Fiche de lecture #8, la vie, les amies…

T’as cru que je lisais plus hein, c’est ça ! Mais pas du tout ! Je lis presque tous les soirs… quand je ne suis pas happée par Twitter !

Et donc à part le livre de Ginie, j’ai lu deux autres livres qui m’avaient été gentiment envoyés : un roman plutôt sympa et un recueil très drôle !

Nous parlions d’amour de peur de nous parler d’autre chose, Edouard Moradpour
moradpour
Julien, grand avocat d’affaires parisien, collectionneur, mène sa vie avec autorité et grand train, sans toutefois réussir à trouver l’idéal féminin qu’il recherche tant. Elle, Eléonore, violoniste de talent dans un orchestre symphonique, ne réussit pas la carrière artistique qu’elle mérite, tout en vivant des amours sans passion. Rien, a priori, ne semble pouvoir les rapprocher – jusqu’au jour où le destin les frappe tous deux des premières atteintes de maladies apparemment irréversibles. Leurs chemins vont se croiser à Zurich, dans une salle d’attente improbable. Tous deux veulent fuir une déchéance qui leur est insupportable. De cette rencontre fortuite et désespérée dans un lieu incertain, se produira le coup de foudre inattendu, nourri par l’art, la musique et la passion. Mais n’est-il pas déjà trop tard ?

J’avais déjà lu le 2ème roman d’Edouard Moradpour que j’avais beaucoup aimé. C’était un style complètement différent. Du coup, je ne m’attendais pas à ça au début !
Pourtant, j’ai bien aimé quand même.
Jusqu’à la moitié du roman, j’étais parfois un peu perdue. Il y a pas mal de personnages… On ne se focalise pas seulement sur les personnages principaux mais aussi sur ce qui fait leur vie. Du coup, il m’est arrivé de me mélanger les pinceaux !
Et petit à petit, j’ai compris, on nous parle de tout pour mieux comprendre les choix des personnages, ce qui les pousse à aller vers la mort programmée. Et puis dans la 2ème moitié du roman, ils deviennent les piliers. On ne parle plus que d’eux, de leur choix et de leur relation.
Relation compliquée car dans un contexte très particulier…
Pourront-ils aller au bout de cette nouvelle relation ? Quel sera leur choix final ?
On se pose la question jusqu’au bout du roman…

Encore une fois, c’est bien écrit et bien rythmé. Et ce sujet est plutôt bien abordé alors que dans notre société il est encore assez tabou… rares sont les gens qui ont envie de parler de suicide assisté… Même si j’aurais apprécié qu’on en parle finalement un peu plus. Au fil du roman on penche plus vers l’histoire d’amour en oubliant un peu la question du suicide assisté.
Le tout est sur fond d’art et de musique qui donne envie d’en connaître plus.
Au final, j’ai trouvé ce roman plutôt plaisant et je lirai avec plaisir les futurs ouvrages d’Edouard Moradpour.

Nous parlions d’amour de peur de nous parler d’autre chose, Edouard Moradpour, Éditions Michalon.

Wonder Mum 2, Serena Giuliano Laktaf
wonder2
Oui alors là, rien à voir avec le roman ci-dessus… Là tu vas te fendre la poire du début à la fin !
J’avais acheté le premier livre de Serena, alias Wonder Mum en a ras la cape, dès sa sortie et j’avais bien rigolé.
Cette fois-ci, Serena a eu la gentillesse de m’envoyer le 2ème opus avec une ptite dédicace. J’étais bien contente tu vois…
Donc aussitôt reçu, aussitôt lu. Celui-ci parle d’amitié, la vraie, à la vie à la mort !
Et la première chose que je me suis dite en fermant le livre c’est que je voulais que Serena devienne ma copine, parce que vraiment, je crois qu’on se marre bien avec elle…
Et après je me suis aussi dit que mes copines à moi me manquaient… Et je dois avouer que comme jsuis qu’une gonzesse, j’ai versé ma ptite larme page 50…

Bon bref, tout ça pour dire que c’est encore un concentré de bonne humeur et de fous rires ce ptit bouquin. Je ne peux pas prétendre que je me suis reconnue dans toutes les situations (des fois j’aurais aimé, franchement soirée robe de mariée ?? Trop bien !) mais ça m’a rappelé des bons souvenirs.
Serena arrive toujours à tirer le plus drôle de toutes les situations. Ses livres c’est des bonbons qui font du bien partout et surtout au moral !
T’as un coup de blues ? Relis 2/3 pages et c’est bon, t’es reboostée pour la journée !

Donc si tu ne l’as pas déjà fait, tu cours l’acheter et si c’est pas encore fait (mais qu’est-ce que tu fous ?), tu achètes aussi le premier avec, il parle maternité, c’est juste hilarant.
Si tu viens d’accoucher, fais gaffe à ton périnée…

Wonder Mum 2, Serena Giuliano Laktaf, Éditions L’Étincelle.

6 réflexions au sujet de « Fiche de lecture #8, la vie, les amies… »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *