Le point Minus


Ça fait longtemps que je n’ai pas parlé de mon Minus, je crois que j’ai pas fait de point depuis qu’on a appris pour sa zébritude… alors je pense qu’il est grand temps d’en faire un.

Après l’été, nous nous sommes mis en quête d’une nouvelle psychologue spécialisée dans la précocité. On nous en avait conseillé une qui apparemment était plutôt bien.
On a donc tenté le coup et ça n’a pas été une mince affaire puisqu’elle est complètement overbookée.

On a donc eu un premier RDV en octobre je crois, pour lui exposer notre situation familiale et nos difficultés.
Ça s’est très bien passé et j’ai trouvé que le courant passait, ce qui n’était pas le cas avec les précédentes personnes qu’on avait vues.

Malheureusement, avec son agenda hyper chargé nous n’avons pu commencer les RDV qu’à partir de janvier.
Ça fait donc déjà 6 mois que nous la voyons, à raison d’un RDV toutes les 3 semaines environ (parfois plus à cause des vacances).

Est-ce que ça nous a aidés ?
Eh bien je crois que oui. Oh bien sûr, il n’a pas changé radicalement, on avait un sacré passé et ça n’a pas été facile pour lui de s’ouvrir à la psychologue et de comprendre que c’était une « alliée » et pas une autre adversaire.
Je pense que ça a été plus difficile pour lui parce qu’il a très vite compris qu’il ne pourrait pas la manipuler comme il l’a fait avec les autres…

Mais petit à petit ça s’est débloqué.

On a observé des changements au niveau de son comportement. Il est moins dur avec Craquotte. Pas forcément plus gentil (et encore ça dépend de son humeur, des fois, il est adorable avec elle mais ça reste toujours rare) mais il ne la tape plus comme il pouvait le faire et il cherche moins à la rabaisser.

Après il y a des hauts et des bas… comme je disais, ça fait des années qu’on galère donc on s’attend pas à ce qu’ils deviennent comme cul et chemise en 6 mois. Alors juste que ce soit moins virulent, c’est déjà pas mal.

Et dans l’ensemble on a remarqué qu’il faisait moins de colères (rappelez-vous il pouvait y en avoir plusieurs par jours…) et surtout qu’elles duraient moins longtemps. Il arrive à se calmer plus vite et il passe plus facilement à autre chose. Bon pas à tous les coups hein, mais c’est pareil, faut du temps.

Donc pour nous, c’est tout de même un soulagement.
Les colères plus espacées, moins violentes… quand on est dans des mauvaises périodes, elles durent tout de même moins longtemps qu’avant.

Tout n’est pas réglé mais c’est mieux. Du coup, je pense que nous allons faire une pause pendant les vacances d’été parce qu’il ne sera pas beaucoup là et puis on reprendra en septembre.
Le but c’est d’arrêter en décembre.
Je vais pas vous mentir, ça reste un investissement important financièrement et aussi en temps ! On aimerait bien ne pas y passer des années !

Malgré tout, je suis contente d’avoir trouvé cette personne. Je suis contente qu’elle nous ait vraiment écoutés.
Et c’est la première que je vois qui me dit que ce n’est pas « de ma faute ». La première qui nous dit que oui, notre enfant est difficile avec nous et que du coup je suis plus sévère mais que c’est ce qu’il faut. Parce qu’il cherchera toujours la faille, surtout avec nous, et que si on en laisse une, il s’engouffrera dedans et ce sera pire.
Alors oui c’est dur d’être autant sur son dos mais il a besoin qu’on lui donne ça.
C’est un tel soulagement de s’entendre dire qu’on a fait ce qu’il fallait toutes ces années, que c’est dur pour nous, que c’est dur de subir les regards voire les remarques des autres, mais que c’est ce qu’il lui faut (est-ce que j’ai pleuré ? Evidemment…).

Nous avons donc fait notre dernière séance avant la pause la semaine dernière. On l’a faite tous ensemble, tous les 5. Elle en a profité pour lui expliquer qu’il était précoce et ce que ça voulait dire pour son mode de fonctionnement. Nous on ne l’avait pas fait car je ne voulais pas qu’on soit maladroits et qu’il comprenne de travers.
A priori, il a bien compris. Je ne sais pas si ça a changé quelque chose à sa vie mais au moins il sait !

Concernant l’école, il n’y a aucun soucis. Il travaille très bien, il écoute, il ne remet en question aucune règle (ce qui n’est pas le cas ici…).
La maîtresse avait même complètement oublié son petit trouble de l’attention. Elle l’avait vu au début de l’année mais là à la fin plus rien ! Bien sûr il n’a pas disparu, ça ne partira jamais, mais tant qu’il a de quoi s’occuper à l’école, ça maintient son attention.

Donc de ce côté-là nous n’avons aucun soucis à nous faire et c’est très bien !

Cette année de CE1 a donc été une année moins difficile que les autres. On espère maintenant qu’on va continuer sur cette voie… On croise aussi les doigts pour que sa maîtresse de l’année prochaine soit comme les deux dernières, c’est à dire assez sévère pour le recadrer rapidement, sinon ça sera compliqué comme ça l’était en Grande Section…

Nous allons donc essayer de passer de bonnes vacances et repartir en pleine forme pour le CE2 !

Photos Studio Clément

8 réflexions au sujet de « Le point Minus »

  1. PetitDiable

    Une sacrée problématique, mais tu y arrives, c’est chouette! Ici c’est avec Cromignon que c’est rude, on n’a pas du tout la même approche mais ça va vraiment dans le bon sens, ouf!

    Répondre
  2. luzcargot

    Ce sont de très bonnes nouvelles !
    Il vaut mieux faire des petits pas ensemble dans le bon sens, que de partir chacun de son côté et même s’il faut parfois faire des petits détours !

    Bon courage, et ça remonte le moral de voir qu’il y a du positif dans un suivi un peu lourd/cher

    Répondre
  3. Fifi

    Aaahhhj je suis contente pour toi!!!
    Elle a l’air très bien cette psycho!!
    Qu’elle s’allie avec lui c’est top et qu’elle te déculpabilise et te rassure c’est essentiel.
    C’est tellement difficile de les aider nos petites zèbres
    Bravo à minus!!!!

    Répondre
    1. mamourblogue Auteur de l’article

      Oui c’est pas facile, je regrette qu’on ait autant tardé à demander de l’aide, ça aurait ptêtre était plus facile si on s’y était pris plus tôt…
      Mais bon, le principal c’est d’avancer 😉

      Répondre
  4. Madame Moustick

    Comme je te comprends… Toute maîtrise (même minime) des colères est bonne à prendre. Faire une pause pendant les vacances a été bénéfique chez nous. Cela a permis d’intégrer mieux encore le travail qui a été fait.
    Je t’embrasse

    Répondre
    1. mamourblogue Auteur de l’article

      J’espère que ça va aller pendant les vacances… j’avoue que c’est un peu notre angoisse à chaque fois !
      Ça peut être super, comme ça peut être un vrai enfer…
      Des bisous aussi !

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *