Trier les souvenirs

IMG_20160820_171822
Ça y est. Nous sommes en pleine rénovation de la maison. Bon tu vas me dire, c’était déjà l’année dernière… oui c’est vrai, mais il y a eu une grosse pause bébé en fait !

Mais là, on s’est relancés. Pendant que les grands étaient chez leur grands-parents, Maximus a fait l’électricité de leur chambre et on a enfin changé les meubles du salon. Sauf qu’on a mis des meubles plus petits que ceux qu’on avait, qui contenaient donc moins. Nous n’avons donc pas eu le choix, on a dû commencer à trier. Trier pour ne garder que l’essentiel, pour ne garder que ce qui nous sert vraiment. Le salon, ça s’est fait assez facilement finalement…

Partis sur notre lancée, il ne fallait pas s’arrêter en si bon chemin, on a décidé de faire la même chose dans le garage. On voulait le faire depuis longtemps. Il faut savoir que notre garage était un empilement de bordel… une accumulation de cartons, certains posés là (enfouis même) depuis le jour où nous avons emménagé.
Et, tu seras sûrement d’accord avec moi, un carton qui n’a pas été ouvert depuis 5 ans, c’est un carton inutile !

Oui mais…

C’est pas toujours facile…

Dans ces cartons, il a, certes, des choses inutiles, je dois bien l’admettre ! Des choses que nous avons récupérées quand nous nous sommes installés, dont on s’est parfois servi 3/4 fois et qu’on a plus jamais utilisées. Ces choses-là ont pourtant été trimbalées de déménagements en déménagements pour finir à squatter 5 ans dans un garage, parce que bon, on sait jamais t’sais ! Donc là, je n’ai pas trop hésité. Ces objets vont partir, trouver une autre vie ou pas, aller squatter chez d’autres gens qui en auraient vraiment besoin.

IMG_20160819_175323Le salon avant

Il y a aussi des vêtements qui m’appartiennent. Des fringues que je ne mets plus depuis 6 ans… ceux dans lesquels je rentrais avant ma première grossesse. Des vêtements du 38, parfois du 36… Et il faut se rendre à l’évidence, je ne rentrerai plus jamais dans du 38 ! Et puis comme on me l’a dit un jour « si des fois tu refais du 38, tu seras contente bien sûr, et donc tu vas faire quoi ? »
Ben je vais me précipiter dans tous mes magasins préférés et m’acheter des trucs qui me font plaisir ! Donc pas remettre des « vieilleries »… Cette petite phrase, même si au fond de moi je le savais déjà, a débloqué un petit peu ce besoin de tout garder… (pour info c’est Anna Schettini, qui est home-organiser autour de Bordeaux qui me l’a dite… elle est super gentille alors si ça peut servir à d’autres !)

Il y a aussi les trucs de bébés qui, ça y est, ne resserviront plus… je sais qu’il faut s’en séparer, que ça prend une place folle pour rien, mais comment abandonner ce qui m’a servi pendant presque 6 ans, ce qui a accompagné mes tout petits bébés. Je crois que je suis pas encore prête.

Et puis dans ces cartons, il y a aussi parfois ma vie… ma vie d’enfant, ma vie d’étudiante, ma vie de prof (la plus volumineuse d’ailleurs). Et ça c’est le plus dur à trier.
Comment peut-on trier sa vie ?
La plupart de ces cartons sont très personnels. On ne peut pas se dire qu’on va les donner et faire plaisir à quelqu’un d’autre ou à des personnes qui en ont besoin comme pour les vêtements.
Si on trie, c’est pour jeter.

Je suis donc en train d’ouvrir ces cartons, un par un. Je redécouvre des photos de moi petite, de mes sœurs, de ma famille. Des photos de mariage de mes grands-parents aujourd’hui décédés. Tout ça, évidement, ça ne se jette pas. Je le garde précieusement même si c’est dans un carton.

Je suis retombée sur des cours de lycée, mes copies d’anglais de première avec un prof un peu fou mais tellement génial. Beaucoup de cours de sciences bien sûr. De tout ça, je n’ai gardé que les cours de bio, ma matière. Ce qui est finalement absolument ridicule puisqu’il ne me resserviront jamais je pense. Pareil pour mes cours de bio de fac, de prépa CAPES et tous les énormes livres qui vont avec. Mais j’ai tellement bossé dessus… je n’arrive pas à m’en séparer.
J’ai aussi une quantité astronomique de livres de bio de collège et lycée. Certains datent des années 60/70 ! Autant te dire que les programmes ont énormément changé et que certaines choses sont même devenues fausses. Mais c’est pareil, j’aime les livres, je peux pas les donner. Je suis même très triste qu’ils soient dans les cartons. Mon rêve c’est d’avoir un bureau et qu’ils soient tous autour de moi sur des étagères, que je puisse les feuilleter quand j’en ai envie…

IMG_20160822_173430Le salon après

J’ai retrouvé tous mes agendas, depuis la 6ème. Et là toutes les filles sauront de quoi je parle : l’agenda, c’était toute notre vie !
Outre les devoirs qu’il fallait quand même bien noter dedans, il y a aussi tout ce que je faisais, les ciné entre copines, les soirées, les ptits mots, les photos… tout est consigné, décoré…
Je les ai gardés… je suis trop sentimentale !
En revanche j’ai jeté facilement les cahiers qui me servaient de journal intime. J’ai relu ce qu’il y avait dedans et j’ai trouvé ça pathétique ! Je crois que de toutes façons je n’ai pas aimé le collège et le lycée… et je me souvenais très bien de tout ce dont je parlais là-dedans, souvent des trucs un peu tristes, pas besoin de le garder sur du papier !

J’ai retrouvé les 4/5 cahiers où j’avais consigné tous les sms que Maximus m’avait envoyés… Ouais je recopiais tout parce que je ne voulais pas les perdre et qu’à l’époque les téléphones avaient beaucoup moins de stockage qu’aujourd’hui, il fallait très souvent tout effacer.
Bon ça inutile de te dire que je les ai gardés, même si parfois ça n’a ni queue ni tête vu que je n’ai pas recopié les miens !

Et enfin, il y a tous les ptits trucs glanés par-ci par-là au cours de la vie. Des petits trucs qui rassurent, des petits trucs qui te transportent à une autre époque comme ce flacon de parfum à la violette qui appartenait à ma chère arrière grand-mère. Il me suffit de le sniffer pour me revoir petite dans ses bras, avec ses bisous qui piquent, son amour et son éternelle phrase : « les yeux de ma Maman sont comme des étoiles, il ne faut pas les faire pleurer. »

Pour chaque objet, chaque mot, chaque papier, chaque dessin, je me pose les même questions : est-ce que ça me rappelle un bon souvenir (est-ce que je m’en souviens d’ailleurs ?), est-ce que ça sert à quelque chose de le garder ?

Des fois, je n’ai pas la réponse.

Ma vie en cartons, certains souvenirs à la poubelle. C’est pas facile mais ça peut faire du bien aussi. Ne plus regarder en arrière et finalement ne garder que le meilleur.

20160830_153155 Ceux qui sont déjà venus à la maison savent que là y’a déjà eu pas mal de boulot !

20 réflexions au sujet de « Trier les souvenirs »

  1. Meli-melan

    Bonjour,
    M’installant fin septembre dans la région libournaise avec mari et enfants, j’ai commencé à vous suivre cet été. Votre article m’interpelle car je vais devoir mettre la maison en carton ces prochaines semaines, dont la partie la plus difficile sera la cave avec tous ces cartons oubliés depuis 6 ans également…

    Répondre
    1. mamourblogue Auteur de l’article

      Profites-en ! C’est ce qu’on aurait dû faire nous plutôt que de « déplacer » les cartons 😉 Mais bon, ptêtre que j’étais pas prête à l’époque !
      En tout cas, bienvenue vers chez nous ! Et bon courage pour le déménagement, c’est jamais une partie de plaisir !

      Répondre
  2. Carine

    Je suis pas la seule à avoir un cahier des SMS que zhom m’envoyait????
    Le garage est un vrai foutoir ici aussi en plus il contient les 2 tonnes de pelés pr la chauffage…
    Mais ici zhom ne veut rien jeter car il veut vendre… sauf qu’il vend rien…

    Répondre
    1. mamourblogue Auteur de l’article

      Hahaha ! Ben non, apparemment on est même plusieurs à l’avoir ce cahier !
      Je suis donc comme ton homme ! Y’a plusieurs choses aussi que je pensais vendre… et puis ben c’est toujours là !

      Répondre
  3. Djahann

    C’est vrai que les choses vraiment personnelles, les souvenirs d’enfance, c’est bien plus dur à trier qu’un tas de fringues ou de livres qui ne servent plus !

    Répondre
  4. Mathy

    oh la la ! je connais toutes ses questions, je passe régulièrement par là. Les cours et les carnets intimes de l’adolescence j’ai tout viré sans trop souffrir, je me suis séparée de ma collection de fèves que je faisais étant toute petite et je regrette amèrement, du coup j’ai peur maintenant. Je passe par des étapes où ça va, je vire, je vire… et d’autres où je garde, je garde…
    les sms recopiés je connais aussi (même les conversations msn) ^^
    en tout cas bravo !

    Répondre
    1. mamourblogue Auteur de l’article

      Moi j’ai encore gardé les fèves ! Bon j’en avais pas beaucoup ! Et les pin’s… et les télécartes ! Ça vaudra ptêtre des millions bientôt ! (au moins)

      Répondre
  5. Evelyne

    Oups et bien moi suis très bordélique aussi ma soeur le confirmerai!!! Lol et bien sûre ma fille(6ans) en prend bien le chemin…et quand je trie et que je jette certaines choses et bien ça ne se voit pas car il en reste encore beaucoup (surtout dans un t3 avec 2 enfants!!!)
    😉

    Répondre
  6. Rashel la geekette

    Les tibetais font ce genre de m »nage tous les ans, et se posent 2 questions face à chaque objet :
    – ai-je utilisé cet objet l’année passée ?
    – vais-je utiliser cet objet l’an prochain
    Si la réponse est « non » aux deux questions, alors on se débarrasse de l’objet 😉
    Et une maison vidée, qu’est-ce que ça fait du bien !! 🙂
    Bonne journée et belle rentré !

    Répondre
    1. mamourblogue Auteur de l’article

      Oui c’est un peu ce que j’essaie de faire… mais bon, y’a des trucs j’y arrive pas ! Je suis trop sentimentale 😉
      Bonne rentrée aussi !

      Répondre
  7. Priscilla

    waouh! dis donc tu as conservé plein de choses! J’avoue que les cours tout ça, j’ai tout laissé chez mes parents. Chaque déménagement a été l’occasion on va dire de faire du tri. Mais comme toi, il y a plein de choses, notamment celles qui ont une valeur inestimable parce que sentimentale, on les emporte dans des boîtes. Ce sont de beaux trésors, des morceaux de vie, qu’on s’en serve ou non, que nos enfants, petits-enfants pourront explorer, en rire… j’ai ri pour les SMS notés dans un cahier, j’ai fait pareil lol. Et de temps en temps (lors de déménagements donc) c’est rigolo de les relire. Bise.

    Répondre
    1. mamourblogue Auteur de l’article

      Ah mais les cours étaient chez mes parents ! (enfin pas ceux de fac vu que j’avais déjà quitté la maison)
      Mais quand j’ai emménagé ici, ma mère m’a tout redonné 😉
      Bise

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *