Inadaptée

IMG_20170613_140428_668
Ouuuuhhh mais quel titre mystérieux ! J’aurais même dû l’intituler « de plus en plus inadaptée » !

Mais qu’est-ce qui est inadapté ? Les chaussures à talons dans un festival ? Un maillot string aux bébés nageurs ? Un 4×4 en ville ? Une balançoire près d’un mur ?
Nan c’est pas ça (enfin si un peu aussi), c’est moi. Je suis inadaptée. À quoi tu te demandes… ben j’aurais tendance à te dire à tout, mais ce serait un tout petit peu exagéré ! Je suis, je crois, inadaptée à cette société. Et je le suis de plus en plus. Je ressens trop de choses comme des agressions personnelles et ça me touche énormément.

Je n’ai pas ou plus la cuirasse nécessaire pour ne pas être touchée et me défendre et ensuite pour « oublier ».

Les petites incivilités me font beaucoup de mal. Par exemple il y a quelques semaines je me suis embrouillée avec un monsieur à la caisse d’Auchan. Je lui avais demandé gentiment d’avancer un peu pour que je puisse poser mes courses sur le tapis, tapis qui était presque vide à force d’avancer. Mais lui n’avançait pas et bloquait tout. Ben il m’a tout simplement envoyé chier en gueulant bien fort que j’avais qu’à attendre… Je lui ai donc dit de me parler autrement, mais t’imagines bien que ça a pas changé grand-chose et comme d’habitude je n’ai pas été capable de vraiment lui dire ce que je pensais.
Et ensuite j’ai eu les larmes aux yeux une fois qu’il était parti.
Et ça m’a travaillé toute la journée.
Et j’ai fini par vraiment pleurer le soir avant de me coucher.
Et j’ai très mal dormi.
Juste pour ça.

Des exemples comme ça j’en ai plein (autant te dire que je suis légèrement en manque de sommeil).

La moindre remarque, même si elle n’est pas vraiment méchante, peut me blesser pendant longtemps. Et évidement plus ceux qui ont fait cette remarque me sont proches et plus ça me blesse (normal hein). Souvent eux ne s’en souviennent pas mais pour moi c’est comme si c’était hier. Je n’oublie malheureusement rien alors je vis avec.
IMG_20170319_183732_619
Je suis en congé parental, c’est pour m’occuper de mes enfants en premier lieu mais c’est aussi pour m’éloigner des élèves et parfois de leurs parents. Et y retourner ne me fait pas envie parce que je ne sais plus gérer mes émotions face à leurs attaques. Certains élèves ne sont pas tendres avec nous et même si je n’ai jamais eu de gros problèmes avec eux ou avec leurs parents, je sais qu’avoir un élève qui va m’envoyer chier va me retourner le bide pendant plusieurs jours.
Et d’autre part, je n’ai pas du tout envie d’entendre des parents dire que la bio, on s’en fout un peu quand même comme on a pu me le dire en plein conseil de classe…
Je sais que ce n’est pas la majorité des parents et des élèves, heureusement, mais ils suffisent à me rendre la vie difficile.

J’admire les gens qui ont le courage de changer de vie, de métier à 35/40 ans… je pense qu’il faudrait que je le fasse mais je suis tétanisée. Pour moi, ça signifie que je risque de me mettre dans une situation d’échec et je ne le supporterai plus. Quand je me souviens de ce concours que j’ai raté plusieurs fois et de la peine que j’ai eue à chaque fois, je ne veux plus être dans cette situation. Aujourd’hui j’en ai plus la force.

Et plus je vieillis plus ça m’atteint.

Ou alors est-ce que c’est aussi parce que les gens sont de plus en plus violents dans leurs mots et de moins en moins civilisés ?

En tout cas, ça me donne juste envie de rester dans ma grotte.
J’angoisse à l’idée de rencontrer de nouvelles personnes, même si je ne le montre pas. J’angoisse parce que ça m’intimide beaucoup et que finalement je ne parle presque pas. Du coup, je semble très froide et désagréable. Et je fais donc parfois mauvaise impression… et je le sens, donc je suis mal à l’aise et ça empire tout ! Le cercle vicieux quoi.
Même avec des gens que je connais je peux passer pour inintéressante ou terne. Tout simplement parce que ces gens là me semblent plus à l’aise, plus cultivés, plus drôles, plus tout. Alors je me renferme comme une huître et j’ai un peu envie de fuir.
Il y a des gens que je rêverais de rencontrer en vrai, mais maintenant je sais que même si j’en ai la possibilité je n’irai pas à leur rencontre. Je ne serais pas capable d’avoir une conversation et j’ai pas envie de passer pour un pot de fleur.
IMG_20170509_114823_194
Je me rends compte que c’est un peu brouillon tout ce que je dis, et je ne sais même pas bien qu’elle en est la finalité !
Mais bon, je crois que je veux juste dire que je ne suis pas faite pour vivre dans ce monde-là !
Il est trop compliqué pour moi… et encore, je sais que la vie pourrait être bien plus dure, je vous rassure, je mesure aussi ma chance d’être dans un pays tel que le nôtre.
Il n’en reste pas moins que je vis mon existence comme un combat. Que j’ai déjà du mal à m’en sortir avec mes enfants et avec mes propres doutes et faiblesses… je n’arrive plus à lutter contre les agressions extérieures aussi petites soient-elles. Comme si j’avais une carapace complètement fêlée. Une carapace que je n’ai jamais le temps de réparer avant qu’une autre pichenette ne viennent la fendiller ailleurs.

Je suis inadaptée et c’est pas facile à gérer…

39 réflexions au sujet de « Inadaptée »

  1. Amandine

    Hooo non ne dis pas ça ! Tu es pour nous un bel exemple d’une femme qui ne se laisse pas aller et qui lutte de ttes ses forces pour porter sa famille. Tu es également une belle image de modernité ! Toujours dans la recherche de projets,de choses à découvrir ! Tu es dans un passage difficile avec une grande appréhension de reprise de la vie active. Mais tu ne vois que les mauvais côtés,puisque tu n’y est pas encore. Mais il y a également le bon côté de la vie sociale que tu n’as plus (du moins dans ce contexte) et également les petits bonheur de tous les jours que tu oublies ! Il faut avancer pas à pas,défi après défi ! J’ai lu j’ai livre récemment qui nous donnait un bon conseil à appliquer. Chaque jour,oblige toi à te féliciter de trois actions que tu as faites (aider un aveugle, rendre un sourire etc…) la Vie est belle,compliquée,mais belle et précieuse. SHOW MUST GO ON

    Répondre
    1. mamourblogue Auteur de l’article

      Oui mais lutter ça fatigue, je lutte depuis trop longtemps (pas seule en ce qui concerne nos enfants hein)… Le problème aussi c’est que vois les mauvais côtés parce que je sais que ce sont toujours eux qui prennent l’ascendant sur les bons… je n’arrive pas à inverser la tendance ! Je sais pas si je suis claire en fait…
      J’ai essayer de trouver 3 trucs cools dans mes journées pendant un moment, ben j’ai vite abandonné parce que je les trouvais pas ! Ou alors j’avais les 3 même tous les jours !
      Bref, je sais bien que la vie est belle vraiment… mais bon…

      Répondre
  2. Julie

    Coucou. Ton article me touche… Je me retrouve un peu dans ce que tu dis. Moi non plus je ne supporte plus les incivilités, les personnes sans gêne etc. Ça me mets d’abord en colère puis ça me rend tellement triste, et puis même si ce n’est pas moi qui ait tort je me sens coupable +++. Au boulot c’est pareil je passe pour une fille froide, hautaine et j’en passe, c’est difficile à gérer, je me sens encore plus mal et je me renferme et ça empire!
    Tout ça pour dire que je te comprends.
    Le changement peut être bénéfique et quand on est bien entouré un échec est plus facile à surmonter!
    Plein de courage.

    Répondre
  3. Cam

    Tout pareil…capable de me plomber la journée pour une remarque faite par un inconnu, de pleurer suite à l’effort surhumain d’avoir osé dire le centième de ce que je pense à quelqu’un qui le méritait pourtant….etc. Et idem pour le boulot, sauf que moi ce n’est pas « on s’en fout un peu de la bio », mais « on s’en fout carrément de la..philo :)). Pas de solution à te donner, mais je t’envoie tout mon courage d’inadaptée <3

    Répondre
    1. mamourblogue Auteur de l’article

      Oui c’est exactement ça ! Quelque part ça me rassure de savoir qu’on est plusieurs dans ce cas… je me dis que l’humanité n’est pas perdue ^^
      Plein de bisous <3

      Répondre
  4. Egalimère

    Et si c’était le monde qui devenait inadapté à tes principes, tes valeurs.
    Et si c’étaient les contours de ton métier qui devenaient inadaptés à tes envies professionnelles ?
    Cette remise en question va te permettre, je l’espère, d’avancer et de voir plus clair dans tes envies, tes besoins.

    Répondre
    1. mamourblogue Auteur de l’article

      Malheureusement ça fait un moment que je suis comme ça, mais ça m’aide pas beaucoup à avancer… à part que je veux plus sortir de chez moi ^^
      Jsuis pas sortie des ronces !!

      Répondre
  5. Céline Daily

    Mon commentaire vaut ce qu’il vaut mais j’avais besoin de te l’écrire après avoir découvert ton texte : je comprends tout à fait ton ressenti, pour le partager la plupart du temps (l’autre partie du temps, je me mens à moi-même lol). J’ai le sentiment qu’avec les années, cette sensation empire. Tu sais, on dit souvent « avec l’âge, tu prends du recul, tu es plus zen, tu ne prends plus les choses autant à coeur, etc… » mais personnellement c’est à peu près tout l’inverse qui se produit. Plus les années défilent et plus je m’engage à 300% dans les causes qui me tiennent à coeur, mais aussi je suis encore plus sensible (bon certes la grossesse ne doit pas arranger les choses mais tout de même, lorsque j’étais enceinte de ma fille je n’ai jamais autant pleuré pour des broutilles), et j’ai l’impression que cette sensibilité s’accroît avec le temps.
    Après cette espèce de baisse de confiance en soi, je la rencontre aussi tu sais (crainte de ne pas assurer dans une conversation, ou juste préférer se mettre en retrait etc)… et à mon avis c’est propre au caractère mais il faut travailler dessus. Faire des rencontres neuves peut aider (car si on s’écoute, on finit à vivre H24 dans notre grotte avec nos gosses, c’est clair ahah). C’est pourquoi…
    Je n’ai qu’un seul conseil à te donner c’est de FONCER pour ta reconversion ! Il n’y a aucun raison d’y arriver et ça ne peut que t’apporter du positif ! Une formation, des projets ! Si d’autres ont pu y arriver, pourquoi toi tu n’en serais pas capable ?

    Bon courage Marjo 🙂
    Bisous

    Répondre
    1. mamourblogue Auteur de l’article

      Le problème aussi c’est ce que je ne sais pas quoi faire… si au moins j’avais un but j’avancerai aussi plus facilement peut-être… enfin bon encore faudrait-il que je me penche vraiment sur la question ^^
      Plein de bisous et prends bien soin de toi et de ton bidon <3

      Répondre
  6. M&S

    Oh comme je te comprends…
    Moi j’ai eu les larmes aux yeux l’autre jour quand l’hôtesse des caisses rapides m’a dit « comme tout le monde vous ne lisez pas » quand j’avais pas bien passé 2 articles qui devaient faire un lot. J’me sens idiote et rabaissée sans arrêt. Je trouve les gens agressifs tout le temps et sans raison, comme s’ils étaient tous décomplexés et qu’ils ne cherchaient même plus à mettre les formes pour s’adresser à leurs concitoyens.
    Bref, je pense que ça vient beaucoup de moi, mais peut être pas que. Et l’idée de retourner bosser me terrifie…
    Je t’aide pas beaucoup. Mais sache que quand on papote dans la flotte je n’ai pas l’impression de converser avec un pot de fleur ^^
    Plein de bisous !

    Répondre
    1. mamourblogue Auteur de l’article

      Les commerçants qui te font des remarques ça me rend folle !
      C’est parce que j’enlève le pot quand je suis dans l’eau sinon je coulerais ! Mouahaha 🙂
      Gros bisous !

      Répondre
  7. Maman délire

    Mmmmmmm…. est-ce que tu sais que je suis en pleine reconversion professionnelle ? À 43 ans ? Tout ça me parle. Aussi parce que je suis apprentie coach. Et que tout ce que tu décris, on peut apprendre à le dépasser. C’est normal d’avoir peur. C’est normal d’être touchée par l’agressivité.. j’aimerais bien prendre un verre avec toi pour en discuter ! Chui gentille ! Et à partir de juillet Je serai mega dispo si ça te dit !

    Répondre
  8. Ariel

    Je me reconnais ds ce portrait que tu dresses de toi… J ai 32 ans, 2 enfants, je suis séparée du papa (merci la secrétaire hahaha),j ai tellement peur de l échec que j arrête tout ce que j entreprends des que je sens que l échéance approche, imagine: je passe mon permis à peine cette année et tu ne imagines pas le stress dans lequel ça me mets ( je me suis déjà réveillée en suffoquant!!)… Je ne parle pas de mon triturage de cerveau concernant les enfants: « est ce que je fais bien?assez?trop?… »
    Et pour couronner le tout, je pense que je suis tellement angoissée que ça bloque l arrivée de bébé avec mon compagnon… Bref, mon mot est un peu cafouilli mais simplement pour te dire que tu n’es pas seule! ❤
    PS: tu es très belle sur cette photo

    Répondre
  9. Coralie - Plumes à paillettes

    Je ne te connais pas vraiment, et c’est vrai que lors de notre rencontre nous avons du echanger que quelques mots… Et je le regrette ! Ton article me touche, ce que tu montre de toi parait sur les reseaux parait tellement autre. J’aime te suivre, et je ressent souvent la même chose que toi face au monde. C’est plus une hypersensibilité que le fait d’etre inadapté selon moi. et finalement je trouve ca bien plus joli et moins dur. Alors pour moi, tu reste une belle personne hypersensible, rien de mal ou de mauvais donc 😉
    A tres bientot !

    Répondre
    1. mamourblogue Auteur de l’article

      C’est pas grave 😉 C’était un bon moment au Zebulon mais c’est typiquement les moments où je ne suis pas à l’aise ! Je ne connaissais presque personne et vous vous connaissiez toutes, du coup c’est pas facile 🙂
      Oui je pense effectivement que c’est une grosse hypersensibilité mais à force c’est dur à gérer…
      A bientôt <3

      Répondre
  10. Carlota

    Hello Marjolaine, ton article me touche beaucoup. Surement car j’ai longtemps été dans ce cas et que je le suis toujours un peu… Des anecdotes telles que celle que tu racontes dans ton article avec le monsieur à la caisse j’en ai aussi …
    Mais plus le temps passe et plus je me rends compte que ça ne sert à rien de lutter contre ça, de se comparer aux autres et de vouloir être parfaite car même si c’est le cas on trouvera toujours à te critiquer ! Le monde est ainsi fait ! Bref faut vraiment activer le mode « Je m’en fous de ce que les autres disent/ pensent ». Car au final c’est bien pour soi que l’on vit, pas pour les autres.
    A savoir aussi que l’avis d’une personne sur soi dans une situation donnée ne doit pas devenir une vérité absolue sur tout notre être. Toujours remettre les choses en perspective.
    Bien sûr, ça ne changera pas un claquement de doigts mais petit à petit ça vient, on peut réussir à avoir un état d’esprit, je te promets 😉 En gros il faut éduquer le cerveau à cela tel qu’on l’éduquerait à autre chose. La sensibilité n’est pas un défaut, et le fait d’avoir voyagé et étudier à l’étranger me l’a fait d’autant plus comprendre.
    Parfois c’est une question de société comme tu dis. Ou plutôt de comment notre « background » fait qu’on est conditionné pour vivre selon les soi-disantes « bonnes règles » de la société. Mais le jour où on fait l’effort de se détacher de ça, c’est ça qui fait que tout d’un coup les portes s’ouvrent. Il y a encore 5 ans j’étais paumée et jamais je n’aurais cru faire le métier que je fais aujourd’hui.
    Ne crois pas qu’une reconversion t’est hors de portée. Il faut juste que tu puisses identifier tes points clé : vue d’extérieure je vois que tu es créative, que tu as un excellent esprit d’analyse, que tu es curieuse, que tu es cultivée, que tu as l’esprit du collectif , que tu as de l’humour… et ce sont des qualités que tu peux te sentir libre d’exploiter dans beaucoup de métiers… Je suis désolée pour ce texte complètement décousu mais je serai ravie d’en parler un jour avec toi 🙂

    Répondre
    1. mamourblogue Auteur de l’article

      Merci pour ton message, c’est vrai qu’il faudrait que passe au-dessus de tout ça, je le sais… mais entre le savoir et le faire, y’a un fossé ! 😉
      On pourrait s’organiser un ptit café/verre avec Céline d’ailleurs un jour, ce serait cool 😉
      Bises

      Répondre
  11. Lespetitespoulettes

    Oh là là là là. Tu fais des choses superbes : t’occuper de tes enfants, écrire des articles très sympas sur ton blog., sortir. Ils sont bien bêtes tous ces gens là. Il faut se recentrer sur les choses essentielles et laisser ces langues de vipères de côté. Allez courage 🙂
    Bises

    Répondre
    1. mamourblogue Auteur de l’article

      C’est pas tellement les langues de vipères parce que des fois c’est vraiment pour rien ! C’est vraiment mon caractère et cette hypersensibilité relou qui me pourrissent la vie…
      Bises !

      Répondre
  12. Chab

    L’inadaptée que je suis te comprend à 100 % !
    Je n’ose même pas faire des remarques aux inconnus indélicats tellement j’ai peur de me faire jeter. Rajoute à ça le fait de ne pas avoir de travail, ni même de métier et de faire des attaques de panique et bien je peux te dire que moi aussi je me trouve inintéressante et que ma vie sociale est plus que restreinte.
    Il faut se dire que ça passera (peut être) que ce n’est qu’une passade avant de trouver un jour la bonne voie.
    En attendant je te trouve super intéressante moi même si tu penses le contraire et haut les cœurs comme dirait ma mamie
    Plein de courage

    Répondre
    1. mamourblogue Auteur de l’article

      Trouver la voie c’est dur… je pensais vraiment avoir trouvé la mienne, je voulais faire ça depuis toute petite et j’ai été bien déçue… du coup je suis un peu (beaucoup) déboussolée…
      Merci en tout cas <3

      Répondre
  13. MamaFunky

    Je ressens les mêmes choses que toi. Je crois que c’est la veillerie qui nous rend plus « humaine ».
    Avant je m’en fichais de ces petites agressions au quotidien. J’arrivais à passer outre. Mais aujourd’hui, pour un rien j’ai les larmes qui me montent.
    A mon avis on est pas inadapté. C’est juste que les autres sont des cons !

    Répondre
    1. mamourblogue Auteur de l’article

      Haha ! C’est une très bonne option aussi 🙂
      Enfin bon, il paraît qu’on est toujours le con de quelqu’un alors on est pas sortis des ronces ^^

      Répondre
  14. Fanny

    Je suis comme toi sur bien des points … à la différence près que depuis qu’on est ici je ressens beaucoup moins de « petites incivilités » qu’à Marseille … après je fais beaucoup moins de choses que toi aussi 😉
    Par exemple je ne fais quasi plus de courses : je fais un maximum au drive, c’est ca de moins à gérer !
    Mais je partage tout le reste, les remarques, les choses que je vois/j’entends/je lis qui me rendent mal à l’aise, …
    En tout cas ce sont ces termes que j’emploierais aussi pour me définir : inadaptée et coupable !
    Ce qui me questionne aussi c’est « l’exemple » que ça donne à mes enfants, et comment faire pour à la fois ne pas les formater (en les rendant adaptés à la société dans laquelle nous vivons) et faire en sorte qu’ils arrivent quand même à être heureux en grandissant.

    Répondre
    1. mamourblogue Auteur de l’article

      Oui je pense que j’en subi moins ici qu’en région parisienne, mais je crois que comme j’y étais plus habituée là-bas je le gérais mieux…
      Là du coup j’y arrive plus !
      J’espère vraiment qu’ils n’auront pas le même caractère que moi mais je crois que pour 2 d’entres eux déjà c’est pas gagné !

      Répondre
  15. Myriaime

    Bonsoir,
    Rassure toi tu n’est pas inadaptee, ou alors on sera deux…
    Je me retrouve beaucoup en tes propros..mais rassure toi, ça se gère….

    C’est super tu as une coatch qui te propose de l’aide, j’en aurais tout aussi beasoin…

    Prends soin de toi et tiens nous au courant

    Répondre
    1. mamourblogue Auteur de l’article

      Hello !
      Ah non personne ne me propose de l’aide, c’est une ptite blague 😉
      Je réponds à ton mp dès que j’ai 5 min !
      Merci !

      Répondre
  16. gwen

    En tant qu’hypersensible, je comprend parfaitement ton ressenti.
    J’ai l’impression que les valeurs essentielles, le respect, la politesse, se perdent.
    Je ne compte plus les messages auxquels on ne m’a pas répondu par exemple, les « Oh, j’ai oublié », « Je suis débordée en ce moment ». Du coup j’ai décidé de ne plus m’occuper de ces personnes.
    Par contre je n’hésite plus à dire ce que je pense et çà fait du bien.
    C’est dur de se faire respecter: On dirait que les autres ressentent notre fragilité et ne peuvent s’empêcher d’en profiter, de s’engouffrer dans nos failles et je suis parfois fatiguée de me battre moi aussi.
    Désolée, mon message est brouillon mais saches que tu n’es pas seule.

    Gwen.

    Répondre
    1. mamourblogue Auteur de l’article

      Non c’est pas du tout brouillon ! Pas plus que mon article en tout cas ^^
      Et je comprends tout à fait ! 🙂
      Par contre, j’avoue que ça m’arrive clairement d’oublier des messages… bon je suis pas aidée avec le blog, j’en reçois par tous les biais (fb, blog, mail, insta, twitter, sms !) du coup, je suis un peu débordée et parfois ça passe à la trappe parce que j’arrive plus à me souvenir de tout !
      Mais bon à part ça je suis d’accord, beaucoup de choses essentielles se perdent…

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *