    Répondre
    1. mamourblogue Auteur de l’article

      Oui on a qu’une seule vie exactement 😉
      10 quand même ^^ bon je dis ça mais au final j’en aurai déjà 5 en un an… mouahaha !

      Répondre
  4. Sandrine Drine

    4 tatouages pour ma part mais je ne me suis jamais demandé pourquoi.
    En fait j’en avais envie donc je les ais fait réaliser.

    Répondre
  5. Stéphanie Andron

    Bravo, pour c’est magnifiques tatouages!!!
    Moi je rêve depuis quelques mois (mois mars, mois d’anniversaire ) de me faire tatouer une hirondelle mais je sais pas trop ou encore mais je n’en ai parlé à personne même pas à mon mari! Qui lui voudrais se faire tatouer mais a peur rien que d’un vaccin hihihihiih. Alors je garde pour moi, à essayer si j’en trouve en éphémère.

    Répondre
    1. mamourblogue Auteur de l’article

      Oui j’avais fait plusieurs éphémères aussi pour tester les zones qui me plaisaient, c’est pas mal, même si c’est pas le même motif ça donne une idée !

      Répondre
  6. M&S

    Cette question aurait pu être posée à l’epreuve de philo du bac !
    Merci pour le retournement de cerveau. Du coup, je n’arrive pas me répondre à moi-même, et ça m’inquiète !
    Est-ce que ton tatoueur risque de ne pas te tatouer si la réponse ne lui convient pas ? C’est genre un examen de passage ?
    J’en ai 4, dont un fait en 2 fois donc on peut dire 5. Bientôt 6. Et je ne compte pas les 2 « semi permanents » que j’ai fait recouvrir par des vrais (car semi permanent ça n’existe pas en fait, je l’ai appris à mes dépends)
    Ça me plaît d’être tatouée, ça casse un peu mon image de petite fille trop sage, même s’il faut avouer que bientôt il y aura moins de non tatoués que de tatoués… Ça devient presque original de ne pas être tatoué finalement.
    Bref, je vais continuer à réfléchir à la question du « pourquoi ».
    Bises

    Répondre
    1. mamourblogue Auteur de l’article

      Mouahaha ! Si ça se trouve il refuse ouais ! Nan je pense qu’il est juste curieux et que ça lui permet aussi de cerner un peu plus le personnage pour faire son dessin ensuite 😉
      Semi-permanent ? J’avais jamais entendu ça !!
      Oui c’est vrai que ça devient d’une banalité les tatouages en fait… 🙂
      Bisous !

      Répondre
  7. Karya

    J’adore les tatouages ! C’est pourquoi je n’en ai aucun ! :p
    En fait, j’adore mais je pense que je n’en aurais pas parce que 1. je suis incapable de me décider 2. je suis bien trop douillette.
    Dans mon entourage proche, c’est moi la rebelle. Je suis la seule non tatouée ! Kan en a 4, et si je l’écoutais, il en aurait bien plus.
    J’ai bien l’impression qu’une fois qu’on commence on ne s’arrête plus vraiment, et tu l’illustres parfaitement ! 🙂
    Mais qui sait, peut-être qu’un jour, ce sera mon tour !

    Répondre
    1. mamourblogue Auteur de l’article

      Espèce de marginale va !
      Oui on m’avait dit « oulalala tu as commencé tu vas jamais t’arrêter ! ». Ce à quoi j’avais répondu « pfff n’importe quoi ! » et voilà où on en est ^^

      Répondre
  8. Sandra

    Des années que j’ai envie mais pas le budget, et il y a 1ab et demi une offre d’un tatoueur et un modèle que j’affectionne, ( un éléphant, j’en suis fan) ont fait que j’ai sauté sur l’occasion, cet animal représente la force, la famille, la protection tout ce qui me représente donc idéal, et il y a 6 mois un 2 ème est apparu une rose et des arabesques et les initiales de mes enfants dedans, j’en veux encore mais dommage que cet art soit si coûteux, bref au final un besoin de marquer mon corps de ce qui me représente.

    Répondre
    1. mamourblogue Auteur de l’article

      Oui ça a vraiment un prix… mais bon, il faut bien que l’artiste soit payé de sa création 😉 Mais c’est vrai que c’est cher…

      Répondre
  9. Isabelle

    Mon premier est un tour de cheville tribal, je l’ai fait à 18 ans pour attirer le regard ailleurs que sur mes courbes qui me complexaient trop à l’époque. C’était plus qu’une envie, c’était un besoin presque vitale, j’avais le sentiment qu’avec ce tatouage je serais mieux dans ma tête et dans mon corps. Ça a fonctionné un temps, le temps que j’apprivoise mon corps, que je l’accepte et le trouve beau avec toutes mes courbes et autres marques de mon histoire. L’envie d’un papillon sur la hanche pour une étape de ma vie qui est resté au stade d’envie par manque de budget à ce moment là et qui finalement ne se fera pas, ce moment est passé. Aujourd’hui je ne ressens plus ce « besoin » de marquer.
    J’ai 39 ans et 2 projets, ils représentent ma famille et qui je suis (ça fait bizarre écrit comme ça…), j’attend la fin de l’allaitement. J’hésite encore sur l’endroit, la cuisse, entre les omoplates, le long de la colonne, les cotes, et les dessins seront adaptés en fonction. J’ai Le Tatoueur et presque le budget. Cela fait 3 ans que j’ai ces projets.

    Répondre
    1. mamourblogue Auteur de l’article

      On avait donc un peu les mêmes raisons au départ 😉
      Et c’est joli qu’ils aient tous une réelle signification ! C’est le cas pour moi aussi pour 3 (sur 4). Le 4ème c’est juste parce que j’aime beaucoup les hippocampes !

      Répondre
    1. mamourblogue Auteur de l’article

      C’est à dire ? Que je suis tatouée ? Parce que si c’est le cas, je les avais déjà quand on est venus chez vous à Noël et celui sur mon bras se voyait !!

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *