Le creux du ventre vide


Il y a 9 ans, pour notre voyage de noces, j’arrêtais la pilule.
Il y a 6 ans, pour la fête des mères, j’apprenais que j’étais enceinte de Craquotte.
Il y a 3 ans, pour l’anniversaire de Maximus, je lui apprenais que j’étais enceinte de Bulotte.

Cette année, c’est l’année où il devrait y avoir quelque-chose en toute logique.

Cette année pourtant, j’ai le ventre vide.

C’est un choix. Nous n’aurons plus d’enfants. Et pourtant, depuis 2 mois je ne pense qu’à ça. Pas vraiment à avoir un nouveau bébé mais au fait que c’est le moment où, il y a 3, 6 et 9 ans un bébé s’était installé. Et que cette fois, ça ne sera pas le cas.

Ça me travaille quand même. J’ai appris 2 grossesses de copines récemment, dont une hier soir ici même ! Je suis absolument folle de joie pour elles.
Mais une petite voix dans ma tête dit aussi « toi tu n’as rien à annoncer. Toi tu n’auras plus rien à annoncer ! ».

Alors en ce moment, ça me fout un peu la chouine…

Ne plus jamais ressentir l’immense joie (et l’immense trouille) quand on comprend qu’on est enceinte.
Ne plus chercher de façon originale de l’annoncer à son mari, à ses enfants…
Ne plus jamais sentir les premiers papillons dans le ventre puis les premiers vrais coups.
Ne plus jamais voir ce ventre onduler ou sursauter.
Ne plus jamais voir les grands parler au bébé à travers le ventre.
Ne plus jamais vivre la rencontre !
Ne plus jamais avoir un rôti tout chaud déposé sur mon ventre…
Ne plus jamais avoir de nourrisson à soi dans les bras…
Ne plus s’extasier au premier « Maman » ou devant les premiers pas…

Je savais tout ça quand j’étais enceinte de Bulotte alors j’ai fait tout ce que je pouvais pour bien en profiter. Et je crois pouvoir dire que j’ai plutôt réussi.

Mais malgré tout, ça pince un peu le cœur.

J’ai l’impression d’être une coquille vide, d’être un peu vieille et d’avoir une carcasse maintenant inutile.
J’ai aussi l’impression de tourner une page de ma vie. De basculer d’un autre côté et c’est pas forcément le bon…

Bien sûr, j’ai eu de la chance, j’ai eu 3 enfants dès que je le voulais, il n’y a jamais eu d’attente. J’ai eu 3 enfants en pleine santé, que demander de plus ?

Et puis je relativise parce que je ne veux plus revivre tous les mauvais côtés.
Je ne veux pas reprendre les 20 kg que j’ai enfin perdus.
Je ne veux plus me lever la nuit pour donner les biberons.
Je ne veux plus me stresser à chaque fois que mon bébé est malade (oui je stresse beaucoup moins quand ils grandissent quand même).
Je ne veux plus être stressée dès que je ne ressens plus les mouvements dans mon ventre.
Je ne veux plus ressentir cette immense fatigue de la première année (qui ne m’a toujours pas complètement quittée).
Je veux arrêter de mettre des couches !
Je veux pouvoir passer un peu de temps avec mon mari, ce qui commence tout juste à arriver.

Je sais que je me sens maintenant trop vieille, moins patiente et trop fatiguée pour avoir le courage de refaire un bébé. Je sais que cette époque est définitivement révolue.

JE SAIS.

Mon côté rationnel sait. D’ailleurs, ce côté rationnel me dit qu’on a aussi un crédit à payer, qu’on a même plus assez de place à la maison et que ce bébé serait donc obligé de dormir dans la baignoire, qu’il n’y a plus assez de place dans la voiture non plus pour installer un autre siège bébé…

Mais mon côté irrationnel ne veut rien entendre ce ptit con !

Je vais avoir 38 ans, j’ai 3 enfants et je veux un bébé.
Je vais avoir 38 ans, j’ai 3 enfants et je ne veux plus de bébé.

50 réflexions au sujet de « Le creux du ventre vide »

  1. Fifi

    Ohhhh comme ça résonne en moi ce que tu écris…
    Je vis ça depuis 3 ans.
    Jai pris le parti de me dire « vis ces moments comme les derniers », j’ai donné les poussettes, les vêtements (en gardant mes préférés pr chacun, peut être pour leurs enfants un jour) et puis « C’est le dernier jour de biberon » en me disant que la page est tournée….
    Mais malgré tout ça, j’aimerais avoir le ventre plein, leur offrir la petite soeur ou le petit frère de plus ( et qu’ils me réclament)…
    Il ya des moments où on a pas envie de relativiser…
    C’est vrai, mais il est pas un peu trop long ce moment là???

    Répondre
    1. mamourblogue Auteur de l’article

      Moi j’ai encore rien donné…
      Mais il va falloir, on manque déjà cruellement de place, c’est par pour garder tout ce qui ne sert plus…
      Je m’attends à ce que la dernière nous réclame un bébé un de ces jours, ce sera normal mais bon, là aussi ça serait sans fin 😉

      Répondre
  2. Agnès

    Très belle analyse… J’en ai eu cinq, et à chaque fois on craint ce « petit dernier ».… Alors il faut bien s’arrête un jour, car tu auras envie d’un cinquième, d’un sixième….. Ils sont magnifiques, reste sur tes victoires, jolie maman.

    Répondre
  3. Christine

    Bonjour votre message d’aujourd’hui me touche énormément car moi je n’ai pas eu de décision à prendre après 3 grossesses j’ai eu l’interdiction formelle d’être de nouveau enceinte et j’ai eu le ventre vide aussi mais aujourd’hui 21 ans plus tard je peux annoncer le mariage de mon fils aîné alors dans la vie il y a un petit creux dans notre ventre et dans notre tête mais la vie nous permet d’annoncer d’autres choses il se peut que dans quelques temps j’annoncerai que je serais Mamie bon courage et amitié

    Répondre
    1. mamourblogue Auteur de l’article

      Oui c’est aussi ce que je me dis, il y aura des jolies nouvelles à annoncer plus tard, des diplômes, des bébés et ce sera bien !
      Merci en tout cas 😉

      Répondre
  4. Oph

    Ah bah ca me rassure pas . Moi qui espère que ce désir d’enfant disparaitra avec la naissance de notre petit 3eme . Non plus sérieusement je peux comprendre cette ambivalence des sentiments…

    Répondre
    1. mamourblogue Auteur de l’article

      Mouahaha ! Nan mais quand même je sais que j’en veux pas d’autres hein… mais c’est mignon les bébés 🙂

      Répondre
  5. Suzanne

    J’aurais presque pu l’écrire cet article (sauf que j’ai un enfant en moins :p).
    Ambivalence quand tu nous tiens. Quand j’étais enceinte de ma deuxième, on envisageait un 3e alors j’ai vécu cette grossesse comme je devais la vivre mais pas forcément comme la dernière. Et Miss K a grandi (on fêtera ses 6 ans lundi prochain…) et l’envie du 3e s’est envolé aussi parce qu’on a trouvé notre équilibre mais bizarrement, je ressens comme un manque, comme une envie de porter la vie de nouveau, d’allaiter, de pouponner mais la raison me rappelle à l’ordre, on est tellement bien comme ça, pas de couches, pas de siestes, pas de biberons et autre…
    Bref, ainsi va la vie…

    Répondre
    1. mamourblogue Auteur de l’article

      Oui quand ils grandissent on profite aussi facilement (enfin nous en tout cas !) donc c’est bien aussi !
      On va pouvoir faire d’autres choses et il y aura d’autres beaux événements à fêter dans l’avenir !

      Répondre
  6. Joyeux Angelique (lolotybaby)

    Je pense tout pareil, et j’ai eu ce bebe 4.
    C’est dure à vivre d’autant plus que pour monsieur c’est fini.
    Pourquoi se torturé ainsi!
    Je pense que nous n’aurons pas de réponse.

    Répondre
    1. mamourblogue Auteur de l’article

      C’est clairement fini ici ^^
      Mais effectivement je continue à me torturer alors que même moi je sais que j’en veux pas !

      Répondre
  7. sageetfemme

    Le désir d’enfant/ grossesse c’est compliqué et ambiguë. Et ça commence dès le début des rapports. Combien de fois ai-je fais un test en espérant ne pas être enceinte car ce n’était pas le « bon gars », le « bon moment » et finalement être déçue de voir un résultat négatif… Rien de tel qu’une nuit dans une maternité dans un service maman-bébé avec pleins de bébés qui hurlent la nuit pour faire passer ces envies… 😛 On fait le plein de câlins et on n’oublie surtout pas sa pilule en rentrant à la maison en appréciant le silence.

    Répondre
  8. M&S

    Bwaaaaah que ces lignes sont difficiles à lire pour moi qui me sens incomplète et qui dois pourtant tirer un trait sur ce petit dernier qui n’arrivera jamais. Faut jamais dire jamais, je sais. Mais je sais aussi qu’il faut être deux pour faire un bébé et que dans mon cas, le deuxième ne veut pas. Je suis déjà heureuse d’avoir réussi à le convaincre pour la deuxième. Mais quand même, c’est compliqué de batailler contre ce ventre qui hurle son manque, qui se désespère de rester vide.
    Bisous

    Répondre
    1. mamourblogue Auteur de l’article

      Oui mais G est encore petite quand même 😉
      Mais bon, c’est sûr que c’est pas facile quand les deux ne sont pas d’accord sur le nombre…
      En tout cas, 2 merveilleuses petites filles c’est déjà génial 🙂
      Gros bisous !

      Répondre
    1. mamourblogue Auteur de l’article

      Oui je comprends, c’est probablement encore plus difficile quand ce n’est pas son propre choix…
      Bisous

      Répondre
  9. Alexandra

    Bonjour.
    Je crois qu’on vit toutes ce moment à un moment donné. Et peu importe qu’on ai 1 ou 5 enfants on doit un jour faire le deuil du petit dernier qu’on n’aura pas !
    Je repense avec nostalgie mes 1ers mois avec mon tout petit bébé.
    J’aimerais mettre en route le 2ème mais ma question que je n’arrive pas à répondre c’est est ce une envie d’un 2eme ou seulement l’envie de revivre la grossesse, la rencontre et ses 1ers instants magiques.
    J’ai mis du temps à tomber enceinte, rien ne c’est passé comme sur des roulettes et je crois que j’aimerai recommencer, vivre une grossesse sereine et épanouie ! C’est sûrement très egoiste:D

    Répondre
    1. mamourblogue Auteur de l’article

      Bonjour,
      Nan je crois que c’est normal d’avoir envie de vivre une jolie grossesse… moi j’ai toujours envie d’avoir un accouchement sympa, bon ben c’est jamais arrivé ^^
      Je te souhaite de pouvoir répondre à ces questions 😉

      Répondre
  10. Laurinette

    Ahh mais comme je te comprends…..
    J’ai 2 enfants, 2 merveilles et parfois la question du 3ème se pose… On n’arrive pas à savoir avec mon mari si on franchit cette étape du 3ème ou non… Les enfants grandissent, on sort des couches, on peut faire de chouettes sorties tous les 4, ils sont de plus en plus en autonomes…
    Et puis parfois je me dis que j’aimerai connaitre encore une nouvelle grossesse (sachant que ma première => prématurité donc frustration de ne pas avoir eu une grossesse « normale »), les joies de ce petit bébé qui se blottit et s’endort contre toi… cette impression aussi que ce corps devient inutile puisqu’il ne portera plus la vie…
    Bref je te comprends carrément… On est pleine de contradictions 🙂

    Répondre
    1. mamourblogue Auteur de l’article

      Oh oui, je suis une reine de la contradiction 😉
      Mais je sais quand même que j’ai fait ma part, je vais arrêter… je mangerai les bébés des copines ^^

      Répondre
  11. Emilie

    Je vais en avoir 42 et je veux un bébé. Ça m’a pris tout d’un coup fin avril là comme ça en achetant une tenue de naissance pour une amie chez Catimini.
    J’en ai parlé à mon homme qui n’en n’a pas cru ses oreilles. Il était fou de joie. Nous avons décidé d’être fous tout court et d’essayer à partir juillet.
    Je réalise que le désir d’enfant est de l’ordre de la pulsion, de l’instinct de vie et on tente d’y mettre un peu de raison mais parfois la raison n’a pas le dernier mot…

    Répondre
    1. mamourblogue Auteur de l’article

      Et je suis super contente pour vous ! C’est vrai, faut jamais dire jamais 😉
      Jte souhaite que ça arrive vite alors <3

      Répondre
  12. Ciloucr

    Bientôt 38 ans et 3 enfants: 9 ans 1/2 8 ans 1/2 et presque 3 ans 1/2. Je me suis posée la question du 4ème jusqu’à pas longtemps et ça y est elle est prise (on en parlait hier avec ma belle soeur): trie dans les affaires que l’on gardait au cas où (don pour ce qui est donnable et déchèterie pour le reste). Ma dernière un peu au même moment est devenu propre et la réunion pour sa rentrée en septembre est demain. Mon bébé est une grande fille et j’ai de la chance de par mon métier assistante maternelle d’avoir des bébés et des enfants en bas âge mais sans les nuits hachurées, les réveils matinaux, les poussées de fièvres au milieu de la nuit ou le week-end! J’ai aimé être enceinte mais en y repensant, j’étais malade comme un chien dès les premiers jours jusqu’à l’accouchement! Je ne jalouse plus les femmes enceintes ma raison et mes tripes sont en accord. Mais c’est mon histoire et mon ressenti du moment.
    Je comprends bien ton cheminement ainsi que ta règle des 3: 3ans mais peut-être aussi 3 enfants!
    Bisettes
    Ps: j’adore la photo de ton bidou avec tes 2 grands.

    Répondre
    1. mamourblogue Auteur de l’article

      3 enfants c’est bien… et ils sont en pleine forme, donc c’est une belle famille chanceuse 🙂
      On va profiter autrement…
      Y’a juste des jours où j’ai plus de mal à refréner cette envie alors qu’au fond je sais que non !
      Et merci pour la photo 🙂
      Bises

      Répondre
  13. Fanny

    J’aurais pu l’ecrire Mot pour mot à 1 enfant près : on avait dit 4, on en a 4, et sur les 10 dernières années je n’ai jamais été « pas enceinte » pendant si longtemps !!! Ma dernière va rentrer à l’ecole en septembre, ça me fait bizarre, elle est toujours mon bébé à mes yeux, alors que les autres me paraissaient déjà « grands » à son âge puisque déjà « grand frère/grande sœur » !
    Mais j’aimerais tellement revivre grossesse/accouchement et les premiers mois des nouveaux nés (mais sans la fatigue et les nuits pourries, ça j’en ai déjà bien assez comme ça !)
    Et á côté de ça quand j’ai eu du retard il y a quelques mois j’ai bien flippé

    Répondre
    1. mamourblogue Auteur de l’article

      Hahaha oui moi aussi ça me ferait bien flipper !
      Je crois qu’effectivement ça restera toujours mon ptit bébé vu que c’est la dernière… Bon et puis j’ai encore un an avant qu’elle aille à l’école alors c’est encore mon bébé ^^
      Bises !

      Répondre
  14. madamezazaofmars

    Même combat a 42 ans et 4 enfants, et perso moi c’est a chaque coupe du monde que je suis enceinte, mais pas cette année

    Répondre
    1. mamourblogue Auteur de l’article

      haha ! C’est marrant ça la coupe du monde comme référence 😉
      4 enfants c’est bien quand même <3

      Répondre
  15. Gwenaelle Séverine Chevallier

    Olalala je me vois aussi
    Maman de 35 ans bientôt et 3 enfants c est déjà bien surtout a la base jen voulais 2 et le dernier c est invité le jour de la signature de notre maison
    Mais la pareil plus de place et pas de baignoire
    Su coup pour commencé mon deuil j ai donné les vetements plus de place non plus avec une chipie de 3 ans et un loulou de 2 ans c est chaud
    Mais on a tjs cette petit voix a la noix qui de dit bébé et la nonnnn
    Tout pareil on commence a ce retrouvé avec papa au bout de 9 ans d enfants oui le 1er vas avoir 9 ans.
    Bon courage c est pas simple

    Répondre
    1. mamourblogue Auteur de l’article

      J’ai encore gardé tous les vêtements… j’attends que mes soeurs fassent des filles pour tout leur donner ! J’ai juste donné ceux de mon fils à mon neveu.
      Par contre, ça y est j’ai commencé à donner ou vendre mes vêtements de grossesse… c’est déjà ça…

      Répondre
  16. Charlotte

    Je n’aurais pas mieux dit! C’est drôle ce sentiment, ça travaille, ça chamboule… Mais ça fait grandir! Je crois que ça oblige surtout à se concentrer sur son nombril, et non plus au petit habitant qui pourrait se cacher dessous! Se dire qu’on peut être fière de nos bambins, de nous, et d’espérer une suite toute aussi belle.
    Des bises 🙂

    Répondre
  17. Ceevee

    Même sentiments ici, sauf que je regrette de pas avoir vécu ma 2eme et dernière grossesse à fond. Je profite à fond de mon petit bébé en me disant que plus jamais je ne revivrais tout ça. C’est un choix qu’on a fait mais mon coeur se serre quand j’y pense.

    Répondre
  18. Lanimee

    Comme je me retrouve dans tes propos ! La bouillotte sur le ventre j’ai encore vu que ma troiz n’a que 10 mois, mais c’est la dernière, mon homme n’en veut pas d’autres, j’ai dit ok (il en voulait 2, moi 4, on a tranché à 3. Je me dis qu’elles sont en bonne santé, qu’on va pouvoir commencer à faire des sorties sympas tous ensemble d’ici quelques mois/ années , et puis bon un 4ème? Pour qui pour quoi… pour tenter le garçon ? Et si non? J’ai fait, non j’ai commencé mon deuil pendant ma dernière grossesse que j’ai appréhendée comme toi, la dernière grossesse… le dernier accouchement… la dernière fois que je fais les soins du cordon……
    malgré tout, tout au fond de moi, une petit voix me dit que si mon stérilet pouvait me faire défaut, ben je ne serais pas contre, peut-être pas tout de suite que je profite un peu plus de mon bébé mais d’ici quelques mois… j’ai gardé tous les vêtements, mais ma belle-sœur aura bientôt une petite fille et je crois que ce sera aussi un cap dans mon deuil de future-maman : plus de nacelle, plus de tapis d’éveil, presque plus de petits habits de bébé… c’est accessoire mais de ne plus avoir tout ça à la maison sera une importante transition aussi dans ma vie de maman depuis 6 ans.

    Répondre
    1. mamourblogue Auteur de l’article

      Hahaha le stérilet qui fait défaut, j’avoue que j’y pense aussi… ça serait pas de ma faute ! Mais bon, faut savoir être réaliste aussi… c’est déjà pas facile avec 3, donc on va en rester là !
      J’ai pas encore donné les vêtements ni le matériel mais j’ai commencé à donner et vendre les vêtements de grossesse, c’est une étape…

      Répondre
  19. Picou

    C’est tellement ce que je ressens… mais arrive ton jamais à faire réellement ce petit deuil? Pour l’instant j’ai l’impression que je resterais toujours entre les deux… mais je ne doute pas que le temps m’aide à trancher et à aider cet te balance à pencher…

    Répondre
    1. mamourblogue Auteur de l’article

      Oui je pense qu’avec le temps on finit par vraiment savoir même s’il y a toujours des ptits retour en arrière 😉

      Répondre
  20. Marianne

    Nous sommes visiblement nombreuses à vivre ( ou avoir vécu) cette phase… Perso je partage des choses aujourd’hui avec mes gars (15 et 12 ans)qui ne seraient pas possible si il y avait un bébé dans la maison !
    Ce « sentiment » que tu as je l’ai gardé pendant quelques temps et puis aujourd’hui je me dis qu’a 39 ans j’ai encore une super pêche et beaucoup d’envies alors je préfère passer du temps sur mon vélo avec les potes du triathlon, suivre mes gars sur leurs compétitions… la phase 2 est en marche !

    Répondre
    1. mamourblogue Auteur de l’article

      Oui tout à fait après on passe à autre chose, des choses qu’on ne peut pas faire avec un petit 😉
      ça sera différent mais ça sera bien aussi 😉

      Répondre
  21. MaRoc

    Aïe! C’est tout à fait ça sauf qu’ici le désir d’un petit troisième est toujours là… Mais que de mon côté!
    On se raisonne comme on peut, déjà 2 enfants en pleine santé et qui prennent quand même bcp de temps et d’énergie! Mais bon un petit number 3 ce serait bien quand même! Merci en tous cas pour ce beau post, tellement vrai!

    Répondre
    1. mamourblogue Auteur de l’article

      Ah oui c’est compliqué quand on est pas fixés sur le même nombre… Mon mari était pas trop trop sûr pour le 3ème au début…
      Plein de bisous !

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *