Chère Ginie

couv-premier-jour-vie

Je vais rattraper ma nullitude conversative de l’autre jour en te résumant ici tout ce que j’aurais dû te dire samedi.
Mais bon sache que j’aimerais quand même te dire, tout ce que j’ai pu écrire, je l’ai puisé à l’encre de tes yeux… Ah non, merde, c’est pas le bon chanteur !

Bon bref, j’aurais voulu te dire tout le bien que je pense de toi et de ton écriture et j’ai pas pu. C’est finalement pas si facile de dire en vrai aux gens tout le bien qu’on pense d’eux !

Donc je t’aurais dit que ça faisait maintenant un peu plus de 3 ans que je lis ton blog (si je me trompe pas), que je commente de temps en temps mais pas à chaque fois. Pourtant je lis tout (je le jure !).
Ton blog, c’est une bulle d’oxygène. C’est de l’émotion quasiment à chaque fois. Je ris, je pleure, aucun billet ne m’a laissée indifférente. C’est fort quand même de toujours réveiller quelque chose en moi. Oui, je sais, ça s’appelle le talent !

La plupart du temps, tu mets à rude épreuve mon périnée et ça fait vraiment du bien. Je ne te cache pas que j’ai aussi beaucoup pleuré quand j’ai lu ce qui s’est passé lors de ta première grossesse (j’étais enceinte de ma fille quand je l’ai lu). Mais au final, ça m’a aussi permis de comprendre (juste un peu) ce qui pouvait se passer dans la tête de ma meilleure amie quand ça lui est arrivé il y a 1 an et demi…

Te lire régulièrement c’est donc juste un bonheur, je crois que t’as compris !

Quand j’ai su que tu allais sortir ton premier roman, j’étais super contente pour toi. Et je savais déjà que ça allait être trop bien. Je savais déjà que celui-ci je n’attendrais pas sa sortie en poche pour l’acheter. Celui-là il me le faudrait tout de suite !

J’ai réussi à l’avoir 3 jours après sa sortie, il a fallu que je fasse un peu de trafic avec Mummy Addict, mais je l’ai eu !
IMG_20150124_152634
J’ai abandonné celui que je lisais pour commencer le tien. Je ne pensais pas que j’irais aussi vite pour le lire. Il m’a fallu 3 soirs, c’est tout ! Oui ici, je lis une fois que tout le monde est couché quand la maison est calme, de 23h à 1h du mat’ donc.
Je l’ai dévoré. Je l’aurais bien lu en une nuit mais bon, j’aurais pas fait la maligne le lendemain avec les deux marmots.

J’ai été dedans du début à la fin. Toi tu dis que tu ne comprends pas ce succès, que c’est simple. Ouais c’est vrai c’est pas Baudelaire. Et heureusement en fait, jsuis pas sûre que je l’aurais lu sinon.
Mais quand même tu te trompes.
C’est pas simple d’arriver à décrire différents personnages de façon à ce qu’on puisse se reconnaître un peu dans chacun. C’est pour ça qu’on ne lâche pas le livre, c’est un peu nous, c’est un peu nos copines et on a envie de savoir ce qui va leur arriver.
IMG_20150425_131319
Et Ginie, c’est pas simple d’avoir ton talent pour l’écriture ! On est nombreuses à avoir envie d’écrire aussi bien que toi. Mais bon, on y arrive pas. Pourtant, c’est pas faute d’essayer, bordel de shit !

Dans ton roman, comme dans ton blog, c’est bien écrit, c’est drôle, c’est touchant. Il y a de tout et ça reste crédible. Tous les ingrédients sont là pour que ça marche. C’est pas neuneu, c’est pas mièvre. C’est bien, voilà c’est tout.
Et puis qu’elle idée géniale ces paroles de Jean-Jacques tout au long du roman ! Je me suis endormie avec une chanson différente dans la tête chaque soir !

Ginie, pour finir, j’ai envie de dire merci. Merci pour tous ces moments de rigolade et d’émotion. Merci pour ces 3 jolies soirées de lecture.
Et puis bravo, forcément. Moi, grande fan, je suis fière de toi !

Il va sans dire que j’attends avec impatience le prochain !

Jte fais un bisou qui colle pour la peine et à bientôt !

PS : Le livre de Ginie s’appelle Le Premier Jour du reste de ma vie, il est en vente un peu partout. Et sache que si tu le lis bien (là je parle à toi lectrice, je crois que Ginie l’a déjà lu, mais j’en suis pas sûre), tu vas trouver mon prénom et celui de Craquotte… et à peu de choses près celui de Minus. Voilà, t’es obligé de l’acheter et de le lire pour savoir maintenant.

Si des fois cet argument n’est pas suffisant pour que tu te le procures, je te mets le résumé :
Marie a tout préparé pour l’anniversaire de son mari : gâteaux, invités, décoration de l’appartement… Tout, y compris une surprise : à quarante ans, elle a décidé de le quitter. Marie a pris « un aller simple pour ailleurs ». Pour elle, c’est maintenant que tout commence. Vivre, enfin. Elle a donc réservé un billet sur un bateau de croisière qui fait le tour du monde. À bord, Marie rencontre deux femmes qui, elles aussi, sont à la croisée des chemins. Au fil de leurs aventures, parfois loufoques, elles pleurent et rient ensemble, à la reconquête du bonheur. Leurs vies à toutes les trois vont être transformées par ce voyage au bout du monde… Tout quitter pour tout recommencer : une comédie tendre et savoureuse !

Voilà, maintenant tu cours l’acheter. T’as pas le choix.

12 réflexions au sujet de « Chère Ginie »

    1. mamourblogue Auteur de l’article

      Hello !
      Eh beh… vas y !! Bon sinon il sortira en poche en janvier… avec son 2ème ! Wouhou !
      Bises

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *