La MIH : Une maladie des dents de l’enfant


Aujourd’hui, on va commencer la semaine avec un article de prévention.
Parce que je connaissais pas du tout ce truc et que je me dis que je dois donc pas être la seule et que ça peut donc aider d’autres personnes à dépister ça…

Alors, vendredi j’ai emmené Minus et Craquotte chez l’orthodontiste. On devait voir quand Minus allait mettre appareil et voir si Craquotte allait en avoir besoin ou pas.

Minus passe en premier, tout va bien. Enfin tout va bien, il va donc avoir son appareil en janvier à même pas encore 10 ans…
Je vous cache pas que ça me fait mal au coeur parce que j’en ai eu un et je sais que c’est plutôt douloureux. J’ai quand même espoir que ça se soit amélioré depuis mon époque mais bon…
Enfin l’avantage c’est que quand il arrivera au collège, il aura tout fini et il sera beau gosse !

On passe ensuite à Craquotte.
A peine, elle a ouvert la bouche que l’orthodontiste m’a dit « Ah… venez voir j’ai une mauvaise nouvelle pour vous. »
Alors moi, naïvement, je pensais qu’elle allait me dire que ma fille allait, elle aussi, avoir son appareil dans les mois qui arrivent, mais non !
Oui, si tu te demandes, on peut mettre des appareils aussi tôt, pour élargir un peu la machoire et donner donc plus de place aux futures dents. A priori y’a pas de bagues et c’est justement pour peut-être éviter ces bagues.

Bref, c’était pas ça.

« Vous voyez les tâches sur la molaire qui commence à peine à sortir et sur son incisive en haut et un peu sur l’incisive en bas ? »
Et moi qui lui répond « oui justement on voulait vous demander si c’est parce qu’elle se lave pas bien les dents, elle a ça depuis que l’incisive repousse, on pensait qu’elle arrivait pas bien à la frotter au début… »

Ben non. C’est une MIH.

Devant mon incompréhension, elle a commencé à expliquer.

MIH c’est pour Molaires Incisives Hypominéralisation. C’est une maladie qui touche entre 15 et 18% des enfants.
Comme son nom l’indique, c’est un défaut de minéralisation des dents définitives et ça forme donc des tâches opaques sur les dents.

Outre le fait que ce soit pas joli, ça fait que les dents sont très fragiles et donc cassantes, très sujettes aux caries et sensibles au chaud/froid.

J’ai pas de photo des dents de ma fille mais en gros ça donne ça (putain je vous déconseille Google images le matin…) :

Jme suis dit ok, cool, on sait ce que c’est, on fait quoi pour soigner ça et virer les tâches ?

Mauvaise nouvelle acte 2 : les tâches vont à peu près pas partir.
Enfin elle, elle est pas dentiste donc elle est pas complètement spécialisée là-dedans. Selon elle, y’a des traitements à base de fluor qui renforcent la dent et réduisent les tâches mais si j’ai bien compris ça partira pas complètement.

Elle m’a dit que dès que sa molaire aurait fini de pousser, il faudrait filer vite fait chez le dentiste pour mettre en place le suivi de la MIH et y aller très régulièrement parce qu’a priori sa molaire (la seule qui est sortie pour l’instant) est très touchée.
J’ai pas demandé ce que ça voulait dire « très régulièrement ». J’ai regardé sur le net en rentrant et ils parlent de RDV tous les 3 mois (mauvaise nouvelle acte 3)(Heureusement que bibi a pas repris le boulot hein, parce qu’entre les RDV orthodontiste qui sont tous les mois je crois et les futurs RDV dentiste, on va bien s’amuser…).

Et ça ben… une grande partie de sa vie ! Ah bah oui, parce que la MIH ne se guérit pas en fait hein, sinon c’est pas drôle.

Alors ma fille a pas bronché. Je suis pas sûre qu’elle ait bien mesuré le truc mais moi oui.

Elle a 6 ans et demi et elle a des dents déjà abîmées. Je sais que dans quelques années elle fera face à des moqueries, à des enfants qui lui diront qu’elle sait pas se laver les dents (on peut les comprendre vu que c’est ce qu’on a pensé…).
Et que forcément c’est quelque chose de complexant, puisqu’on le voit dès qu’elle ouvre la bouche, et qu’elle va plus oser sourire sur les photos.
Elle est belle, vous êtes obligés de me croire sur parole, mais elle est belle et son sourire est abîmé. Je suis triste pour elle.

Alors j’espère qu’au fil des ans, la médecine va trouver une solution là-dessus pour guérir ce truc ou pour masquer ça efficacement. On a encore quelques années avant qu’elle soit gênée donc on croise les doigts…

J’ai évidement aussi demandé d’où ça venait puisque le grand n’a rien et autant faire ce qu’il faut pour l’éviter à la ptite.
Ben on sait pas ma brave dame ! La faute à pas de chance !

J’ai encore une fois regardé sur le net, y’a effectivement pas grand-chose. Peut-être l’exposition aux BPA, mais bon, c’est des trucs auxquels on a fait assez attention…
La MIH est peut-être plus fréquent chez les enfants qui ont des rhumes tout l’hiver… Ce qui a été son cas à partir du moment où elle est rentrée à l’école mais comme à peu près les 3/4 des enfants !
Donc bon, pas de bol…

Bref, si je vous en parle aujourd’hui, c’est pas (seulement) pour me plaindre, même si j’ai vraiment les boules…
C’est surtout pour vous dire de regarder les dents de vos ptits !
Parce que plus la MIH est prise tôt mieux c’est. Pas pour la soigner donc mais pour éviter les caries sur les molaires.

Vu que c’est au fond de la mâchoire on regarde pas forcément bien. Nous on commençait à se poser des questions puisque son incisive était touchée.
Mais des fois, elles ne le sont pas, y’a que les molaires. Des fois les 4 incisives… Bref, c’est variable mais c’est dans tous les cas à surveiller.

Donc voilà, je vais pas pouvoir vous aider plus que ça.
Mais juste quand les dents définitives poussent vérifiez les molaires…

Enfin la bonne nouvelle, c’est qu’elle aura ptêtre finalement pas besoin d’appareil ! On doit y retourner dans 2 ans pour un autre check up mais a priori ça passera ptêtre plus facilement que pour Minus.
On peut pas tout avoir n’est-ce pas ?!

Les jolies photos sont toujours de Modaliza

8 réflexions au sujet de « La MIH : Une maladie des dents de l’enfant »

    1. mamourblogue Auteur de l’article

      Ouais c’est relou… j’ai maintenant hâte que sa molaire sorte pour voir plus en détails quelles sont les possibilités et les traitements, parce que là c’est assez vague…
      Du coup je garde espoir pour qu’il y ait un truc cool à faire…

      Répondre
  1. Cécé from Aix

    Ma cadette (3 ans) a le même soucis d’email sur ses dents de lait. Sur certaines dents, on a l’impression qu’il manque des bouts. Pour l’instant, le pédiatre a conseillé un dentifrice au fluor. Nous ne savons pas si elle aura me même problème sur ses dents définitives.

    Répondre
  2. Suzanne

    Oh mincendie pauvre craquotte ! J’espère que les traitements feront des progrès ! J’ai subi des moqueries au collège parce que j’avais une dent 1/2 en moins à cause d’un accident…Et bien sûr c’était les dents de devant…bref, j’en garde un souvenir amer…

    Répondre
    1. mamourblogue Auteur de l’article

      Ben oui c’est sûr qu’avoir quelque chose de différent quand on est à l’école c’est toujours un problème…
      J’espère qu’on pourra un peu masquer ça !

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.