Fiche de lecture #10

Enfin un peu de livres pour les grands ! Ça faisait un moment que j’avais pas donné mes dernières lectures… bon faut dire que je suis toujours pas rapide pour lire et que ma pile grandit de jour en jour !

Les Élues de Maggie Mitchell, Editions Préludes, 15€90.
les-elues
« Tout le monde nous croyais mortes. Nous avions disparu depuis près de deux mois. Que pouvait-on encore espérer ? »
L’été de leurs douze ans, Loïs et Carly May ont été kidnappées et séquestrées dans un pavillon de chasse pendant six semaines. Vingt ans plus tard, Loïs enseigne la littérature britannique au sein d’une petite université de New York, et Carly May peine à relancer sa carrière d’actrice à Los Angeles. Le scénario d’un film, dont l’intrigue est semblable à ce que les deux femmes ont vécu, va de nouveau les rapprocher. Cette étrange coïncidence les confrontera aux fantômes d’un passé qui les hante.

Celui-ci je l’ai lu cet été et j’ai vraiment bien aimé. On suit deux histoires en parallèle : celle de ces petites filles pendant leur période de captivité et celle de ces mêmes petites filles devenues adultes.
L’ambiance parfois pesante avec leur kidnappeur est plutôt bien retranscrite. On voit comment des enfants peuvent finalement s’attacher à la personne qui les a séparées de leur famille et ça fait un peu froid dans le dos.
Il est aussi très intéressant de voir comment ces deux petites filles ont évolué, comment elles vivent avec ce souvenir et la façon qu’elles ont de l’exorciser ou au contraire de rester « fidèles » à cet homme. Il est finalement assez rare que l’on parle de « l’après » dans les romans.

Ainsi pendant tout le roman on passe de l’une à l’autre, adulte ou enfant ce qui permet de connaître vraiment bien Loïs et Carly May même si on peut parfois être surpris par leurs réactions, à force d’être ensemble, elles déteignent l’une sur l’autre.

L’écriture est plaisante et c’est un bon premier roman. Je reste malgré tout un peu déçue de la fin qui arrive très vite et qui était assez prévisible. Bref, ça reste un bon moment de lecture !

Vintage de Grégoire Hervier, Editions Au Diable Vauvert, 18€50.
cvt_vintage-psycho_9973
Comment un jeune journaliste à la recherche de la mythique Moderne de Gibson, Saint Graal des guitares vintage, découvre le passé mystérieux d’un pionnier maudit du rock’n’roll… De Pigalle aux rives du loch Ness, de Sydney à la route du blues, un road trip palpitant et plein d’humour qui, de meurtres en courses-poursuites, remonte aux origines culturelles, artistiques et techniques du rock.

Celui-ci m’a beaucoup beaucoup plu ! Déjà il parle de rock, moi qui n’écoute quasiment que ça, j’étais aux anges !
Et je crois que tout m’a plu dans ce roman… L’histoire, cette quête du Graal incroyable qui emmène Thomas sur les routes des Etats-Unis dans des lieux parfois complètement improbables.
On apprend une foule d’anecdotes sur le rock et les stars du rock, sur le monde des collectionneurs et sur les guitares ! J’imagine très bien le nombre d’heures passées par l’auteur pour nous fournir autant de détails dans son roman… Et on ressent clairement qu’il est lui-même un grand fan de ce type de musique.
C’est donc écrit comme un roman policier dans lequel la disparue n’est pas une jeune femme mais une guitare légendaire… Thomas mène ainsi une enquête digne des plus grands policiers.
C’est plein de rebondissements, c’est palpitant, parfois on se décourage quand les fausses pistes s’enchaînent et on reprend espoir à chaque nouvel indice !

Et cerise sur la guitare, on peut écouter la playlist qui correspond à Vintage et elle est incroyable…
J’ai découvert cet auteur avec ce livre mais je pense que du coup je vais me procurer ses autres romans !

Les Anges sans visage de Tony Parsons, Editions de La Martinière, 21€50.
51eu0fyuv-l-_sx195_
A Londres, les grandes familles abritent les secrets les plus terrifiants.
Une famille est retrouvée assassinée dans sa luxueuse demeure, après les fêtes du Jour de l’an. Le plus jeune fils a disparu.
Quel est le véritable motif du crime ? Pour quelles raisons le meurtrier a-t-il utilisé un pistolet qui sert d’habitude à tuer le bétail dans les abattoirs ?
Trente ans plus tôt, un homme a éliminé un père et ses trois fils de la même façon. Mais « l’Exécuteur » est aujourd’hui un homme malade, mourant, qui vit dans une caravane. Difficile de penser qu’il peut être lié, de près ou de loin, à une famille aussi riche et puissante…
L’enquêteur Max Wolfe va se retrouver tiraillé entre la nécessaire tendresse dont il entoure sa fille, qu’il élève seul, et sa rage de policier endurci, qui n’a de cesse de rendre justice.

J’ai fini ce livre il y a 2 jours, c’est encore tout frais dans mon esprit ! Je l’ai dévoré… c’est d’ailleurs peut-être une des causes de ma grande fatigue ! Eh ouais, il y a des soirs où j’ai lu jusqu’à 1h30 du matin tellement je ne pouvais pas le lâcher.
Et pour te dire comme il est prenant, j’ai lu un soir où il y a eu de l’orage ici, ça faisait bouger les volets et il y avait plein de bruits dans la maison, eh ben j’étais complètement flippée !
L’histoire nous prend aux tripes, peut-être encore plus quand on a des enfants. On se dit qu’on pourrait être à la place de cette famille qui cherche à retrouver ce petit garçon.

Tout y est dans ce roman, émotion, suspense, rebondissements et quand on pense être sur la bonne piste, on se rend compte qu’on s’est complètement trompé !
C’est ce que j’aime dans ce type de roman, ne pas arriver à deviner qui est le tueur avant la dernière page…
Parsons nous tient en haleine du début à la fin et c’est vraiment bien écrit. Ce livre a des scènes qu’on pourrait tout à fait voir au cinéma, d’ailleurs l’une d’entre elles m’a vraiment fait pensé à Kill Bill.

Bref un très très bon roman policier, vraiment bien écrit, de quoi passer des nuits blanches, foncez !

2 réflexions au sujet de « Fiche de lecture #10 »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *