Tomber en panne sur la rocade : le point sécurité routière !

IMG_20180104_113513_097
Il y a une quinzaine de jours, j’ai débuté 2018 en me faisant une très très grosse frayeur… J’ai eu presque aussi peur que quand je tombe nez à nez avec une araignée, c’est dire !

C’était un samedi matin, je roulais tranquillement à 90 sur la rocade bordelaise (le périph de Bordeaux quoi). Je doublais, j’étais donc sur la voie du milieu… et là paf, un ptit à-coup, un voyant s’allume (j’ai à peine le temps de le lire) et la voiture perd instantanément de la vitesse !

De 90 je passe à 50 en quelques secondes… et je suis toujours sur la voie du milieu !

Autant te dire que c’est la grosse panique, j’ai moyennement envie de me retrouver à l’arrêt en plein milieu de la rocade… je bataille pour me rabattre parce que malgré mes warnings et ma vitesse d’escargot personne n’a envie de me laisser passer ! À croire que personne n’est capable de comprendre que j’ai forcément un problème ! Nan, je me fais juste klaxonner dans tous les sens…

En vrai ça passe vite, ça a duré tout au plus 40s, mais pfiou… je finis par réussir à me rabattre, sur une bretelle de sortie et je peux pas aller plus loin…

Je suis toujours en méga stress parce que c’est pas du tout sécurisant comme endroit une sortie ! Et je sais que je vais devoir me détacher pour sortir côté passager et donc me tortiller pour traverser la voiture… Encore des secondes hyper dangereuses parce que si y’en a un qui fait pas attention que je suis à l’arrêt et qu’il me rentre dedans, ben… je passe à travers le pare-brise !

Bref, j’ai réussi à sortir ! Tout va bien !

Franchement j’ai eu malgré tout une chance presque folle ! C’était un WE donc il y avait un peu moins de monde, en semaine je n’aurais jamais pu me rabattre. Et ensuite, fait rarissime, j’étais seule ! Parce que si en plus j’avais eu Bulotte avec moi comme c’est le cas 99% du temps, je t’explique même pas la trouille que j’aurais eue.

Je suis donc passée de l’autre côté de la barrière de sécurité et j’ai appelé d’abord mon mari pour lui chouiner dans les oreilles et ensuite mon assurance pour me faire dépanner.

Alors premier point, à ce moment-là, l’assurance ne peut rien faire, quand c’est sur une voie rapide comme ça, c’est la police qu’il faut appeler. C’est elle qui se chargera d’envoyer un dépanneur ainsi qu’un véhicule orange de la DDE pour signaliser la panne et donc éviter un accident.
Bon ça c’est la théorie parce que malheureusement la DDE est arrivée quand on était prêts à partir avec la dépanneuse…
(Et rien à voir, mais vous saviez vous qu’avant de pouvoir parler à un agent au téléphone, il fallait écouter un message qui dit que l’appel sera enregistré, blablabla ? Ben faut pas être en train de mourir hein…)

Le dépanneur est arrivé hyper vite, en moins de 10 min il était là, il m’a donné un gilet jaune parce que j’avais complètement oublié de m’en prendre un. En même temps les nôtres étaient dans le coffre avec le triangle… autant te dire que même si j’y avais pensé, je serais pas aller fouiner dans mon coffre sur la rocade !
DONC, ça nous a servi de leçon, on a mis les gilets dans la portière du conducteur…

Et voici donc venir le gros point sécurité routière… parce que j’ai discuté avec le dépanneur pendant qu’on allait au garage.
Il m’a dit que j’avais eu un bon réflexe en sortant de la voiture et en allant me mettre de l’autre côté de la barrière de sécurité. Je t’avoue que ça m’a surprise parce que pour moi c’était normal, c’était dans mes souvenirs de cours de code.

C’est là qu’il m’a vraiment étonnée… il m’a dit que ça lui arrivait très souvent de venir dépanner les gens et de les trouver dans leur voiture avec le gilet jaune oui, mais au volant de la voiture sur la bande d’arrêt d’urgence, sur la bretelle de sortie, voire même sur la voie de gauche !

Bon alors je vous rappelle que le temps de survie sur la bande d’arrêt d’urgence c’est 15/20 min… dans mon cas, il est arrivé très vite mais c’est pas toujours comme ça ! Il faut vous mettre en sécurité de l’autre côté de la barrière ! TOUJOURS !
Et si vous êtes arrêtés sur la voie de gauche il faut se mettre dans l’espace entre les 2 glissières de sécurité entre les 2 voies… je sais c’est horrible et ça fait vraiment flipper mais c’est moins pire que d’être dans sa voiture…

Comme m’a dit le monsieur, la voiture on s’en fout, c’est matériel. Le plus urgent c’est de pas mourir !

Voilà, donc je récapitule dans l’ordre :
– On met les warnings.
– On enfile le gilet de sécurité pour être vu de jour comme de nuit et ce pour tous les gens qui sont dans la voiture (pensez donc à avoir assez de gilets pour chaque membre de la famille).
– On sort par le côté droit (passager donc), enfin quand vous êtes sur une bande d’arrêt d’urgence, si vous êtes sur la voie de gauche, sortez à gauche. En bref, sortez du côté où il n’y aura pas de voiture ! Dans tous les cas, on ne traverse pas les voies !
– On met tout le monde de l’autre côté de la glissière de sécurité.
– On cherche une borne d’appel d’urgence ou alors on appelle le 17.
– On attend la dépanneuse !

Et un ptit film qui reprend ce que je viens de dire :

En tout cas, pour nous tout va bien, on s’est juste délestés de plus de 600€ pour réparer la vanne EGR…

Et dernière chose… NE TÉLÉPHONEZ PAS AU VOLANT BORDEL ! Il faut être hyper attentif pour remarquer qu’une voiture perd vraiment de la vitesse et donc adapter sa propre vitesse pour ne pas la percuter… Or cette attention on ne l’a pas si on tient son téléphone d’une main et qu’on discute…
Les réflexes seront beaucoup plus lents. Tant qu’à faire, respectez les vitesses aussi… vous comprendrez aisément qu’on aura beaucoup moins de chances de sortir indemne d’un accident à 130 ou plus au lieu des 90 requis…
(si vous saviez le nombre de fois que je me fais insulter dans mon quartier parce que je respecte la limitation… c’est tellement insupportable. Pensez aux autres un peu… pensez aux piétons, pensez aux enfants ! Si y’a une limitation, c’est pas pour vous faire chier en fait, c’est juste par mesure de sécurité !)

Maintenant, je vous dis pas que je flippe quand je reprends la voiture parce que ce serait faux, mais je vois certaines choses différemment et je garde dans un coin de ma tête ce qui peut arriver. C’est pas si mal, ça aide à être encore plus vigilante !

12 réflexions au sujet de « Tomber en panne sur la rocade : le point sécurité routière ! »

  1. M&S

    Coucou !
    J’avais lu « On attend la ménopause » au lieu de « On attend la dépanneuse ». J’crois qu’j’suis fatiguée !
    Merci pour ces rappels. Je suis bien contente de ne pas avoir été à ta place, mais j’espère que je penserai à tout ça si un jour ça m’arrive.
    Bisous

    Répondre
    1. mamourblogue Auteur de l’article

      Ben moi non plus je savais pas du tout !
      Si j’ai bien compris, je crois que quand c’est des voies de ce type (autoroutes, périph, voies rapides) c’est le 17 qui s’en occupe parce que c’est super dangereux. Si tu tombes en panne dans une ville je pense que l’assurance doit pouvoir s’en occuper directement… je crois hein 😉

      Répondre
  2. Lesptitespoulettes

    Hum… la vanne EGR un truc classique. Changé 1 fois sur ma 206. Revenue au ralenti au garage cette fois. Je m’en souviens encore….
    Ca fait mal au porte monnaie en plus 🙂

    Répondre
    1. mamourblogue Auteur de l’article

      ah oui ça fait mal ! Surtout après avoir remplacé le lave-linge et le sèche-linge qui nous avaient lâchés quelques semaines plus tôt !! (et après Noël, meilleur moment quoi !)

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *