Avant j’étais pas féministe…

sexisme_plantu
Et je t’avoue que je me demande bien pourquoi… Je crois que j’étais trop dans ma bulle, dans le monde des Bisounours. Celui qui me fait croire qu’en 2016, les femmes n’ont plus besoin de se battre pour leurs droits.

Je suis à 2 doigts de me mettre des baffes tellement je m’en veux d’avoir été aussi naïve et aveugle.

Aujourd’hui ça me saute aux yeux. On a encore cruellement besoin de se battre ! Pour tout.

J’ai grandi dans en banlieue parisienne, là où les filles se font souvent siffler et insulter dès qu’elles portent une jupe (ou même pas d’ailleurs). Ça ne me plaisait pas, mais je crois que j’en avais finalement l’habitude et je faisais comme si j’avais rien entendu.
Aujourd’hui, ça me mettrait hors de moi ! (mais comme j’ai vieilli et grossi, ça m’arrive beaucoup moins souvent…)
Car ouais, je suis désolée, mais se faire siffler n’est pas valorisant ni plaisant. On siffle les chiens. Pas les femmes et encore moins les collégiennes qui ne savent pas encore quoi répondre. D’autant que ce sont les mêmes mecs qui vont te traiter de sale pute si tu ne réponds pas à ce son mélodieux…

Avant, voir des nanas à poil pour n’importe quelle pub ou dans n’importe quel film/série, ça ne me choquait pas. Encore une fois, j’avais l’habitude, c’était comme ça. Maintenant, ces énormes pubs affichées partout m’agressent. Je me surprends à tenir des comptes du nombre de filles à poil versus le nombre de mecs à poil dans les films. C’est moins pire de nos jours mais je peux quand même te dire que la balance penche toujours du même côté. Le sexisme ordinaire m’agace.

enhanced-8391-1433437232-1 Mousse à raser -> seins ! WTF ?

Même dans les déguisements c’est la folie ! J’avais d’ailleurs écrit un billet y’a 2 ans à ce propos, ça commençait déjà à m’énerver un chouillat…
IMG_20141204_131935
Et je m’énerve de plus en plus à chaque nouveau scandale people qui ne fait qu’illustrer ce qui se passe tous les jours chez le commun des mortels…

Par exemple, dans le divorce Pitt/Jolie. La rumeur a couru que Marion Cotillard et Brad Pitt aurait eu une affaire sur un tournage, ça aurait donc été la cause de la demande de divorce. Vrai ou pas, c’est pas la question. Marion Cottilard a été traînée dans la boue, vivement insultée sur ses réseaux sociaux, c’est une salope et une briseuse de ménage. Mais Brad Pitt lui ? Ben lui rien bien sûr. Lui c’est l’homme, c’est pas de sa faute il a été piégé par cette tentatrice.

Le plus récent ? Il date de quelques jours à peine. Pendant les 35h d’Hanouna. Jte remets dans le contexte : une nana vient faire un sketch où elle joue Kim Kardashian, enfin c’est ce que j’ai lu car je n’ai pas vu cette émission pourrie. À la fin, un des animateurs veut l’embrasser, sur la bouche ! Pourquoi ? Pour le fun sûrement… elle dit non. Puis finit par tendre sa joue et là, il ne l’embrasse pas sur la joue, non, il l’embrasse sur les seins. Et il est fier. Cette séquence, que j’ai vue par contre, m’a fait vomir.
La nana dit non, mais le mec fait pire et tout le monde rigole.
Alors plusieurs choses ont été dites, et toutes me font sortir de mes gonds :
Elle était habillée comme une pouffe, fallait s’y attendre ! NON NON NON ET NON ! On s’habille comme on veut, on fait ce qu’on veut, ce n’est pas une incitation à nous toucher, siffler et nous faire des choses que l’on ne veut pas ! Elle a dit non, qu’importe sa tenue, c’est NON ! Et rappelons que dans ce cas précis, elle jouait un rôle en plus…
Tout était faux et prémédité. Ben j’ai envie de dire que ce serait encore pire alors. Ce qui reste, c’est que la parole de la femme ne compte pas. On peut la forcer à faire quelque chose qu’elle ne veut pas et c’est drôle.
Elle ne s’est pas trop débattue, donc ça ne la dérangeait pas. Encore une fois, elle a dit non une fois, c’est non. Et, dans le cas où tout n’était pas joué, j’imagine qu’elle a été surprise de ce qu’il lui arrivait.
Ça va, il l’a pas violée non plus. C’est peut-être celle qui m’énerve le plus. Parce qu’effectivement, on en était pas au viol. Mais dans la vraie vie, pas à l’écran, ben ça peut être le début de bien plus. Elle dit non pour un bisou, pas grave, on le fait quand même. Elle dit non pour qu’on lui mette la main au cul, pas grave, on le fait quand même. Elle dit non pour faire l’amour, pas grave, on le fait quand même… La limite est mince.
Et dans cette émission qui a un audimat incroyable, on a montré que la parole de la femme ne valait rien. Le lendemain l’animateur s’est excusé à moitié en chouinant. Et j’ai vu tous les messages de soutien à coup de « oh Jean-Mi t’es trop chou, c’est pas grave, on est avec toi ! ». Ouais ce sont des femmes qui le soutiennent…
Dois-je rappeler le nombre de femmes qui meurent sous les coups de leur mari ? Femmes qui sont restées en partie parce que celui-ci s’excuse en pleurant qu’il ne recommencera pas ?

Y’a des jours où je me dis que le pire ennemi de la femme, c’est la femme…

Je n’étais pas très féministe, mais pour autant je ne soutenais pas les porcs. Quand je vois les femmes qui portent des tee-shirts « Trump can grab my pussy » (Trump peut m’attraper la chatte) dans ses meetings, j’ai envie de les baffer. Ce mec est juste infecte et considère les femmes comme des bouts de viande mais tout va bien ! Et elles le soutiennent lui et ses propos plus que graveleux et sexistes. Et quand on pense qu’un homme comme ça aurait pu être président des Etats-Unis… ça fait froid dans le dos.
cusj0vwwyaanwus

J’ai lu un article hier qui citait aussi un échantillons d’hommes connus qui avaient été accusés de viols ou d’agressions… tellement peu ont finalement été condamnés (même ceux qui ont avoué !) et dans ceux qui l’ont été tellement peu ont purgé leur peine… aujourd’hui ils continuent à s’enrichir tranquillement avec le soutien de tellement de fans…
Je peux donc t’en citer quelques-uns : Bertrand Cantat condamné à 8 ans de prison (seulement) pour avoir tué Marie Trintignant et qui en a fait que 3, aujourd’hui il fait ses ptits concerts tranquillou avec plein de collab. Woody Allen, Roman Polanski, plus récemment Johnny Depp qui a cogné sur sa femme… et comble du comble, même avec des preuves elle est traitée de menteuse… (et pourtant tu sais comme j’aime Johnny… mais non quoi…). Car oui, la femme est quasiment toujours soupçonnée de mensonge et sans preuves ultra solides elles peuvent être accusées de diffamation. Alors peut-être qu’il y a des menteuses oui, probablement, mais je ne pense pas qu’elles soient en majorité.
Il y a plein d’autres exemples dans cet article, plein dont je n’étais même pas au courant.
Et ça ce sont les affaires médiatisées… alors imagine celles qui ne le sont pas, ça doit vite passer inaperçu…

Et puis toutes ces horribles choses qui ne changent pas dans d’autres pays : les mariages forcés, les excisions, les femmes voilées par obligation, celles qui n’ont pas le droit de voter, de travailler, de conduire et bien d’autres encore.

Que dire de ces terribles retour en arrière où par exemple on essaie de nouveau d’interdire l’IGV ? On peut penser ce que l’on veut de l’IVG à titre personnel mais on a pas le droit de l’interdire aux autres. Comme si c’était quelque chose que l’on fait de gaîté de cœur…

Et puis bien sûr, le salaire des femmes toujours inférieur, le fait que ce soit TOUJOURS la mère qui soit la référente pour les enfants alors que bon, il faut être 2 pour les faire hein… Il est donc normal que le papa s’en occupe comme la maman, pareil pour les tâches ménagères…
Toujours aussi peu de femmes dans les postes les plus importants (les primaires à droite ont commencé, il n’y a qu’une seule femme ! Combien seront-elles à gauche ?), je ne peux pas/plus croire qu’il n’y a pas plus de femmes qui veulent avoir ces postes !
Bref, ça passe du truc le plus futile au plus important dans notre vie, notre société.

J’ai presque 36 ans et j’ouvre enfin doucement les yeux sur tout ça. Je peux te dire que ça me met une claque. Et je me dis qu’il va falloir aussi que j’apprenne à mes filles à se défendre et à affirmer leur droit, toujours, tout le temps.
Y’a du boulot…

46 réflexions au sujet de « Avant j’étais pas féministe… »

  1. Dress Me

    Au top ton article ! C’est marrant (ou pas hein en fait), j’étais justement en train de lire un article sur cette triste et sordide histoire dans l’émission d’Hanouna au moment où tu as publié sur les RS.

    Tout ça me rend malade… Heureusement, il y a plein de mecs qui ne sont pas comme ça mais y a du boulot, c’est clair ! Et comme toi, je ne suis pourtant pas spécialement féministe à la base.

    Répondre
    1. mamourblogue Auteur de l’article

      Je crois que je l’étais pas parce que j’en ai quand même assez été préservée. Même au boulot vu que les profs sont majoritairement des femmes… Alors je faisais pas trop attention…
      Mais voir/entendre de plus en plus de trucs graves être banalisés ça me rend folle !

      Répondre
  2. My sweet cactus

    Je LE PROSTERNE DEVANT TOI ! Merci mille fois pour cet article. J’étais comme toi. Avant je ne pensais pas être féministe. Et j’ai compris qu’on en avait cruellement besoin. Que si on se battait pas pour nos droit et notre intégrité personne n’allait le faire pour nous. J’ai récemment écrit un article sur le sexisme dans la publicité si ça t’intéresse ainsi qu’un article sur l’avortement.
    Bravo et merci encore pour ton article.

    Léa-Marie de http://www.mysweetcactus.com

    Répondre
  3. Lispeak

    J’ouvre moi aussi les yeux depuis quelques temps… Et comprendre, voir, tenter d’admettre le fait que nous les femmes sommes aussi mal loties … C’est dur a encaisser. Mon but principal étant d’éduquer mon fils afin qu’il respecte les femmes au même titre que les hommes. Comme tu le dis y a du boulot !

    Répondre
  4. Djahann

    Mieux vaut tard que jamais ! Eh oui, la liste est longue, longue longue ! J’ai été choquée par l’affaire du bisou, chez Hanouna (que je ne regarde pas non plus). Car je sais que cette émission est beaucoup regardée par des jeunes, des ados. Et donc qu’est ce qu’il va leur rester si on montre à la tv que finalement, même si une femme dit non, ben ma foi, on peut y aller quand même ? Ces émissions très regardées par les jeunes devraient montrer l’exemple…. on en est loin (suffit de voir des extraits de toutes ces émissions de fin d’après midi)
    si on n’y prend pas garde, on reviendra à l’interdiction de l’ivg, à devoir demander la permission à son mari pour faire certaines choses etc…..tout ça n’est pas si loin derrière nous et pourrait bien nous revenir dans la tronche

    Répondre
    1. mamourblogue Auteur de l’article

      Oui c’est sûr ! Enfin en fait je pense que ça m’énervait déjà avant mais c’était mélangé avec toutes les autres injustices, pas seulement celles faites aux femmes… et y’a de quoi faire. Parce que dans mon monde y’a pas de différence entre homme et femme, blanc ou noir… mais plus je vieillis et plus je vois comme c’est faux et surtout comme on régresse…

      Répondre
  5. Mél Blanc

    Et oui, je suis comme toi … blasée ! et en colère !
    J’ai lu le livre 13 à tables sur le thème frère/soeur (bon aps encore fini 😀 ) (le prochain va pas tarder en plus mais je suis hors sujet là !). Il y a une nouvelle sur une famille en France mais d’origine turque, la fille est promise à un homme de 35 ans (elle en a 17 ans) mais est amoureuse d’un homme de 19 ans, bref, son grand frère la tue devant son frère jumeaux pour sauver l’honneur de sa famille … ah ouais, même si je le savais que ça existait le lire comme ça c’est violent !
    Et ce n’est qu’un exemple !

    Répondre
    1. mamourblogue Auteur de l’article

      Ouais… et celles qui ont été violées par un homme puis tuée par leur père ou frère parce qu’elles avaient déshonoré leur famille… la double peine…
      Y’en a tellement des exemples comme ça, c’est terrible.

      Répondre
  6. Marie Ange

    C’est une réalité sur laquelle on ferme trop les yeux, il y a toute une éducation à refaire ! Dès l’enfance afin de prévenir ce sexisme ancré inconsciemment dans les esprits depuis…. la nuit des temps ! Ton article est un début je te rejoins tout à fait… maintenant il faut agir !

    Répondre
    1. mamourblogue Auteur de l’article

      Ah ça c’est sûr qu’il faut s’en occuper dès le début, il faut élever nos enfants dans cette optique de respect envers les autres…

      Répondre
  7. Sophie Mum

    Ton article est juste top tu as trouvé les bon mots. En tout cas c’est pas gagner tout ça quand on voit depuis depuis des années les pubs des parfums, les prix en plus cher pour les produits féminine (taxe rose)…

    Répondre
  8. Elodie Minet

    Oui je suis d’accord et j’essaie de prévenir régulièrement ma fille:Personne ne te te forcer à faire ce que tu n’as pas envie,personne n’a le droit de te toucher (il y avait eu des cas d’atouchements à l’école primaire!!) ,le seule personne qui peut te freiner c’est toi! donc fonce! Un foyer ça se fait à 2 donc les 2 personnes doivent s’en occuper ….et tant d’autres..J’espère que ces messages finiront par rentrer dans sa ptite tête.

    Répondre
    1. mamourblogue Auteur de l’article

      Oui ici aussi, je leur dis régulièrement à tous les 2 (bientôt les 3 !). Et comme toi, j’espère que ça fera son chemin…

      Répondre
  9. Egalimère

    Merci de le crier haut et fort que le combat féministe est encore bel et bien d’actualité. Nous ne pouvons pas reposer sur nos acquis parce que le retour en arrière est possible. Regardez ce qui se passe en Pologne où l’IVG à failli être considéré comme in crime, le sexisme qui est partout, le harcèlement de rue, les inégalités salariales, le temps partiel subi par les femmes, les 80% de tâches domestiques que les femmes ont à leur charge.
    Je suis donc bien contente de te savoir à mes côtés pour continuer à agir en faveur de l’égalité entre les femmes et les hommes.

    Répondre
  10. Alex mama chouch

    Pareil que toi grandit en banlieue puis à Paris …. avec les vieux viscieux qui se masturbé devant toi à l’arrêt de bus et eux tranquil dans leur voiture …. puis au lycée je traînait bcp à St Denis où les mecs de cités étaient franchement moins cons que dans bcp d’autres …. je ne me suis jamais laissé faire j’ai pris des coups mais eux aussi ont mangé. ….surtout un en boîte qui m’a mis un pain car j’ai refusé ses avancés …je l’ai bien amoché avant que le videur s’occupe de lui ….

    Répondre
    1. mamourblogue Auteur de l’article

      J’étais trop timide à l’époque, je me faisais très facilement emmerder, même par les filles !
      Aujourd’hui je suis devenue tellement sanguine, je démarre au quart de tour… J’ai eu aussi le vieux qui se masturbe dans les transports… tellement agréable…

      Répondre
  11. Meli-melan

    Allez les femmes! (J’allais écrire allez les filles, mais n’est pas là encore une forme de rabais ?)
    Féministe de pensée ici aussi mais dans les faits, j’ai tout faux, surtout depuis que je suis au chômage (enfin pas encore rémunérée donc mon mari croit bon de me faire des virements…) pour suivi de conjoint, m’occupant au quotidien de mes filles…
    C’est quand même leur père qui cuisine toujours pour nous 2 le soir, comme quand je bossais… Faut qu’il garde des habitudes sinon il ne lui restera plus rien (il s’occupe quand même des filles entre 20h et 20h45…:-/), même les poubelles c’est moi qui les sors… Bouh je suis un très mauvais exemple pour mes filles, j’en suis consciente mais difficile de faire autrement… Mais dans nos propos on leur explique bien que nos tâches sont interchangeables !

    Répondre
    1. mamourblogue Auteur de l’article

      Oui moi non je suis pas un super exemple du coup puisque j’ai arrêté de travailler pour m’occuper des enfants… mais ils voient bien aussi leur père faire à manger et faire beauuuuuucoup plus de tâches ménagères que moi ! Alors ça va…
      Mais bon, mon fils a du mal à comprendre que moi aussi j’avais un boulot avant et que je vais aussi y retourner un jour !

      Répondre
  12. Happy Swallow

    Bonjour !!

    Merci pour cet article qui retranscrit à l’écrit tout ce que j’ai sur le coeur. J’aurais parfaitement pu l’écrire !
    J’ai 24 ans et depuis petite, je n’ai jamais compris cette différence faite entre l’homme et la femme.
    J’ai vu, sur Facebook, la séquence de l’émission de Hanouna (au passage, je ne supporte pas ce type). J’ai été outrée. Outrée qu’il se permette d’atteindre à quelque chose d’aussi précieux que l’intimité. Je trouve même ça plutôt bien qu’on parle d’agression sexuelle, ça remettra ce Monsieur à sa place et établira les limites à ne pas franchir.
    Je me suis toujours revendiquée « non féministe » mais je me rends compte que mes idées s’en rapprochent énormément.
    Merci pour cette histoire ! Ca fait du bien de remettre les points sur les « i » 🙂

    Répondre
    1. mamourblogue Auteur de l’article

      Malheureusement je ne crois même pas que ça l’ait remis à sa place… apparemment dans l’emission du lendemain tout le monde l’a défendu… même la nana a fini par dire qu’il était très gentil et que finalement c’était pas bien grave…
      J’espère maintenant que le CSA ne va pas laisser passer ça !

      Répondre
  13. Melody

    Bravo pour ton article que j’ai pris grand plaisir à lire. Ce matin, je lisais d’ailleurs un article au sujet du viol dans un quotidien suisse. Depuis 1984, 60% des auteurs de viol ont été condamnés à des peines de prison avec sursis et uniquement 30% ont fait de la prison. Pour comparer, 48% des gens qui ont fait un cambriolage ont fait de la prison ferme. Et pour parler des violeurs, c’est à 99,5% des cas des hommes. Mieux vaut violer une femme que voler quelque chose si on ne veut pas faire de prison !
    Ça me révolte mais je me sens impuissante.
    Quand je me fais mal parler dans la rue, je réponds assez violemment mais il y a toujours le risque de se faire agresser physiquement ensuite. Je ne sais pas comment réagir pour réagir juste et me respecter.
    Pas facile.

    Répondre
    1. mamourblogue Auteur de l’article

      Mais oui c’est exactement ça ! La personne qui va voler de la bouffe pour nourrir ses enfants sera bientôt plus condamné qu’un violeur !! (même si je ne cautionne en aucun cas le vol, on est d’accord, mais bon voilà quoi…) Quelle honte…
      C’est ça, c’est toujours dur de répondre parce que la plupart du temps, on ne fait pas le poids physiquement… mais on ne plus rien faire non plus. C’est effectivement très compliqué…

      Répondre
  14. l0uanne

    Les 35h de baba je voulais en parler dans un article mais autre chose m’avait révolté entre temps ^^ J’ai vu la vidéo après car je ne regarde pas non plus l’émission, et j’ai été scandalisé par les commentaires « Oh elle avait qu’a pas mettre de décolleté » « Oh mais de toute façon, elle se l’est chercher » et le pire c’est qu’il y avait des femmes dans le lot !!!!

    Répondre
  15. Viviane

    Je te lis et je me dis que je partage complètement ton sentiment, j’ouvre les yeux sur le fait que, encore aujourd’hui, en 2016, nous devons nous battre dans tous les domaines pour pouvoir être libres. Disposer de nos corps comme bon nous semble, exercer le métier que l’on souhaite, avoir le même salaire que les hommes à responsabilités égales… et tant de choses. Par contre j’ai toujours été féministe, c’est à dire que j’ai toujours souhaité et revendiqué la parité quelque soit mon âge. Petite anecdote : j’étais stagiaire dans une boite, j’avais environ 21 ans. Dès ma 1ère semaine, j’entends le Directeur, le Directeur Adjoint et des Commerciaux, tous des hommes, commencer à blaguer sur les femmes. Ils étaient dans l’open space et ne faisaient absolument pas attention à moi, n’avaient même pas conscience de ma présence. A la phrase prononcée par le DG « et en plus on leur a donné le droit de vote » j’ai explosé, je leur ai dit « eh oh je suis là ! Vous n’avez pas l’impression de m’insulter et de me manquer de respect avec vos blagues sur les femmes là ? » Ils m’ont regardé, totalement éberlués et le DG m’a demandé pardon. Ils n’ont plus jamais tenu de tels propos devant moi pendant la durée de mon stage. Ce que je veux vous dire par là, c’est que c’est justement parce qu’on se tait, qu’on n’ose pas répondre ou parfois même qu’on rigole avec eux, que les hommes continuent de nous rabaisser sans en ressentir le moindre remord. Je viens de lire que le sexisme en politique atteint des sommets et que c’est un milieu où les femmes vivent quotidiennement du harcèlement ou des humiliations. On commence à bouger de ce côté là aussi mais force est de constater que beaucoup de ces femmes n’osent pas répondre. Personnellement je pense que peux importe les conséquences, il faut être intègre et ne pas avoir peur de se montrer, c’est en se respectant soit même que les autres nous respecterons. J’ai une fille et je compte bien l’élever de façon à ce qu’elle soit pleinement épanouie sans jamais se sentir inférieure aux hommes.

    Répondre
    1. mamourblogue Auteur de l’article

      Je crois que je ne l’étais pas plus que ça parce que je n’étais pas touchée directement (à part quand je me faisais emmerder dans la rue…)… J’ai fait des études de bio, du coup y’avait majoritairement des filles, puis je suis devenue prof de bio et là encore, c’est majoritairement des femmes… et je suis mariée avec un homme qui respecte énormément les femmes.
      Du coup je voyais beaucoup d’autres injustices mais particulièrement celles envers les femmes…
      J’espère aussi arriver à élever mes enfants dans cette idée…

      Répondre
  16. Melgane

    La pub pour la mousse à raser j’avais jamais vu ! Par contre, dans le même genre, j’en ai vu une pour du mascara où à chaque fois que la voix off disait « courbe » une femme en robe crayon noire se touchait les hanches… On m’explique le rapport entre les cils et les hanches ?

    Pour le reste, rien à dire : y’a encore du boulot, en France comme dans le reste du monde !

    Répondre
    1. mamourblogue Auteur de l’article

      J’ai trouvé qu’elle illustrait vraiment bien le sujet… fallait en vouloir pour arriver à placer des seins dans une pub pour mousse à raser pour homme ! Ils sont très forts…

      Répondre
  17. Young Matka

    C’est vrai que ça fout la gerbe… Mais je ne sais pas, j’ai quand même l’intime conviction qu’on avance petit à petit sur pas mal de trucs. Bon tu me diras, pour vendre un gel douche on verra toujours le cul d’une femme, jamais celui d’un mec. Et quand bien même, voir le cul d’un mec ne sera pas l’élément déclencheur pour que je l’achète ce gel douche.
    Article bien cool à lire en tous cas, te sens pas seule, moi à 33 ans j’ouvre les yeux aussi!

    Répondre
    1. mamourblogue Auteur de l’article

      J’ai plus l’impression qu’on recule moi… mais les femmes sont plus décidées à ne pas se laisser faire qu’avant par contre…

      Répondre
  18. Marie

    Tu as tellement raison !! Et tu sais, le sexisme en entreprise, ce n’est pas seulement le plafind de verre. Ici mon mari (et moi), on bondit quand il prend une journée enfant malade et que ses collègues lui répondent : t’as pas une femme ? Sans parler des mises au placard quand tu annonces ta grossesse. Ou quand un homme demande un congé parental (véridique !). Bref, il y a encore du boulot pour faire évoluer les mentalités.

    Répondre
    1. mamourblogue Auteur de l’article

      Oui je voulais parler de ça aussi et puis j’ai oublié ! ^^
      C’est toujours la femme qui doit prendre des jours enfants malades… et combien cachent leurs grossesses longtemps pour pas être emmerdées ou ne prennent pas de congé mat’… C’est nul !

      Répondre
  19. Luciana

    Hello,
    Merci pour ton article! Il résume tellement mes pensées, et ce que je considère comme étant la réalité que je ne vois pas quoi ajouter de plus! A part, peut être, rebondir sur ta dernière phrase.

    J’ai 27 ans, je n’ai pas encore d’enfants, mais je me demande déjà « comment ça sera quand j’en aurai ». Comment les protéger (filles ou garçons) contre ce sexisme et les préjugés « genrés » qui animent la société!

    Je refuse que mes enfants grandissent en se disant que les femmes et les hommes ont des places bien définies dans la société! Que mes filles grandissent en se disant que certains comportements sexistes et déplacés envers les femmes sont « normaux ». Mes garçons, avec en tête l’idée qu’ils sont de petits princes et que tout leur est dû dans le vie!

    Comme tu le dis si bien, tout se trouve dans l’éducation. Je pense que l’éducation ce n’est pas seulement apprendre les bonnes manières ou autres. C’est aussi savoir donner des limites à ce sexisme répugnant… Aussi bien à nous mêmes (qui l’avons intégré malgré tout, à certains niveaux), mais aussi à nos enfants et notre entourage.

    Bisous!

    Luciana

    Répondre
    1. mamourblogue Auteur de l’article

      Je suis entièrement d’accord, il faut absolument apprendre à nos enfants qu’ils peuvent tout faire, qu’ils soient filles ou garçons ET qu’ils doivent se respecter et respecter les autres.
      J’espère que je le fais correctement avec les miens…
      La bise !

      Répondre
  20. maman@home

    Totalement d’accord avec ce que tu dénonces et c’est vrai qu’on n’y prête plus attention tant on a été habituée à se faire siffler, accoster « et mademoiselle mademoiselle » ou traiter, du coup on s’adapte mais ce n’est pas à nous de nous adapter !!! Tant est si bien que nombre de femmes sont prêtes encore aujourd’hui à dire qu’elle l’a bien cherché « oh hé t’as vu comme est fagottée », la victime elle même n’est pas sûre d’être dans son bon droit et a peur d’apparaître comme une coincée en l’attaquant mais c’est le monde à l’envers !!! Non c’est NON basta.

    Répondre
    1. mamourblogue Auteur de l’article

      Mais oui ! Les femmes sont terribles… je comprends pas qu’on puisse dire que c’est de sa faute… Et puis si y’avait que des femmes habillées de façon « provocante » qui étaient violées ça se saurait…

      Répondre
  21. floirat

    J’ai lu votre article après avoir « googlé » « avant j’étais féministe » – la suite étant, aujourd’hui, je suis maman de trois jeunes enfants, en couple, travail à temps plein, et j’ai tout raté. On est dimanche, et pour voir, juste pour voir, j’ai laissé une partie des courses de vendredi dans l’entrée, et le linge (lavé repassé) dans la panière depuis hier. Il ne se passe rien. Ni les courses ni le linge n’ont bougé. Avant j’étais féministe, aujourd’hui je suis une femme qui doit demander à son mec de l’aider à faire les tâches du quotidien, et j’ai bien les boules! Les pubs s’autorisent ces débilités parce que notre société est prédisposée à les recevoir, et ça commence dans l’organisation de chaque foyer – en tout cas du mien, malheureusement.

    Répondre
    1. mamourblogue Auteur de l’article

      Aïe…
      Moi je dois bien avouer que j’ai un mari en or de ce côté là… bon en plus il est un peu maniaque et moi bordélique alors s’il veut que ce soit bien rangé, faut qu’il le fasse… !
      Et il fait plus de ménage que moi je crois au final…

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *