L’échec

IMG_20150925_183207
Aujourd’hui, c’est moche… aujourd’hui je suis au bord de la rupture…

Tu te dis peut-être que ça fait longtemps que je t’ai pas parlé de Minus. Ouais ben c’est pas pour rien. C’est parce que ça va pas mieux, c’est même pire et que je sais plus quoi en dire.

Voilà.

J’ai un enfant de presque 6 ans avec lequel je me débats depuis bientôt 4 ans. Au début, je me suis dit que c’était normal, le fameux terrible 2. Sauf qu’on en est pas sortis. Et que ça fait 4 ans qu’on est en confrontation. Parce que tu vois, je maintiens que ce n’est pas à lui de tout décider dans la maison, pour certaines ok, mais pas pour toutes. Et il y a des règles à respecter, c’est comme ça, c’est la vie.

Ça fait donc 4 ans que je suis confrontée à des crises de nerfs et des hurlements plusieurs fois par jour. Je te promets que je n’exagère pas, il donne des coups dans le mur ou la chambre quand il est puni, il hurle vraiment… Pour tout, pour rien. Juste parce que je lui ai dit de faire quelque chose. Même quand c’est pour aller faire un truc qu’il aime, il va râler/pleurer/crier parce que je lui ai dit de mettre ses chaussures.

Il m’a rendue folle, il a été puni dans sa chambre, privé de jouet, de télé, on a discuté, on lui a expliqué, il a même pris des fessées oui, mais rien n’y fait.

4 ans que je me débats et que je m’enfonce. 4 ans que je subis aussi les remarques et les regards désapprobateurs de personnes, pourtant proches, qui devraient plutôt me soutenir, des « ça c’est pas la bonne solution ». Ces choses qui me font sentir que je suis la pire mère du monde… comme si je ne le ressentais pas déjà assez toute seule.
IMG_20151011_104129
Pourtant, je te jure qu’on s’occupe de lui hein. On fait des trucs tous ensemble, en famille, parce que c’est important. Mais aussi tous les 2 quand j’en ai la possibilité et il aime ça, moi aussi. Mais dès qu’on repasse la porte, c’est reparti à la première occasion.

La lutte tous les soirs pour qu’il prenne sa douche, la lutte pour qu’il se lave les dents pour de vrai pas en tenant la brosse dans une main en attendant que le temps « suffisant » soit passé.

Avant tout se passait bien à l’école, tout ça, c’était juste pour moi et un peu son père. Mais maintenant, j’apprends qu’il tape sur les copains dès que quelque chose ne lui convient pas. Et il commence aussi à le faire sur Craquotte. Je suis complètement démunie. Il s’est fait taper dessus pendant ses 2 premières années d’école par 2 copains que ça amusait et il se met à faire pareil. Je ne comprends pas. Comment mon garçon qui est foncièrement gentil, je le sais, il est doux et sensible, comment peut-il passer par des phases comme ça ?

Alors je vais me décider à nous faire aider. Parce que là, je suis sans forces.

Et c’est le plus gros échec de ma vie. Le plus douloureux. Je suis en congé parental pour m’occuper de mes enfants, pour les élever et pour leur donner ce que je pensais être le meilleur.
Je n’ai pas réussi.
Je ne sais pas gérer un petit garçon de presque 6 ans. Mon propre petit garçon. J’ai passé 4 ans à tout essayer, mais en échange j’ai eu 4 ans de « de toutes façons je l’aime pas Maman » ou « je préfère Papa que Maman ». Je les ai encaissés, j’ai pleuré, beaucoup, c’est usant, c’est douloureux et je ne peux juste plus.

J’ai appelé la pédiatre ce matin, son secrétariat me soutient (sûrement à raison) qu’elle n’a pas de RDV disponible avant le 11 janvier… je peux plus attendre 2 mois de plus. La pédiatre me rappellera normalement demain pour trouver une solution mais sinon il faudra que je trouve autre chose…

Si tu savais comme j’ai honte. Comme je me sens nulle et incapable. Maintenant, j’ai juste envie de disparaître parce que j’en viens à me dire que je suis le problème et que tout roulerait mieux sans moi.

151 réflexions au sujet de « L’échec »

  1. danyaime

    coucou miss,

    ton petit bout a trouvé le moyen d’attirer ton attention, de te faire réagir , à sa façon à lui, pas la meilleure c’est certain, et toi tu te débats avec tout ça , et te débattre , c’est ta façon de montrer que tu l’aimes,

    implique le dans la préparation des fêtes de fin d’ année , un maximum et tu verras ton rendez vous du 11, arrivera rapidement , et enfin tu sauras de ce qu’il en retourne

    es tu sure que tout se passe bien à l’école par exemple? ma fille a été harcelée , elle est devenue trés dure et j’ai rien vud e ce qu’il se passait , elle a maintenant 16 ans et je m’en veux toujours autant de mon incapacité à avoir vu que ça allait mal hors de chez moi

    je te souhaite bon courage , mais aussi à ton petit bout bien sur

    bises

    Répondre
    1. mamourblogue Auteur de l’article

      Hello,
      Pourtant il l’a mon attention… enfin il me semble…
      A priori, ça se passe très bien à l’école, il a des copains, il travaille super bien, il est toujours content d’y aller…
      En tout cas, merci beaucoup.
      Bises

      Répondre
  2. Laura Laetitia

    Hé mamour, tu as pris une décision difficile mais c’est certainement mieux. C’est très courageux de demander de l’aide quand on ne s’en sors pas seule.
    Je pense fort à toi et j’espère qu’un médecin pourra te recevoir avant janvier.

    <3

    Répondre
    1. mamourblogue Auteur de l’article

      Si je vois pas ma pédiatre, j’irai directement chez un pédopsy et on verra bien… j’ai pris la décision, je vais tenter de m’y tenir…
      <3

      Répondre
  3. Carole Selky

    Eh oh tu n as pas de honte à avoir à aller te faire aider. Si tu savais comme je te comprends et partagé ta culpabilité de ne pas y arriver. D’échouer… Mais j’ai arrêté de me flageller. Minimi (qui va avoir 7 ans là bientot) va voir une psychologue depuis plusieurs moi. Et oui ça lui fait du bien. Et je n’ai plus honte de le dire. Tu sais quoi je m’en félicite même depuis peu. Ma psy a moi (oui y a de la matière ds la famille) ma dit que le contraire serait bien pire. De pas se soucier de leur mal être. D’abandonner. ..
    Hier soir encore je pleurais car elle m’avait fait craquer. Elle est difficile. Dans le contrôle permanent. Hyper tout. Angoissée. Perfectionniste. A la limite du toc. Triste et énervée. (Relou par moments). Son frère de 4 ans est plus compliant qu’elle. Mais quand elle me dit qu’elle veut mourir et qu’elle en a marre de cette vie là ben je m’inquiète oui. On ne s’inquiétera jamais de trop. Donc tu as raison de le faire. C’est pr son bien. Ton bien. Votre bien. Alors des fois il voudra pas y aller. Mais il ira quand même. Nous on va voir la dame pour parler. Pas un docteur sinon ça fait penser qu’on est malade. Ça va lui faire du bien.
    Bizoux et pense à toi aussi.

    Répondre
    1. mamourblogue Auteur de l’article

      Merci pour ton ptit mot Carole… ça me fait du bien.
      Je vais trouver quelqu’un, maintenant je sais que je n’y arriverai plus toute seule…
      Plein de bisous

      Répondre
  4. Maman louzoù

    Ton garçon tu le tien Marjolaine !!! Et bien en plus
    Tit cul s’est mise à taper aussi, mais plus jeune, à ce moment-là, elle était déjà suivi par sa pédopsy
    Il suffira peut-être que d’un rdv, une petite aide, une petite compréhension et tout va couler bien comme il faut
    En tout cas je te le souhaite de tout coeur
    <3

    Répondre
  5. Gabrielle

    Si tu n’arrives pas à avoir RDV avec la pédiatre, tu peux te rapprocher du médecin scolaire, qui pourra vous mettre en relation avec la psychologue de l’école. Dur dur de comprendre ce qui se passe parfois dans leur tête! Courage! Être maman c’est faire du mieux que l’on peut!

    Répondre
    1. mamourblogue Auteur de l’article

      Oui c’est vrai que je peux demander à l’école même si pour l’instant j’aurais préféré bien séparer les deux.
      Mais bon, si je trouve pas à côté j’irai !

      Répondre
  6. Mummyaddict

    Ok, alors NON ! tu n’es pas une mauvaise mère, tu n’es pas le problème. C’est difficile et je ne comprends que trop bien ce que tu ressens mais s’il te plait, si tu étais « nulle » comme tu dis, tu ne te remettrais pas en question, tu ne chercherais pas de solutions ou d’aides !! Tu te mets la pression parce que tu es une maman bienveillante je trouve !

    Comme tu le dis, une tierce personne pourrai vous donner de nouveaux outils pour rétablir une communication plus douce. Ton pédiatre, le CMPP… et puis, les copines sont la, je suis la et mon épaule, mon téléphone, ma maison… bref, tu peux compter sur moi pour pleurer, parler ou juste penser à autre chose ! 😉

    Je t’envoie d’énormes bisous et je t’envoie plein de courage pour les prochaines étapes, qui j’espère vous aideront à vous retrouver avec ton petit loup ! <3

    Répondre
  7. Hantraye Julie-Anne

    Bonjour,

    Je lis votre blog depuis plusieurs mois mais pour la première fois je me permets de laisser un message.
    L’échec serait de ne pas réagir, de ne pas essayer ! Hors vous vous rendez compte qu’il y a un souci et vous essayez de voir d’où cela peut venir ! Votre fils vous aime sinon il ne supporterait pas de passer du temps avec vous ! Vous êtes une super maman parce que vous essayez. Mon petit bout à 18 mois donc je ne peux vraiment pas vous aider car je n’ai d’expériences réelles où il est ingérable (quoi qu’il commence à montrer son caractère).
    En tout cas, je vous envoie BEAUCOUP de courage et surtout ayez confiance en vous, en lui et en votre amour !
    A bientôt
    Julie-Anne

    Répondre
    1. mamourblogue Auteur de l’article

      Merci beaucoup pour vos mots Julie-Anne, ça me fait vraiment du bien !
      Je ne veux pas abandonner, je suis trop têtue pour ça (comme lui d’ailleurs) 😉
      On va finir par y arriver… ce billet m’a permis d’avoir pas mal de pistes et de me remonter le moral, c’est précieux.
      Encore merci !

      Répondre
  8. Justine Adelidelo

    Aie, faut beaucoup de courage et essayer de voir le futur positivement!
    Vous ne pouvez pas aller à la pmi ? Ils ont un psychologue la bas, peut être que ça pourrait aider en attendant janvier?
    Je vous envoie pleins d’ondes positives !
    Justine

    Répondre
    1. mamourblogue Auteur de l’article

      Oui c’est vrai que j’avais pas pensé à la PMI non plus ! Je vais me renseigner !
      En tout cas, merci beaucoup !

      Répondre
  9. fleury

    Tu es dans une démarche très positive a savoir que tu envisage de l’aide , pour votre relation , je suis persuadée que tu es une bonne maman, mais que parfois un petit coup de pouce peut faire du Bien 😉
    La PMI DE TON SECTEUR peuvent te proposer d l’aide avec une équipe de pédiatre et psy compétents .
    Et parfois de façon urgente ,
    La PMI N’EST PAS LA POUR JUGER MAIS AIDER , Je travaille en collaboration avec une médecin de PMI très humaine et professionnelle , et elle est toujours présente pour répondre a mes questionnements concernant mon travail d ‘assistante maternelle ; mais aussi en tant que MAMAN ,
    alors n’hésite pas a les contacter

    Répondre
    1. mamourblogue Auteur de l’article

      Ouais, j’ai demandé un numéro à une copine maman de l’école, si j’arrive pas à voir la pédiatre, j’irai directement…
      <3

      Répondre
  10. Petite ombre

    N’aie pas honte! Ton sentiment est cependant naturel car c’est ton fils! !!!
    T’avouer que tu devrais peut-être te faire aider est déjà un grand pas car ce n’est pas facile pour une maman!
    Je ne savais pas qu’il était à ce point là! Il y a quelque chose quelque part qui ne va pas et cela ne vient probablement pas de toi….
    Se faire aider n’est pas une honte crois moi!
    Moi j’ai dû accepter de me faire aider pour mon fils mais pas pour les mêmes raisons, lui c’était pour son problème face à la nourriture… Au début tu pleures de honte et puis peu à peu tu te dis que tu es trop proche et que tu l’aimes trop pour l’aider correctement! Moi c’est la directrice de l’école qui m’a conseillé un centre de suivi, et aujourd’hui l’affaire est réglée!
    Courage !!!!

    Répondre
    1. mamourblogue Auteur de l’article

      Ça marche aussi par cycle, y’a des moments c’est moins pire alors je prends plus sur moi et des moments où c’est vraiment dur. Et puis je suis fatiguée aussi, ça n’aide pas…
      Merci pour ce ptit mot en tout cas…

      Répondre
  11. Patanay

    Bonjour,

    Je ne pense pas qu’il faille se sentir nulle 😉
    Je repense souvent (depuis la naissance de mes filles à l’adage qui dit: avant on a des principes après on a des enfants et on fait comme on peut (bon ca c’est moi qui le rajoute))
    Peut-être que consulter un pédopsychiatre peut être une solution. Consulter n’est pas signe d’une maladie, ou d’un échec mais plutôt de dire « nous avons besoin d’aide ». Par ailleurs, dans les PMI on trouve aussi de supers professionnels de la petite-enfance prêts à écouter et à soutenir les parents! Demander de l’aide c’est bien, j’y crois!!!
    En attendant, je vous envoies plein de courage et d’ondes positives

    Répondre
    1. mamourblogue Auteur de l’article

      Merci beaucoup !
      Je vais récupérer un numéro de pédopsy et si je ne peux pas voir ma pédiatre, j’irai directement. Et puis je vais aussi me renseigner pour la PMI…

      Répondre
  12. Nannick

    Je te lis depuis quelques temps, et j’ai même eu le plaisir de remporter un de tes jeux (le livre zéro déchet), alors je ne suis certes pas une de tes proches, mais quand même si tu acceptes mon petit message, et pour ce que ça vaut, sache que je te soutiens et je suis certaine que tu trouveras encore beaucoup de soutient sur la blogosphère!
    Les « proches » qui devraient nous soutenir comme tu dis, sont finalement souvent les plus mal placés… n’en attend pas trop d’eux, il ne faut pas leur en vouloir.
    Je ne pense pas que tu sois fautive non plus, il y a surement des choses que tu pourrais faire autrement, mais tout ne peut pas uniquement résider dans tes seuls faits et gestes.
    Enfin, tu fais bien de tourner vers des professionnels, j’entends très souvent parler du TDAH (Le trouble du déficit de l’attention et hyperactivité) pour un oui ou pour un non, et que ton aîné soit concerné ou non, il y a toujours des solutions, et tu as déjà fait un grand pas en parlant! Essaie de rester positive c’est important! Et tu es très courageuse!

    Répondre
    1. mamourblogue Auteur de l’article

      Merci beaucoup Annick !
      Alors pour l’hyperactivité je ne pense vraiment pas (bon après je suis pas une pro) mais il n’a aucun problème à rester concentré très longtemps quand ça lui plaît, notamment sur ses dessins, quand je dis très longtemps ça peut être plus d’une heure… donc ça doit pas être ça.
      Mais bon, y’a forcément un truc que je comprends pas…

      Répondre
  13. Lorelei

    je ne peux que te laisser ce petit message….
    J’ai beaucoup de difficultés aussi avec ma grande, souvent je me sens complétement dépassée par ses crises, ses sautes d’humeur, son incapacité à obéir, ses réactions complétement disproportionnées….
    on l’a faite suivre par une pédospy depuis quelque temps, ça a l’air d’aller un peu mieux, j’ai mis beaucoup d’espoir là dedans mais j’ai peur que tout recommence quand ce sera fini….
    bisous et tu as tout mon soutien…

    Répondre
  14. marie

    Bien sûr que non vous n’êtes pas nulle vous n’êtes pas la pire des mères et bien-sûr que si il vous aime il y a certainement un problème à tout cela pourquoi ne pas voir un psy où est un truc dans le genre cela peut certainement vous aider ma puce a été très dur de 2 ans à 3 ans affreux un soir je l’ai même foutu sous la douche froide tellement je ne savais plus quoi faire elle était en crise et moi aussi du coup mais maintenant c’est un ange et un amour une petite puce très calme par pitié arrêter de culpabiliser vous faites de votre mieux ça se voit votre petit garçon est dur c’est un petit fumier lol mais vraiment il vous aime ça c’est certain il faut vous faire aider et vraiment ce n’est pas un échec on n’est pas des magiciennes nous n’avons pas de baguette magique même si nous sommes des supers mamans qui déchirent nous n’avons pas toutes les solutions courage on m’a souvent dit que sept ans et est l’âge de raison alors bon peut-être que d’ici un an vous serez tranquille lol bon courage

    Répondre
    1. mamourblogue Auteur de l’article

      Merci pour ce messager Marie <3
      Il paraît qu'à 7 ans tout va mieux oui, mais bon...
      Je vais trouver un professionnel, je suis enfin décidée... on va bien finir par y arriver...

      Répondre
    1. mamourblogue Auteur de l’article

      Si je peux pas voir ma pédiatre, j’irai directement chez un pédopsy, je voulais avoir son avis avant en fait mais je vais pas attendre 2 mois, c’est hors de question…
      Bisous

      Répondre
  15. Quatre enfants

    Mon article d’aujourd’hui parle justement de ce point de rupture, où tu as besoin d’une aide extérieure. Une super psy nous a sauvé de l’enfer que nous a fait vivre ma 5 ans pendant si longtemps. Une lutte permanente, pour tout, tout le temps. Courage, tu as tout essayé, tu n’as plus de force, quelqu’un va te donner les clés, souvent très simples, pour reprendre les rennes. Et il est hors de question de te sentir nulle, non mais, seule une super maman sais reconnaitre quand elle a besoin d’un coup de pouce 🙂

    Répondre
    1. mamourblogue Auteur de l’article

      Merci…
      Je me sens nulle pour beaucoup de choses… à tout les coups après, je vais me sentir nulle d’avoir attendu si longtemps…

      Répondre
  16. cybarna

    Il n’y a rien d’alarmant à se faire aider, au contraire 🙂 Pourquoi ne pas prendre rendez-vous avec un pédo-psy? (ce qui fait peur c’est le terme, mais je travaille avec eux, et ils sont humains ;)) Parfois un brusque changement dans une vie d’enfant (qui peut être minime pour nous mais extrême pour eux…), un désaccord, une incompréhension…. et c’est un drame qui change leur caractère et leur vision. ça va aller, courage!

    Répondre
    1. mamourblogue Auteur de l’article

      C’est ce que je voudrais en fait. Je voulais juste avoir l’avis de ma pédiatre qui est super avant… mais j’attendrai pas 2 mois.
      Merci en tout cas !

      Répondre
  17. CYNTHIA

    oH MA Marjo. Tout ce que je pourrais dire sur le fait que non, ce n’est PAS ta faute, tu ne voudras peut-être pas l’entendre, mais je soutiens que ça ne l’est pas, ni la tienne, ni celle de ton chéri, ni celle de Minues tout à fait d’ailleurs. Alors oui, s’il faut aller voir un psy, vas y, fonce…. pas parce que tu as raté dans ton rôle de mère, mais justement parce que tu réussis à te dire que vous avez peut-être besoin de quelqu’un d’extérieur. Et ça, c’est une preuve que tu cherches le mieux pour lui. Sois forte, je t’envoie plein de courage. <3

    Répondre
    1. mamourblogue Auteur de l’article

      Merci ma Cyncyn…
      Je suis décidée à prendre le chemin du pédopsy, pas encore à entendre que c’est pas de faute mais bon…
      Bisous

      Répondre
  18. Astrid (myparade)

    Tu n’as pas à te sentir coupable, ce n’est pas toi qui est responsable. Avant toute chose, il y a son caractère à lui. Et souvent, il est plus facile pour les enfants de s’en prendre au parent qui est le plus souvent avec eux plutôt qu’à celui qu’ils voient moins.
    Ensuite, peut-être que quelque chose le perturbe sans qu’il arrive à en parler ou même à mettre des mots dessus ? C’est très bête, mais est-ce qu’il a bien pris l’arrivée de sa p’tite soeur ? Et celle, prochaine, du nouveau bébé ? Parfois, ça tient juste à ça. Il n’arrive peut-être pas à trouver sa place. Je te dis ça parce que ma nièce a eu beaucoup de mal avec l’arrivée de son petit frère (elle avait 7 ans, ça joue aussi c’est sûr)… au début elle n’a rien dit mais ça a fini par ressortir l’an dernier. Et ma sœur est tombée de haut à ce moment-là parce qu’elle ne l’avait jamais soupçonné.
    Essaie peut-être de l’emmener voir un psychologue pour voir ce qui en ressort ?
    Dans tous les cas, ne te culpabilise pas, tu fais tout plein de belles et jolies choses pour tes enfants et ils le savent très bien 😉

    Répondre
    1. mamourblogue Auteur de l’article

      Ben en tout cas, il avait l’air content quand sa sœur est arrivée, il adorait venir sentir mon ventre et même lui parler.
      Et là, il avait aussi réclamé un nouveau bébé, et comme pour sa sœur il me demande à sentir le bébé et tout… donc je pense qu’il est content oui… mais je suis pas dans sa tête…
      Enfin bon, on va aller voir un professionnel et on verra bien…

      Répondre
  19. Marianne

    Bonjour,
    Juste une piste si çà peut aider avant de pouvoir voir le pédiatre, se renseigner s’il y a un (ou une) kinésiologue près de chez toi, je sais que çà peut être d’une grande aide, la mienne a fait des « miracles » autour de moi et pour moi!! En tout cas, toutes mes ondes positives pour toi, sans aucun jugement, on sait tous à quel point être parents n’est pas toujours facile et que chaque enfant est différent!!

    Répondre
  20. Lucile

    Ton article m’a donné des frissons. Je sens à travers tes mots ta tristesse. Ma pauvre, je me doute que ce soit très éprouvant et très difficile ce que tu vis.
    As-tu pensé à te renseigner sur la présence d’un coach familial ou d’un éducateur libéral dans ton coin? Ca pourrait t’aider et l’aider lui aussi. Mais tu as bien fait de te tourner vers le pédiatre, même si le délais pour un rdv est long, mais il ne faut absolument pas laisser traîner. Plus tôt ce sera pris en charge, plus tôt ce sera réglé!
    Courage, je comprends ta honte et ton désarroi. Mais il faut passer outre et te dire, comme tu l’as fait dans cet article, que tu as fait tout ce qui te semblait bon pour ton petit! Nos chers enfants ont leur caractère et leur personnalité propres, tu peux te déculpabiliser! Tu es une bonne maman, n’en doute pas! 🙂

    Répondre
  21. isabelle

    Bonjour,
    de lien en lien sur facebook, je suis tombée sur ta page. Je me sens profondément touchée par ta détresse.
    Des moments de découragement, j’en ai vécu. Pleins. dès que ainée à eu 10 mois, j’ai eu besoin d’aide. C’était il y a 11 ans. Entre temps, je suis devenue thérapeute et accompagnante périnatale et familiale.
    Alors je ne vais pas donner des conseils, sauf si tu en sollicites mais juste te dire que tu es une maman courageuse. Et que oui, parfois on a besoin d’aide…
    Mais tu n’es pas qu’une maman, ta valeur ne se résume pas à ce que tu réussis à inculquer à ton enfant, et elle ne se résume pas non plus à comment il se présente au monde.
    Dans mon parcours un peu spécial (j’utilise des techniques alternatives telles que la Parole au Bébé) j’ai découvert que nos enfants ne tiennent pas que de nous. Qu’ils portent des choses qui leur appartiennent, et parfois ça vient de loin. Parfois ils portent une partie de notre histoire, de nos émotions. Donc en recherchant de l’aide pour lui, pour toi, pour te permettre de relâcher toutes les émotions accumulées, tu vous fais le cadeau d’avancer, et surtout, de ne plus te culpabiliser.
    Tu n’est pas responsable de tout ce que vit ton enfant.
    Tu es juste responsable de faire de ton mieux, et c’est ce que tu as fait depuis ces dernières années.
    et parfois, faire de son mieux, c’est aussi entourer son enfant d’autres accompagnants…
    Toute thérapeute que je suis, avec tout pleins d’outils qui fonctionnent à merveille sur mes clients, je dois régulièrement chercher de l’aide, pour mes enfants (précoces et très sensibles) , ce qui me permet de prendre de la distance…
    Je te souhaite plein de douceur…
    Et, dernière chose: quelque soit l’accompagnant ou la technique choisie, l’important est que tu te sentes écoutée…donc quitte à changer en cours de route, pour faire le meilleur choix de professionnel, il faut que vous vous sentiez en confiance….
    with love, Isabelle

    Répondre
  22. petits canaillous

    Ton post me touche beaucoup, j’ai moi même un enfant dit ‘à part’ que nous ne comprenons pas depuis son plus jeune age. Il a 6 ans et demi. Je suis très bien placée pour te comprendre et quand je lis tes mots, je me dis que nous vivons la même chose.
    Surtout ne culpabilise pas ce n’est pas de ta faute et n’écoute pas les gens autour de toi, ta famille devrait te soutenir et non te rabaisser, j’ai vécu la même chose et c’est extrêmement douloureux, chacun veut donner son avis mais tu es la mieux placer (avec ton mari) finalement pour savoir comment réagir.
    Je peux te donner un peu de mon expérience pour t’aider si tu veux.
    Comme je te l’ai dis ce n’est pas de ta faute, tu as plusieurs enfants et chacun à ses différences, surtout ne culpabilise pas et prends confiance en toi, sois sûre de toi !
    Prends un peu de recul et essaye de prendre du temps pour toi et d’être un peu moins souvent avec lui, cela te fera du bien.
    Mets à la poubelle toutes tes idées reçues sur la façon d’éduquer un enfant, l’obéissance et les règles.
    Mon fils ne supporte pas l’autorité, ni les règles ni qu’on lui impose quoi que ce soit comme toi c’est une bataille chaque jours pour qu’il mette ses chaussures, se lave les dents, reste assis à table pour manger, …
    Il est toujours en décalage avec nous à tous moments de la journée.
    finalement nous passions notre temps à crier, hurler, lui demander de faire des choses que nous savions pertinemment qu’il ne ferait pas…
    Il faut déjà trouver le bon moment pour lui demander de faire les choses, mettre moins de règles mais si tenir, l’intéresser, le prendre à part, lui montrer qu’il est capable, être bienveillant, … bref un boulot de tous les jours.
    En ce qui concerne le cas de mon fils, j’ai finalement était voir quelqu’un nous avons passé des tests à mon fils, il est apparemment précoce, ce qui pourrait expliquer son extrême émotivité, sa façon de raisonner qui n’est finalement pas la même, son anxiété, … également ses problèmes de motricité.
    Aujourd’hui nous essayons de gérer son agressivité, il nous dit qu’il a souvent des envie de hurler, crier, mordre, l’école et rester assis et concentré est un calvaire pour lui. Nous faisons des petites sessions de défoulage ou l’on crie, on tape dans un coussin lorsqu’il est en colère, ça fonctionne ! Pour le moment tout va bien c’est par période.

    Bref je pourrais t’écrire un roman, mais tu n’es pas seul, et ton fils a besoin de toi, donc prends du recul et n’essaye pas d’aller à l’affont, cela ne sert à rien essaye de comprendre ses besoins et ses envies. Si ça ne va pas va voir quelqu’un qui pourra t’orienter.

    J’espère t’avoir donner une petite lueur d’espoir !
    A bientôt

    Répondre
    1. mamourblogue Auteur de l’article

      Oui ça m’aide de lire tout ça !
      Je vais de toutes façons aller voir quelqu’un, je crois que j’en ai vraiment besoin, et je pense aussi qu’il faut qu’il entende des choses d’une autre personne… enfin peut-être…

      Répondre
  23. Sophie

    Coucou, je passais par là aussi : les regards culpabilisants des personnes « bien intentionnées », les « moi à ta place, je serais plus sévère »… Et bien non, au quotidien, vous n’êtes pas à ma place!
    J’ai pris rdv avec différents spécialistes : pédopsy entre autre et cela a permis de désamorcer la colère en lui (ce qui se passe à l’école reste à l’école selon certains enseignants) de se faire taper. Je suis allée voir un hypnotiseur ( j’y croyais pas trop mais bon, au bout du rouleau …2 séances pour enlever ma culpabilité de mauvaise mère…ça valait le coup.
    Surtout discutes en avec des professionnels de l’enfance et tiens le coup!
    Grosses bises

    Répondre
  24. Madame Moustick

    S’il y a bien une chose que tu ne dois pas avoir , c’est honte. Accepter que l’on a un problème est une grande marque d’intelligence et de réflexion sur la relation.
    C’est difficile d’avoir des enfants, de respecter leur identité tout en leur inculquant qu’il y a des règles, qu’ils n’ont pas le droit à tout. Pour ma part, pour gérer les colères du ouistiti je l’ai emmené voir une psy qui lui a fait du bien et qui m’a fait du bien. Après quelques séances, tout le monde va beaucoup mieux et le quotidien en est métamorphosé. En tout cas bon courage et je pense bien à toi parce que c’est vraiment difficile à vivre.
    Bises

    Répondre
  25. M&S

    Que c’est dur de lire ça…
    Parent, et a fortiori maman, c’est le métier le plus difficile du monde. Parce que tu ne peux jamais lâcher prise ou raccrocher. Parce que quand tu rentres le soir chez toi tu ne peux pas laisser les soucis du boulot sur le pas de la porte. Parce que s’il y a bien un domaine où on rêverait d’être parfait c’est celui-là.
    Je n’ai pas grand chose à te dire, à part « courage » et « tiens bon ».
    <3

    Répondre
  26. doripette

    Je me retrouve beaucoup dans ce que tu as écris

    mon mr g n’a que 3 ans, et depuis qu’il a 18 mois la crise du terrible two commencé.. je pensais que ça se calmerait avec l’entrée à l’école mais non
    rajoutons a son insollence le fait qu’il n’est pas propre et par dessus tout il fait expres de se faire dessus pour m’enerver… je suis démunie, je me demande ce que j’ai loupé pour en arriver là…
    Je ne pense pas que tu sois le probleme et que si tu n’étais pas là tout irait mieux, il dit juste des choses parcequ’il sait que ça te blesse (et je trouve ça terrible aussi)….
    bon courage j’espere que tu aura vite un rendez vous (et je n’avais pas forcement pensé à ça mais ça se trouve on en aurait besoin aussi…)

    Répondre
  27. alameresi

    Courage à toi ! Tu donnes envie d’être prise dans les bras là.
    Tu as le recul sur la situation, une étonnante remise en cause… Tu ne peux pas mieux en tant que maman, je suis sûre que la situation va vite s’arranger.

    Répondre
  28. Elise R.

    Alors déjà ma petite dame tu vas arrêter tout de suite de dire ou de penser que tu es une mauvaise mère. Être démuni ça arrive tout le temps quand on est une bonne maman !
    Ensuite je ne peux que te comprendre vivant sensiblement la même chose avec Andrea ! Put*** de caractère de m****! Et si je peux te conseiller : perso je n’irais pas voir la pédiatre mais directement une pedopsy !
    Bisous ma poulette et garde courage même si je sais que c’est dur

    Répondre
    1. mamourblogue Auteur de l’article

      Je voulais avoir son avis quand même, mais je vais pas attendre 2 mois… j’irai direct chez le pédopsy sinon…
      Bises

      Répondre
  29. EzEvEl

    Hello,

    Je suis en guerre avec n°1, plus de 2 ans que ça dure.
    J’ai mis ça sur le compte d’une phase de test, sauf que ce n’était qu’avec moi (puis je suis tête de mule je ne lache pas) puis ça a dégénéré avec l’école (oublie les cahiers, ne note pas les devoirs …), je ne pouvais plus le voir en peinture
    Alors j’ai pas cherché, je l’ai emmené chez le pédo psy. (pourquoi attendre)
    Elle m’a permis de découvrir que n°1 était hyper angoissé, qu’il faisait (enfin) sa crise de jalousie envers son frère et sa soeur…. qu’il y avait des conflits à l’école aussi, qu’il veut du temps avec moi
    Sauf que tout ça il était incapable de le verbaliser. J’ai souvent un enfant en colère, sans trop savoir pourquoi
    Bref, c’est un putain de budget pas remboursé par la sécu, mais il est plus appaisé quand il ressort d’une séance.

    Répondre
    1. mamourblogue Auteur de l’article

      Hello
      Merci pour ton message, ça me conforte dans ma décision… bon du coup je me dis que j’aurais dû le faire bien avant…
      J’espère que ça ira mieux…

      Répondre
        1. mamourblogue Auteur de l’article

          Oui voilà, je crois qu’il est vraiment douloureux ce premier appel… mais bon, il faut passer ce premier blocage…

          Répondre
          1. EzEvEl

            Suffit de prendre de l’élan !!! Lol

            Par contre une fois le Rdv fixé, j’ai pris pas mal de recul et j’ai préparé le rdv. Je me suis retrouvée avec 2 pages de remarques/réflexions sur ce qui se passait à la maison Lol (le premier Rdv sera avec toi, les autres juste avec Minus)
            Je voulais être sure de ne rien oublier. Et au 3° rdv je lui ai refais une lettre de 2 pages Mdr

  30. Lucie

    Plein de courage pour toi… Les enfants ne cherchent pas forcément à vouloir nous faire du mal, mais c’est une façon pour lui d’exprimer peut être un mal être… Mon fils de bientôt 6 ans a été suivie par une magnétiseuse pour le canaliser. Ça fait un an qu’on la voit et ca lui a fait beaucoup de bien (et à moi aussi 😉 ) des bises.

    Répondre
  31. Gwen

    Pffff alors la rassure toi number two 8 ans est idem!!!!! Tjs en crise tjs contrarié jamais content de rien même son anniv…. Je pense ke ça dépend des caractères… Num 1 ok Num 3 aussi et educ identique!!!
    Ça passera j’en suis sûre et com toi joscille entre punition cris fâcheries temps passé qu’avec lui…. Ce et les enfants inquiets qui traduisent parfois leur stress par ce comportement rien de plus à faire que rassurer et attendre….
    Tes assurément pas une mauvaise mère:-) courage et bibi à toi

    Répondre
  32. Emilie

    Eh oh Marjo si je t’avais là en face de moi pour de vrai de te ferai direct un injection de déculpabilisant. C’est quoi cette honte, ce sentiment d’échec ? Ca me tord le boyau de lire ce que tu as écrit.
    Tu as dû remarquer que les enfants n’étaient pas livrés avec la notice, que nous faisons en fonction de notre caractère et de notre vécu, de notre humeur, de notre degré de patience et de fatigue et que tout ceci n’est pas une science exacte. Il faut accepter l’aléa et surtout accepter de demander de l’aide à des gens dont c’est le métier de mettre en ordre les sentiments de chacun.
    Aux 2 ans d’Hector j’ai rencontré un sérieux problème avec son alimentation. Je n’ai pas voulu laisser la situation s’envenimer et j’ai repris contact avec la psy qui m’avait suivie enceinte. UNE séance a suffi à mettre les choses à plat. Elle a vite vu ce qui merdait, m’en a fait prendre conscience et le soir-même les choses étaient en ordre. Je n’ai ressenti ni gêne ni honte à consulter.
    Minus exprime des choses par ses colères qu’un spécialiste vous aidera à comprendre. Petit à petit vous allez trouver un autre mode d’échange que le conflit car chacun comprendra ce qui se joue dans ces moments où tout explose. Par contre 2 mois d’attente pour le pédiatre c’est déraisonnable. Peut-être peux-tu solliciter un rendez-vous chez une psychologue pour enfant. Les délais sont moins longs. La mienne m’avait reçue sous 10 jours.

    Répondre
    1. mamourblogue Auteur de l’article

      Merci pour ton message Emilie, ça me fait vraiment du bien ! Pas autant qu’une injection mais quand même 😉
      Oui c’est sûr je n’attendrai pas 2 mois, si je peux pas la voir, je prendrai directement RDV avec le pédopsy et on verra bien…

      Répondre
  33. PetitDiable

    Il y a un an j’écrivais un post similaire pour Cromignon. Myrtille du blog « Je veux une tite soeur fille » a entendu ma détresse, et m’a appris l’approche RIE. Ca a changé notre vie. Viens sur le groupe et si tu veux je t’en parle en MP.

    Répondre
    1. mamourblogue Auteur de l’article

      Oui, Marjolaine m’a ajoutée au groupe ce matin, je n’ai pas encore eu le temps d’aller voir… j’ai pas arrêté aujourd’hui…
      Bises

      Répondre
  34. gemberle

    Je ne commente jamais tes posts que je lis pourtant toujours. Je te sens en détresse alors aujourd’hui je prends mon clavier. Il n’y a aucune honte à se faire aider. Je l’ai moi-même fait avec mon fils qui a aujourd’hui 10 ans et qui a toujours été très remuant, intrépide et qui a aussi été agressif à l’école avec ses copains. Nous avions conscience, le maitre et nous parents qu’il était précoce et était en décalage avec les autres. Avec nous aussi ce n’était pas facile, on a beaucoup parlé, on l’a puni, on a essayé plusieurs moyens. Et finalement j’ai pris rdv avec une pédopsy. Une seule séance a suffit pour qu’elle lui parle et qu’elle me donne des « clés ». A la fin de la séance elle m’a dit que ce n’était pas la peine de revenir mais je suis repartie avec quelques astuces pour savoir comment parler à mon fils. Si tu n’as encore essayé, tu devrais peut-être prendre rdv, ça peut être d’un aide précieuse. Courage en tous cas!!!

    Répondre
    1. mamourblogue Auteur de l’article

      Oui je pense que c’est la voie que je vais suivre dans un premier temps. J’espère vraiment que ça va marcher… je mise un peu tout là-dessus…

      Répondre
  35. petite étoile

    oh là là,comme je te comprend !!!!! ici,c’est notre p’tit 3 ème qui est « difficile » ……..j’ai repris le boulot au moment ou il commençait l’école et on a été convoqué,son papa et moi,je ne sais combien de fois par son instit,il tapait à l’école,les 2 petites dont je m’occupais aussi,il fait peur à son frère de 8 ans …..et des colères …….moi aussi,j’en pleurais,il y a un an et demi.ça va un peu mieux depuis cet été mais c’est pas encore réglé ….il a eu qq rdv au CMPP mais rien de très probant …..bon courage,et-je sais que c’est facile à dire,mais,je suis convaincue que ce n’est pas ta faute,accroche-toi,ça va s’arranger !

    Répondre
    1. mamourblogue Auteur de l’article

      Merci pour ton soutien… c’est fou comme ils peuvent changer, je me demande vraiment ce qu’il se passe dans leur tête…

      Répondre
  36. Co

    Bonjour,

    je voulais vous remercier tout d’abord de votre courage de nous faire part de ce sentiment qu’on connait toutes et que personne n’ose réellement avouer. Je me dis que l’on fait ce que l’on peut et que de toute façon peut importe ce que l’on dit ou fait on aura tjrs des reflexions et des « bons conseils », le principal c’est que vous fassiez ce que vous pensez juste même si parfois on craque, on se dit qu’on moins on a fait selon ce que l’on pensait être juste et parfois trouver de l’aide extérieur ne peut pas faire de mal pour un peu « déléguer » nos tracas quotidien et surtout se sentir épauler pour meix avancer… Courage à vous

    Répondre
    1. mamourblogue Auteur de l’article

      Merci beaucoup Aurélie pour ces mots, ça me fait du bien.
      Le plus souvent, je passe au-dessus des réflexions et des regards, mais à la longue, ça aussi c’est usant…
      Mais bon, on va trouver un moyen, il le faut !

      Répondre
  37. Céline

    Rho dis donc Marjolaine ! Non non non, il ne faut pas dire des choses pareilles ! Tu attends un petit être qui a besoin de toi, tout comme tes deux autres enfants, même si Minus ne te le fait pas sentir…

    Déjà, qu’en dit ton mari ?
    Tu sais, moi, je suis maman d’une petite puce de 21 mois et elle m’en fait déjà voir de toutes les couleurs… Quand je te lis, je retrouve certains aspects… les colères, les cris, etc. Les « pou toi maman » (pousse-toi maman) et les « pas maman, papa ! », j’encaisse aussi. Mais là n’est pas le propos.

    As-tu pensé à la solution du pédopsychiatre ? Tu sais, ce n’est pas grave de faire appel à ces spécialistes, au contraire, ça peut même débloquer une situation.
    Tu n’es pas une mauvaise mère, tu es juste une maman imparfaite mais qui déborde d’amour pour ses enfants. Ta réaction le prouve !

    Ton billet montre aussi que tu cherches de l’aide auprès de tes lecteurs. peut-être que l’un deux a vécu ça aussi et pourra t’aider ? Te conseiller ?
    Quat à tes proches, dis leur que leurs remarques te font mal et que tu as besoin d’eux… En général, quand c’est exprimé, ça change les choses.

    Courage…

    Répondre
    1. mamourblogue Auteur de l’article

      Mon mari est comme moi sauf qu’il le vit vraiment depuis moins longtemps, avant tout était pour moi, maintenant lui aussi à droit aux colères…
      Je pense que oui, c’est la voie du pédopsy qu’on va suivre, il faut que j’en trouve un bien à côté de chez moi…
      En tout cas, merci !

      Répondre
  38. Ma poussette à Paris

    J’espère que ton billet t’a soulagé.
    Tu as tout à fait raison de faire rentrer un tiers dans l’équation. Ça marche très souvent ! Si tu n’as pas de news de ta pédiatre demande à l’école, ils ont des listes de psychologue qui pourra surement t’aider.
    Il a surement besoin qu’on l’aide à poser des mots sur ces maux.
    Je t’envoie tout mon soutien de maman. surtout il ne faut pas laisser la situation se bloquer, demande de l’aide mais surtout ne te culpabilise pas comme ça. Cela arrive à plein de parents et pour plein de raisons différentes, respire un bon coup, dis toi que cela va s’arranger (c’est sur ça) et que tout va aller mieux, c’est certain.
    Plein de courage et surtout va au bout de ta démarche cela va beaucoup vous aider !

    Répondre
    1. mamourblogue Auteur de l’article

      Soulagée non, mais au moins il a eu le mérite de m’apporter des pistes auxquelles j’aurais pas pensé !
      Je crois qu’effectivement nous sommes maintenant bloqués, chacun dans notre colère, il nous faut une tierce personne pour rétablir un vrai contact et pour vraiment entendre certaines choses…
      En tout cas merci pour ton soutien 😉

      Répondre
  39. aline

    Bonjour,
    Je ne peux que vous apporter mon soutien de maman d’un loulou de 6 ans (à côté de Bordeaux aussi !).
    Vous n’avez pas à douter d’être une bonne maman ! Avez-vous parlé avec lui de tout ce qu’il se passe et ce que vous ressentez ?
    A cet âge ils comprennent beaucoup de choses.
    Plein de bonnes ondes pour vous rebooster de ma part.

    Répondre
    1. mamourblogue Auteur de l’article

      Oui oui, j’en ai déjà parlé avec lui. Pas plus tard qu’avant-hier et 10 min plus tard il mettait une claque à sa sœur…ça m’a désespérée je dois bien l’admettre…

      Répondre
  40. Confidences de maman

    Ton billet est très émouvant !!
    J’aimerais pouvoir te dire de faire ceci ou cela (comme si tout était prévu dans les manuels) sauf que non, chaque situation est différente car chaque enfant est différent !
    Moi même je me sens complètement dépassée avec mon petit dernier … il est impossible que ce soit avec nous ou à l’extérieur (école, …) alors je le gronde, je le punis et au final j’ai l’impression qu’il s’est détaché de moi …
    C’est dur la vie de maman, on imagine pas à quel point avant de vivre des moments comme celui que tu décris …
    Bon courage ma belle

    Répondre
    1. mamourblogue Auteur de l’article

      Non c’est sûr je n’aurais jamais imaginé ça… j’espère qu’on va trouver un moyen de se reconnecter et d’apaiser tout ça…

      Répondre
  41. Angelica Von-Stiehl

    Je lis et ressens la douleur que tu peux éprouver en tant que maman…
    Dur de devoir demander de l’aide extérieure, « une maman doit pouvoir tout régler avec ses enfants ,c’est son rôle » ai-je toujours pensé jusqu’au jour ou…
    Ma devise c’est « ce qui compte c’est l’amour’ oui mais parfois cela ne suffit pas à régler les problèmes.
    Trouver pourquoi il y a problème et confrontation , est-ce du aux coups reçus par les autres? une douleur enfouie? une jalousie, un mal être?
    Moi je te conseille un psy qui peut aider vu son jeune age à débloquer tout ça rapidement et lui fera le plus grand bien.
    Je te souhaite bon courage et espère que tout rentrera vite dans l’ordre!
    j’attends les nouvelles…
    une maman…

    Répondre
    1. mamourblogue Auteur de l’article

      Voilà, je pensais exactement comme toi… je n’aurais jamais pensé avoir besoin de quelqu’un d’autre pour m’aider dans mon rôle de mère…
      Je vais chercher un psy à côté de chez moi, c’est ce qui me semble le plus approprié pour commencer…
      En tout cas, merci de ton soutien…

      Répondre
  42. Pimpiche

    Ouh là là pas facile comme situation… C’est tellement difficile . Peut-être peux-tu demander à ton pédiatre les coordonnées d’un ou plusieurs pédopsychiatres ? Je pense qu c’est ce qu’il y a de mieux à faire. Ne laisse pas une situation difficile s’éterniser. Plein de courage. Bises

    Répondre
    1. mamourblogue Auteur de l’article

      Ben ouais c’est pour ça que je voulais la voir… ou au moins l’avoir au téléphone quoi… mais bon, si j’y arrive pas, j’en trouverai un toute seule… il ne faut plus que ça dure !
      Merci et plein de bisous !

      Répondre
  43. maman@home

    Comme je te comprends ! Ce sentiment d’échec, la sensation d’être une mère en solde, voir horrible je connais bien et depuis aussi longtemps que toi… on s’est tellement remis en question, on a tenté les explications, la corruption, l’éducation positive, les punitions aussi … tout pour aucun résultat ou si peu … depuis quelques temps on a mis le doigts sur le problème… si tu veux me faire un MP ce sera avec plaisir même si je ne suis pas médecin et que ce n’est que le regard d’une maman que je peux t’apporter. Courage.

    Répondre
    1. mamourblogue Auteur de l’article

      Merci beaucoup pour ton aide ! Je te MP dès que j’ai un peu de temps, je pars tout le WE, c’est un peu chargé mais dès la semaine prochaine !

      Répondre
    2. soizic

      Hello,
      Pas toujours évident la vie de maman. Certains points que tu décris chez ton petit garçon, je les au retrouvé chez le mien (de juste six ans). Surtout en ce qui concerne les crises pour des raisons a priori inexpliquées ou peu justifiée. Il s’avère que mon petit loup a été diagnostiqué précoce cet été, ce qui explique son hypersensibilité et des réactions parfois disproportionnées. Depuis qu’il a rencontré la psy (une nana géniale dans les environs de Bordeaux) tout va beaucoup mieux. La vie de famille est bien plus agréable et il se sent tellement mieux dans ses baskets. Je te souhaite que vous arriviez à rapidement mettre un nom sur son mal-être. Je te passerai les coordonnées de la psy si ça t’interesse. Bon courage !

      Répondre
      1. mamourblogue Auteur de l’article

        Hello !
        C’est cool si tout va mieux ! Nous on a réussi à avoir un RDV le 18 novembre avec la pédiatre, j’ai hâte ! Et ça me soulage vraiment de l’avoir fait… je suis un peu plus sereine…
        Je croise les doigts 😉

        Répondre
  44. sarah

    coucou !

    le fait de reconnaître que tu as besoin d’aide est déjà un énorme pas. Le professionnel saura peut être vous toucher là où toi tu n’y arrives pas, trouver les mots qui percuteront et vous feront avancer.
    L’intervention de quelqu’un d’extérieur est souvent nécessaire pour avoir une approche différente ou perçue différemment par Minus.

    Courage, et dis toi qu’il te fait sa crise d’ado maintenant, tu en as bientôt fini 🙂

    bises

    Répondre
    1. mamourblogue Auteur de l’article

      Oui je pense qu’il faut maintenant quelqu’un de neutre et d’extérieur…
      C’est sûr j’aimerais bien que ça ne recommence pas à l’adolescence…
      Bises

      Répondre
  45. Elodie Assemat

    Ohla… Article écrit à chaud ? C’est dur ce que tu écris sur toi même! Tu n’es pas nulle, ni incapable tu as juste besoin d’une aide extérieure pour reprendre en main la situation. Ne te dévalorise pas et surtout ne baisse pas les bras!
    J’imagine comme quoi cela ne doit pas être facile…. Mon ainée est dure aussi bon a priori pas tant que le tiens… Mais quand tu entends tes proches te dire que tu ne sais pas l’élever tu as envie de claquer la porte et de te barrer.
    N’ai pas honte de toi, prend l’aide que l’on te donne et va voir un pedopsy ça pourra aider.
    Je croise les doigts et bon courage.

    Répondre
    1. mamourblogue Auteur de l’article

      À chaud pas vraiment, ça fait tellement longtemps que c’est comme ça… je me suis juste décidée à l’exprimer…
      Oui on va y aller, faut juste que j’en trouve un 😉
      En tout cas merci !

      Répondre
  46. Fifi

    Plein de Bisous de courage, tu fais ce qu’il faut et la preuve en est, tu serai cette mère qui s’en fout ça ne te ferai pas de mal. Vous allez y arriver ensemble c’est sûr !!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *