Les peurs…

IMG_20160211_172902
Plus je vieillis et plus j’ai de peurs ou de phobies… et surtout je crois que j’ai de plus en plus de mal à les gérer, à y faire face…
Pourtant, j’essaie hein, je me fais violence… mais non…

Il y a celles qui sont apparues avec l’arrivée des enfants. Celles-ci ne sont pas trop trop handicapantes parce que j’arrive à les occulter et à faire preuve de bon sens. En toute première position, c’est classique, la peur de la mort et de la maladie. Pas pour mes enfants non, ça je n’y pense jamais parce que c’est tout bonnement impossible dans mon esprit qu’il leur arrive quoique ce soit.

J’ai peur pour moi. Non pas qu’avant je m’en foutais de mourir hein, n’exagérons pas. Mais disons qu’avant c’était moins grave. Parce que maintenant si je meurs je laisse 3 enfants… et du coup je me mets à avoir peur dans des situations qui ne me posaient pas de problème avant. J’ai peur quand je prends l’avion et depuis les attentats, j’ai un peu peur quand je vais à Paris.
Mais bon, celles-ci j’arrive à les gérer parce que je sais que c’est couillon, que je me rajoute du stress, j’ai juste à ne pas y penser…

En revanche j’en ai aussi deux autres qui n’ont fait que s’amplifier…
harry-potter-et-la-coupe-de-feu-2005-43-g
D’abord la peur des araignées… alors celle-là je l’ai depuis longtemps mais c’est de pire en pire. Sache que je suis prête à tout pour mes enfants mais si y’a une araignée dans l’équation, je les abandonne !
Je sais c’est complètement irrationnel, c’est pas la ptite bête qui va manger la grosse grande (quoiqu’il y en a des mortelles quand même hein) mais je peux rien faire…
P1040867
Pendant mon voyage de noces à La Réunion, j’ai fini par faire une sorte de crise de nerfs à mon mari… on faisait une rando et on montait dans la montagne. On est passé à un endroit où il y avait plein d’araignées énormes (les bibes, comme sur la photo), elles sont grandes comme ma main voire plus (et je n’exagère pas), elles font leurs toiles entre les arbres qui sont de chaque côté du chemin. Si bien que la toile pendouille au dessus de ta tête, t’es obligée de passer en dessous… donc à l’aller, j’ai pris sur moi, je suis passée.
Mais tout le reste de la rando, je n’ai pensé qu’à ça ! Du coup au retour quand on est arrivé à l’endroit fatidique je voulais plus avancer. Je me suis mise à pleurer, à crier… la honte.
Il a fallu que Maximus me tire, en me jurant qu’il me faisait passer sur les côtés, et en m’obligeant à regarder le sol ! Il m’a aussi dit que j’étais con parce qu’elles bougeaient pas ! (jte le donne en mille, à ce moment là, y’en a évidement une qui a décidé de se faire une ptite balade !).
Bref, c’était horrible. Le voyage de noces était beau mais franchement je crois que plus jamais je ne retournerai là-bas…

Et plus récemment, quand je te dis que j’abandonnerais mes gosses, c’est pas pour rien. Quand Craquotte était plus petite, genre 1 an ou 18 mois, quand je l’habillais sur la table à langer, y’a une connasse d’araignée énorme (la tégénaire) qui est sortie d’un des plis de son pantalon pendant que je lui enfilais. J’ai fait un bond de malade en poussant un cri de folie et je me suis retrouvée à l’autre bout de la chambre en laissant Craquotte couchée sur la table à langer.
Tu vois les gourdasses dans les films ? C’était moi ! Je hurlais en tapant des pieds et je pouvais plus m’approcher. L’enfer.
Heureusement que l’araignée bougeait pas trop vite et surtout qu’elle n’a pas eu idée de monter sur ma fille parce que je ne sais pas ce que j’aurais fait… vraiment. J’ai eu tellement honte de moi, j’étais tellement en colère. Mais c’était absolument incontrôlable.
Craquotte a commencé par se marrer, je la comprends et puis elle a fini par comprendre qu’en fait, c’était pas drôle et je l’ai vue inquiète.
J’ai fini par venir arracher le pantalon à ma fille et l’emmener avec moi dans le salon…

(Pour info, je ne peux pas écraser les araignées, je peux juste les gazer de très très loin… et une fois mortes, je ne peux pas les ramasser… je dois les aspirer mais en installant l’aspirateur pour qu’il puisse aspirer, puis je lâche tout et enfin je l’allume ! Je ne peux pas la sentir passer dans le tuyau sous mes mains, c’est pas possible !)

Et puis la 2ème qui est arrivée plus récemment… j’ai le vertige ! Pourtant j’ai habité en immeuble très très longtemps, jamais à moins de 6 étages, ça fait déjà haut quand même.
IMG_20150804_152738
Mais non, j’ai peur. Pourtant j’essaie de me faire violence. Je monte dans des phares par exemple, ça, ça passe à peu près même si je ne suis pas à l’aise et qu’il ne faut pas que mes enfants tentent de s’approcher du mur !
Du coup, j’ai voulu emmener Craquotte dans la grande roue à Paris. Je me suis dit qu’on était enfermées dans une cabine, comme dans les œufs au ski et que comme elle était là, j’étais obligée de me contenir.
Oui ben non. Enfin j’ai pas pleuré, crié, tapé des pieds, c’est déjà ça !
Mais je voulais lui montrer plein de choses une fois qu’on était en haut… ben la seule chose que j’ai vue, c’est mes pieds. Dès que la roue est monté un peu haut, j’ai transpiré, je me suis agrippée au siège et j’ai regardé mes chaussures.
IMG_20160420_134823
Craquotte arrêtait pas de bouger et plus je lui disais de se calmer plus elle bougeait en ricanant, elle m’avait jamais fait ça. Jusqu’au moment où elle a senti que quelque chose n’allait pas, alors elle a voulu venir sur mes genoux. Et c’était bien parce qu’au moins je savais qu’elle était en sécurité sur mes genoux, ça m’enlevait un stress. La roue a fini son tour, plus on descendait et plus je revivais !
Sauf qu’en fait, elle en faisait un 2ème… je me suis de nouveau agrippée et j’ai attendu que ça passe…
J’étais hyper déçue… je voulais tellement lui montrer Paris et tout ce qu’on voyait de là-haut (enfin j’imagine). Mais bon, les 70m de hauteur ont eu raison de moi.

C’est quand même nul ces peurs… j’aimerais tellement qu’elles disparaissent… bon au final, elles ne sont super gênantes, je monte pas dans les grandes roues tous les jours, mais du coup, ça m’empêche de faire des trucs sympa…

Allez, racontez moi vos pires moments de trouille ! J’ai envie de savoir !

20 réflexions au sujet de « Les peurs… »

  1. Kathy Daniel Van Put

    Bonjour, J’ai le même soucis, surtout pour le vertige, si un de mes enfants s’approche trop près d’un « bord » je sens que mes jambes vont lâcher.
    Les araignées ça va, mais bon je n’ai pas encore fait face à une grosse 🙁

    Répondre
  2. Burnichon

    J’ai exactement la même peur des araignées…. Je regarde chaque soir sous mon lit !!!
    je mets de la barrière anti-insecte.
    Mais je suis capable d’avoir un accident s’il y en a une dans la voiture… C’est irrationnel mais c’est comme ça…

    Bonne journée

    Répondre
    1. mamourblogue Auteur de l’article

      Oui d’ailleurs il faut que je rachète de la barrière anti insecte ! Quant à l’accident, ça pourrait bien m’arriver oui…
      Bonne journée aussi 🙂

      Répondre
  3. fisset

    Mes 2 phobies…
    Le vertige !! Mais grave depuis la naissance de mon 2e. Un truc de fou!! Je suis allée dans un mini parc d’attractions pendant les vacances de pâques. Pour faire plaisir à mon 3e, je suis montée dans le petit éléphant – tu sais celui où tu tires la manette et qui decolle à « seulement  » 1m50 du sol – le vertige m’a pris sous les pieds horrible.. je m accrochait à mon loulou qui lui était content de monter descendre avec cette pu**** de manette!
    Et le pire de tout c’est ma 2e phobie… Celle .. du dentiste. .. j’y vais justement mardi matin.. pour un détartrage … la honte… j’ai fini en pleurs la dernière fois … Impossible de me contrôler. ….
    Les phobies.. c’est vraiment pas drôle. ..

    Répondre
    1. mamourblogue Auteur de l’article

      Le dentiste je suis pas rassurée mais ça va ! Bon faut dire que j’en vu beaucoup quand j’étais au collège et que j’ai mis mon appareil dentaire…

      Répondre
  4. M&S

    Coucou !
    Je partage une de tes phobies : celle du vide. L’été dernier on est allé au parc du Bournat en Dordogne et on est monté dans une grande roue a l’ancienne : assis tous les 3 dans une petite nacelle, le dos contre un dossier qui n’arrivait qu’au milieu du dos. En montant la roue penchait un peu vers l’arrière. J’ai cru mourir au moins 10 fois. Je me suis beaucoup contenue pour ne pas transmettre ma peur à la petite mais à la fin des 2 ou 3 tours (en plus on s’est arrêté plusieurs fois en haut et ça faisait balancer la nacelle) je pouvais plus empêcher les larmes de couler. Heureusement elle s’en est pas trop rendue compte. Plus jamais je fais ça !
    J’ai pas peur des araignées mais ma fille oui, je pense que c’est ma mère qui lui à communiquée, et ça m’ennuie. J’espère que ça lui passera.
    Par contre j’ai la phobie de toute forme de ver (merci les études de parasito…). Même le plus vulgaire ver de terre peut me déclencher une crise de nerfs s’il me surprend. J’arrive à prendre sur moi mais pas toujours.
    Et la dernière, qui est plus une angoisse, c’est la foule. Comme je suis petite je me sens très vite enfermée, étouffée. Faut impérativement que je sois avec une personne à laquelle je peux me cramponner…
    Voilà voilà… Comme tu dis on maîtrise pas. Et c’est difficile d’expliquer aux mômes !

    Répondre
    1. mamourblogue Auteur de l’article

      Je suis pas à l’aise dans la foule mais je n’y suis plus beaucoup confrontée alors ça va… je faisais régulièrement des malaises dans les concerts parce que je me sentais oppressée…
      Nan mais j’aurais hurlé dans ta grande roue ! Enfin en fait, je ne serais pas montée dedans en sachant qu’on pouvait passer par-dessus !
      On devrait interdire toutes les grandes roues pour la peine ! Et les araignées ! Et les vers aussi tiens ! ^^

      Répondre
  5. Fanny

    Un peu les mêmes peurs que toi sauf que celles que tu arrives à rationaliser moi je n’y arrive pas et elles me pourrissent un peu la vie ;o/
    Par contre les araignées et autres petites bêtes je n’aime pas ça mais j’arrive à me maîtriser …

    Répondre
    1. mamourblogue Auteur de l’article

      Ah ça, on n’arrive pas à rationaliser sur les mêmes trucs ! ça doit dépendre de nos expériences personnelles peut-être… mais dans tous les cas, c’est NUL !

      Répondre
  6. Mathy

    je viens de rire (nerveusement un peu quand même) du début à la fin… je ris alors qu’en vrai ce n’est pas drôle mais tu serais en face de moi je te ferais une grosse bise ! Je ne suis plus seule : ouaaaaiiiissss !!!! Non mais franchement j’aurais pu l’écrire du début à la fin. J’ai peur de tout et c’est de pire en pire !!! Les araîgnées j’ai déjà prévenu mon mari que je pourrais quitter la maison avec les enfants sous le bras toute une journée juste à cause d’une araîgnée et quand je prends sur moi j’enfile un chapeau, des gants, un gilet… bref je m’équipe au cas où elle déciderait de me sauter dessus (comment ça pas possible?) la mort? j’ai écrit une lettre au cas où avec les directives et plusieurs personnes sont au courant. Le vertige? Je vais à peine voir ma fille à l’équitation car je suis en hauteur (pas trop haut non plus, ça tombe on pourrait sauter à l’aise) mais c’est une simple barre en métal toute fine, du coup je suis derrière mes deux autres enfants : reste au fond, ne bouge pas, assis toi, reste à côté de moi… et si elles bougent je tire le maillot à fond… enfin bref j’en aurais des tonnes d’anecdotes, c’est parfois usant tout ça !

    Répondre
    1. mamourblogue Auteur de l’article

      Mouahahaha ! Tu sais que pendant une période je faisais revenir mon mari du boulot pour qu’il tue les araignées ? Et même qu’une fois où il pouvait vraiment pas revenir, je suis allée demander à ma voisine de venir me délivrer du monstre (avant j’avais appelé ma mère en pleurant presque… elle habite en région parisienne, c’était vachement utile…) ! LA HONTE, jte jure…

      Répondre
      1. Mathy

        non je suis hyper compréhensive, si ma soeur décroche et que je pleure : elle sait : elle doit me convaincre à distance que tout va bien se passer. et le pire : je déplaçais un meuble du garage vers la maison, à peine passé la porte, l’étagère à l’intérieur tombe et écrase un escargot. Je n’ai habituellement pas peur des escargots mais là : blocage. Après appel à ma mère (qui était à son travail), ma soeur (trop loin), mon mari (injoignable) j’ai opté pour le petit carton que j’avais dans la poche. Le matin un vendeur était passé. J’ai donc pris un abonnement au journal L’Aisne Nouvelle en échange d’un ramassage d’escargot. Il doit se souvenirs de moi.

        Répondre
  7. Dressmeandmykids

    Comme toi j’ai peur qu’il m’arrive un truc. Je me dis qu’il faudrait vraiment que j’arrête de fumer et je vais d’ailleurs prendre rdv chez un hypnotiseur.

    Avant j’avais peur dans les ascenseurs et j’étais un peu claustrophobe mais c’est passé en vieillissant.

    Et quand les loulous étaient tout petits j’avais peur de les laisser ou même qu’ils aillent un jour à l’école mais maintenant ça va. Je leur fait confiance, ils sont assez sociables et autonomes pour me rassurer et je sais qu’ils sont bien quand ils sont à l’école et à la garderie mais ça a longtemps été une angoisse qui est apparue dès mes grossesses.

    Sinon pour les araignées je comprends car mon homme est comme toi, totalement phobique et il a le vertige aussi ! On a fait la grande roue à Dijon et il s’est forcé et n’était pas bien du tout. J’aurais aimé faire du paravents avec lui mais je sais qu’il ne le fera jamais 😉

    Répondre
    1. mamourblogue Auteur de l’article

      Heureusement que toi t’as pas peur des mêmes choses que ton mari et pareil ici ! On serait malins devant les araignées à hurler tous les 2 !!!

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *