À la découverte du Floc de Gascogne


Il y a une quinzaine de jours j’ai été conviée à un week-end de découverte en Gascogne afin de découvrir (presque) tous les secrets du Floc de Gascogne…

Moi je ne connaissais que de nom aussi bien la région que l’alcool ! J’étais donc ravie d’en savoir plus.
On nous avait prévu un programme de folie, entre dégustations, visites et bons ptits plats… autant te dire que tout était là pour me plaire !

J’espère donc, à travers cet article, te donner envie de découvrir cette région et de venir goûter cette spécialité qui peut se boire en apéritif, en digestif, en cocktail et même servir en cuisine…

Personnellement, j’ai été enchanté de ce que j’ai découvert… nous avons visité plusieurs domaines et rencontré plusieurs producteurs de Floc et à chaque fois j’ai été touchée par leur gentillesse et leur passion. J’ai vraiment trouvé ces personnes chaleureuses, généreuses et adorables.
Non pas que les producteurs bordelais ne soient pas agréables hein, mais je sais pas… c’était pas pareil. On avait l’impression d’arriver chez des amis quasiment quoi.

Alors allons-y ! D’abord c’est quoi le Floc de Gascogne ?
C’est donc un alcool, à base d’Armagnac (1/3) et de jus de raisin de différents cépages (2/3). Il en existe un blanc et un rosé (eh oui, il n’est pas rouge, il est rosé !).
Et pour être producteur de Floc il faut obligatoirement être également producteur d’armagnac.
Les vignobles du Floc s’étendent sur 3 départements, le Gers (à 80%) ainsi que le Lot et Garonne et les Landes.

Il n’existe ainsi pas un seul Floc (contrairement au Lillet ici), mais il y a autant de Floc que de producteur. Eh oui, ils sont libres de mettre les cépages qu’ils veulent dans leur Floc (même si la quantité de certains cépages est réglementée), du coup tous n’ont pas le même goût et nous l’avons bien senti en visitant les domaines.

Et puis pour la petite histoire, sachez que le Floc de Gascogne possède sa confrérie et qu’elle est uniquement féminine ! Elle a été créée par des femmes qui avaient pour mission de faire connaître le Floc et de le vendre et c’est resté ainsi ! Aujourd’hui des hommes sont intronisés mais le conseil d’administration et toutes les décisions sont prises par des femmes, les Dames du Floc de Gascogne.

Nous avons commencé notre WE de découverte en allant dîner à l’hôtel restaurant le Continental à Condom.
On nous a préparé un très bon cocktail à base de Floc, le Pink Flower.
Je vous en donne d’ailleurs la recette car il est très facile à refaire :
1 cl de blanche d’Armagnac
5 cl de Floc de Gascogne blanc
4 cl de jus de fraise
1 trait de citron pressé

Hop on met tout dans le shaker et on verse !

Puis nous avons fait notre premier dîner autour du Floc… ce menu est d’ailleurs disponible au restaurant sur réservation. Il est bien sûr adapté aux saisons donc vous n’aurez pas forcément la même chose.
Pour nous c’était melon et jambon cru accompagné de Floc de Gascogne rouge, suprême de volaille à la sauce au Floc de Gascogne et légumes et enfin soupe de fruits de saison au Floc de Gascogne blanc.

C’était absolument délicieux ! Et en plus on a pu manger en terrasse…
L’hôtel est également très beau et il dispose même d’un spa. Vous pouvez y aller les yeux fermés, c’était parfait !

Le samedi matin nous avons visité la Cave Les Hauts de Montrouge à Nogaro. C’est une énorme coopérative dirigée par Patrick Farbos, cet homme est un vrai personnage ! Et quand je vous parle de la chaleur des Gascons, je peux vous dire qu’il la représente bien !

Les chais étaient gigantesques ! Nous avons pu monter en haut des cuves et la vue était magnifique.

On a pu voir quasiment toutes les étapes de l’élaboration du Floc de l’arrivée des grains de raisins à la mise en bouteilles.

On a également pu jeter un oeil aux 2 alambics qu’ils ont. Car en fait, tous les producteurs n’ont pas leur propre alambic pour faire l’armagnac. La plupart en louent un pendant la période de production. Ce sont des alambics qui fonctionnent en continu, il faut les surveiller nuit et jour.

Puis nous sommes allés visiter et déjeuner au Domaine Laguille à Eauze.

Ce domaine est plus à taille humaine. On a pu goûter le jus de raisin à différents stade et de différents cépages. Il faut faire les assemblages assez rapidement car le raisin ne doit pas fermenter !

On a également pu voir comment le raisin était ramassé et c’était plutôt impressionnant cette énorme machine qui secoue les ceps pour récupérer les grappes de raisin…

Nous avons bien sûr dégusté leur production et j’ai acheté une bouteille de chaque Floc… ben oui hein, fallait bien que mon mari puisse goûter !

On a déjeuné en compagnie des propriétaires autour d’un buffet préparé par Le Loft à Eauze. Encore une fois c’était très bon et c’était accompagné des vins blancs du domaine Laguille…
Il faisait bon, on a failli ne jamais en repartir tellement on était bien !

Mais nous étions attendus pour un atelier spécial au Domaine Magnault : c’était un atelier d’assemblage !
Eh oui nous allions pouvoir créer notre propre Floc de Gascogne !

Bon j’avoue il n’était pas réglementaire du tout, les proportions n’ont pas été respectées, on a encore du boulot avant de pouvoir vendre notre Floc !

Mais qu’est-ce que c’était intéressant de pouvoir jouer aux ptits chimistes, observer les couleurs, trouver ce qu’apporte chaque cépage au mélange et finalement choisir ce qui nous correspondait le mieux…
J’ai adoré ! Et puis il faut dire aussi qu’on a été encore une fois particulièrement bien reçus et qu’on a bien rigolé.


Nous sommes ensuite retournés à notre hôtel, Le Pardaillan à Gondrin, pour nous reposer un peu et pour dîner.
C’était de nouveau un dîner à base de Floc et on s’est encore régalés :

Dimanche matin, on a vidé nos chambres et nous sommes partis pour la dernière visite.
C’était le Domaine de Paguy à Betbezer d’Armagnac. C’est le plus petit domaine de notre week-end, il est tenu par Myriam, une femme énergique et encore une fois hyper chaleureuse et passionnée.
Le domaine fait également gîte et chambre d’hôtes et c’était tellement beau que j’y serais bien restée la semaine.

Les vignes entourent complètement le domaine, on est donc au calme… on entend juste les poules qui se baladent !

Nous avons donc visité le chais et goûté son Floc que j’ai trouvé délicieux ! En fait si j’avais pu j’aurais acheté des bouteilles à chaque producteur !

Nous avons pique-niqué tous ensemble en buvant du Floc et encore une fois le départ a été bien difficile !

Franchement c’était une région que je ne connaissais pas du tout mais je pense vraiment que nous reviendront en famille. Il y a tellement de choses à voir, à visiter et à goûter ! Et puis on est qu’à 2h de Bordeaux, alors pourquoi se priver !

Et puis ça reste le meilleur moyen de se procurer du Floc ! Pouvoir le goûter dans les différents domaines et choisir celui qu’on préfère c’est génial !
Sinon vous pouvez également en trouver en grandes surfaces… Il y en a aussi chez les cavistes Nicolas.
Mais rien ne vaut le contact et je vous l’assure ces rencontres vous feront du bien au cœur !

Pour ma part je remercie sincèrement les différents producteurs de nous avoir aussi généreusement reçus, merci également à Marion et Delphine de m’avoir invitée et à mes compagnons blogueurs (Pteapotes, la Vie d’une Curieuse, Ouatcanailledoux, Mummy Chamallow, Lilimoncello, Cha’s Hands et le seul homme Tendances Blook) pour ce joli week-end.
Mon foie faisait flocfloc à la fin mais c’était que du bonheur !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *